Nouvelles recettes

Le meilleur magasin de ramen d'Austin

Le meilleur magasin de ramen d'Austin

Ramen à l'encre de seiche d'East Side King.

Le Repas Quotidien a récemment publié notre 25 meilleurs magasins de ramen en Amérique pour 2014, et afin de compiler notre classement, nous avons contacté les principales autorités culinaires du pays pour leur demander quels sont leurs magasins préférés (en restant dans les restaurants spécialisés dans les ramen et les nouilles, par opposition aux bars à sushi avec un bol de ramen au menu), et nous avons complété ces suggestions avec des magasins de ramen présentés dans des critiques dithyrambiques locales et des classements locaux préexistants. Nous avons ensuite pris cette liste de plus de 100 magasins à travers le pays et mené une enquête, les magasins étant séparés par région. Nous avons invité notre groupe de panélistes de confiance (composé de chefs, de blogueurs, de journalistes et d'autres autorités culinaires) à voter pour leurs favoris, et plus de 30, dont Jonathan Gold du Los Angeles Times et notre flotte de rédacteurs en chef de la ville, ont présenté leur voix. En fin de compte, il y avait un gagnant clair, mais les meilleurs magasins ne se trouvent pas tous dans les hotspots de ramen comme New York et le Région de la baie; il y a d'excellents ramen partout en Amérique, y compris dans Austin.

Vous avez peut-être entendu parler du chef Paul Qui grâce à son Excellent chef win et son hotspot éponyme d'Austin, mais le gars peut aussi faire un sacré bol de ramen. Ce qui a commencé comme trois food trucks s'est maintenant étendu pour inclure un emplacement de brique et de mortier à temps plein ainsi qu'un pop-up (qui dure depuis deux ans), East Side King à Hole in the Wall, et seulement cela l'emplacement sert des ramen. Qui tire sur tous les cylindres ici : son Sapporo Beer Miso Ramen contient du dashi au poulet et au porc, du miso blanc, du porc chashu et de la mousse à la bière ; le Chicken Tortilla ramen est un jeu de soupe tom yum avec cuisse de poulet braisée et avocat; et les ramen de porc au kimchi ont un dashi au poulet et au porc, du porc braisé, des croûtons de tofu frits et du kimchi. Vous voulez penser en dehors du bol ? Optez pour l'une de leurs spécialités, comme les ramen à l'encre de calmar à base de calamars frits, de tomates, de pommes de terre frites, de poudre de cari et de Parmigiano-Reggiano.

East Side King a battu l'autre magasin de ramen d'Austin figurant sur notre liste, Ramen Tatsu-Ya (#11), ce qui en fait le meilleur magasin de ramen de la ville cette année.

Kate Kolenda est la rédactrice en chef du restaurant et du guide de la ville au Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @BeefWerky et @leconversant


Austin, Texas

Vous n'avez jamais apprécié un bon bol de ramen ? Rendez-vous à Ramen Tatsu-ya, l'endroit perpétuellement bondé dans un centre commercial indescriptible à 15 minutes du centre-ville. Les habitués sirotent leurs ramen tonkotsu - nouilles aux œufs, poitrine de porc et œuf à la coque nageant dans un bouillon trouble à base d'os de porc. Ma commande: tsukemen, alias nouilles à tremper, dans lesquelles la soupe est servie à part. Ajoutez un œuf, des cornichons supplémentaires et une bière d'Austin Beerworks pour faire bonne mesure.

Lors d'une récente visite à Dai Due, mon rendez-vous matinal au SFC Downtown Farmers Market du samedi, je suis tombé amoureux pon haus--scraapple fabriqué à partir de gruau et des bric et de broc du cochon. C'est la meilleure viande de petit-déjeuner que vous ayez jamais mangée, haut la main. Ce stand de nourriture deviendra bientôt une boucherie de détail, ce qui signifie que vous pourrez prendre le meilleur petit-déjeuner d'Austin tous les jours.

Aucun voyage à Austin n'est complet sans une halte nocturne légèrement ivre dans l'un des food trucks de la ville. Mon préféré est l'East Side King, un quatuor de cuisines (deux dans des camions, une dans un chariot, une autre dans un bar) toutes avec les créations folles du chef Paul Qui. Je n'aurais jamais pensé avoir besoin de betteraves rôties frites jusqu'à la moitié d'une deuxième commande. Idem pour le poulet thaï super croustillant âge-kara--McNuggets sur la vitesse.

Huîtres chez Clark (Crédit : Jody Horton)

Passez suffisamment de temps à Austin et vous ferez connaissance avec le mini-empire du restaurateur Larry McGuire, qui comprend Lamberts (barbecue), Perla (fruits de mer), Elizabeth Street Café (vietnamien) et Fresa (poulet) . Son dernier et meilleur endroit est Clark's, un joyau d'un bar à huîtres dans le quartier de Clarksville. Allez déjeuner lorsque la lumière remplit l'espace carrelé de blanc et que les détails vert écume de mer scintillent. Une douzaine d'huîtres de la longue liste est un must, suivie de toasts aux crevettes et de leur plat signature, le cioppino, le ragoût de fruits de mer à base de tomates. La prochaine étape pour l'agité McGuire? Une refonte des légendaires Jeffrey's.

Crevette miang à Sway (Crédit : Jody Horton)

À l'élégant Sway, le propriétaire Jesse Herman et le chef Rene Ortiz font pour la cuisine thaïlandaise ce qu'ils ont fait pour la cuisine mexicaine à La Condesa : la rendre moderne, fidèle à ses racines et amusante. Commencer par les crevettes miang--crevettes, noix de coco et pamplemousse enveloppés dans une feuille de bétel poivrée--et installez-vous au comptoir du chef. Ne sautez pas le dessert : la chef pâtissière Laura Sawicki est une rock star, et son thé thaï affogato est la preuve.

Austin ne manque pas de bars de plongée ("chicken s*!t bingo" au Ginny's Little Longhorn Saloon, n'importe qui ?), de bars à cocktails et de lieux conviviaux pour les amateurs de bière. Mais pour de la musique live, un peu de danse, plus Lone Star et du whisky en abondance bon marché et facile, vous me trouverez à White Horse, un honky-tonk à East Austin, le quartier le plus branché de la ville.

Lac Lady Bird (Crédit : Jody Horton)

Vous savez ce qui se marie très bien avec tous ces tacos, ces assiettes de poitrine, ces bols de ramen et ces pintes de bière ? Un peu de sueur. Si je ne faisais pas d'exercice, je ne pourrais jamais affronter les marathons alimentaires que mon travail exige. Heureusement, Austin a presque autant de pistes cyclables, de pistes de course et de piscines que de food trucks. Voici ce qu'il faut faire entre les repas : Commencez la journée par une course (ou une marche) le long des rives du lac Lady Bird. L'après-midi, plongez dans le
Piscine naturelle de Barton Springs dans le parc Zilker - c'est un rite de passage d'Austin. Pour une excursion d'une demi-journée, dirigez-vous à 30 miles à l'extérieur de la ville jusqu'à Hamilton Pool Preserve, une piscine alimentée par une source dotée d'une cascade. Mais dépêchez-vous, vous avez beaucoup de choses à manger.

Hôtel San Jose (Crédit : avec l'aimable autorisation de l'hôtel San Jose)

Pour leur ambiance indie, j'aime les hôtels sœurs Saint Cecilia et San Jose. Réservez l'hôtel Driskill pour un séjour plus majestueux.

Les gens parlent d'Austin. Peut-être les avez-vous entendus ? Les enfants cools qui insistent sur le fait que vous venez de découvrir South By Southwest, le festival de musique, de cinéma et de numérique de dix jours qui a lieu ce mois-ci. Les enfants en plein air ont profité de ses trous de baignade, de ses vastes pistes de course et de vélo et de ses températures chaudes toute l'année. Et bien sûr, les enfants de la nourriture. Mais ils ne parlent pas seulement de sa poitrine et de ses tacos emblématiques. De nos jours, les ramen cultes, un bar à huîtres élégant, des sushis de classe mondiale et des plats thaïlandais modernes sont nombreux en dehors de Lone Star State, oignant Austin America, la prochaine grande ville gastronomique. Nous pensons que les enfants ne seraient pas en désaccord.


Austin, Texas

Vous n'avez jamais apprécié un bon bol de ramen ? Rendez-vous à Ramen Tatsu-ya, l'endroit perpétuellement bondé dans un centre commercial indescriptible à 15 minutes du centre-ville. Les habitués sirotent leurs ramen tonkotsu - nouilles aux œufs, poitrine de porc et œuf à la coque nageant dans un bouillon trouble à base d'os de porc. Ma commande: tsukemen, alias nouilles à tremper, dans lesquelles la soupe est servie à part. Ajoutez un œuf, des cornichons supplémentaires et une bière d'Austin Beerworks pour faire bonne mesure.

Lors d'une récente visite à Dai Due, mon rendez-vous matinal au SFC Downtown Farmers Market du samedi, je suis tombé amoureux pon haus--scraapple fabriqué à partir de gruau et des bric et de broc du cochon. C'est la meilleure viande de petit-déjeuner que vous ayez jamais mangée, haut la main. Ce stand de nourriture deviendra bientôt une boucherie de détail, ce qui signifie que vous pourrez prendre le meilleur petit-déjeuner d'Austin tous les jours.

Aucun voyage à Austin n'est complet sans une halte nocturne légèrement ivre dans l'un des food trucks de la ville. Mon préféré est l'East Side King, un quatuor de cuisines (deux dans des camions, une dans un chariot, une autre dans un bar) toutes avec les créations folles du chef Paul Qui. Je n'aurais jamais pensé avoir besoin de betteraves rôties frites jusqu'à la moitié d'une deuxième commande. Idem pour le poulet thaï super croustillant âge-kara--McNuggets sur la vitesse.

Huîtres chez Clark (Crédit : Jody Horton)

Passez suffisamment de temps à Austin et vous ferez connaissance avec le mini-empire du restaurateur Larry McGuire, qui comprend Lamberts (barbecue), Perla (fruits de mer), Elizabeth Street Café (vietnamien) et Fresa (poulet) . Son dernier et meilleur endroit est Clark's, un joyau d'un bar à huîtres dans le quartier de Clarksville. Allez déjeuner lorsque la lumière remplit l'espace carrelé de blanc et que les détails vert écume de mer scintillent. Une douzaine d'huîtres de la longue liste est un must, suivie de toasts aux crevettes et de leur plat signature, le cioppino, le ragoût de fruits de mer à base de tomates. La prochaine étape pour l'agité McGuire? Une refonte des légendaires Jeffrey's.

Crevette miang à Sway (Crédit : Jody Horton)

À l'élégant Sway, le propriétaire Jesse Herman et le chef Rene Ortiz font pour la cuisine thaïlandaise ce qu'ils ont fait pour la cuisine mexicaine à La Condesa : la rendre moderne, fidèle à ses racines et amusante. Commencer par les crevettes miang--crevettes, noix de coco et pamplemousse enveloppés dans une feuille de bétel poivrée--et installez-vous au comptoir du chef. Ne sautez pas le dessert : la chef pâtissière Laura Sawicki est une rock star, et son thé thaï affogato est la preuve.

Austin ne manque pas de bars de plongée ("chicken s*!t bingo" au Ginny's Little Longhorn Saloon, n'importe qui ?), de bars à cocktails et de lieux conviviaux pour les amateurs de bière. Mais pour de la musique live, un peu de danse, plus Lone Star et du whisky en abondance bon marché et facile, vous me trouverez à White Horse, un honky-tonk à East Austin, le quartier le plus branché de la ville.

Lac Lady Bird (Crédit : Jody Horton)

Vous savez ce qui se marie très bien avec tous ces tacos, ces assiettes de poitrine, ces bols de ramen et ces pintes de bière ? Un peu de sueur. Si je ne faisais pas d'exercice, je ne pourrais jamais affronter les marathons alimentaires que mon travail exige. Heureusement, Austin a presque autant de pistes cyclables, de pistes de course et de piscines que de food trucks. Voici ce qu'il faut faire entre les repas : Commencez la journée par une course (ou une marche) le long des rives du lac Lady Bird. L'après-midi, plongez dans le
Piscine naturelle de Barton Springs dans le parc Zilker - c'est un rite de passage d'Austin. Pour une excursion d'une demi-journée, dirigez-vous à 30 miles à l'extérieur de la ville jusqu'à Hamilton Pool Preserve, une piscine alimentée par une source dotée d'une cascade. Mais dépêchez-vous, vous avez beaucoup de choses à manger.

Hôtel San José (Crédit : avec l'aimable autorisation de l'hôtel San José)

Pour leur ambiance indie, j'aime les hôtels sœurs Saint Cecilia et San Jose. Réservez l'hôtel Driskill pour un séjour plus majestueux.

Les gens parlent d'Austin. Peut-être les avez-vous entendus ? Les enfants cools qui insistent sur le fait que vous venez de découvrir South By Southwest, le festival de musique, de cinéma et de numérique de dix jours qui a lieu ce mois-ci. Les enfants en plein air ont profité de ses trous de baignade, de ses vastes pistes de course et de vélo et de ses températures chaudes toute l'année. Et bien sûr, les enfants de la nourriture. Mais ils ne parlent pas seulement de sa poitrine et de ses tacos emblématiques. De nos jours, les ramen cultes, un bar à huîtres élégant, des sushis de classe mondiale et des plats thaïlandais modernes sont nombreux en dehors de l'État de Lone Star oignant Austin America, la prochaine grande ville gastronomique. Nous pensons que les enfants ne seraient pas en désaccord.


Austin, Texas

Vous n'avez jamais apprécié un bon bol de ramen ? Rendez-vous à Ramen Tatsu-ya, l'endroit perpétuellement bondé dans un centre commercial indescriptible à 15 minutes du centre-ville. Les habitués sirotent leurs ramen tonkotsu - nouilles aux œufs, poitrine de porc et œuf à la coque nageant dans un bouillon trouble à base d'os de porc. Ma commande: tsukemen, alias nouilles à tremper, dans lesquelles la soupe est servie à part. Ajoutez un œuf, des cornichons supplémentaires et une bière d'Austin Beerworks pour faire bonne mesure.

Lors d'une récente visite à Dai Due, mon rendez-vous matinal au SFC Downtown Farmers Market du samedi, je suis tombé amoureux pon haus--scraapple fabriqué à partir de gruau et des bric et de broc du cochon. C'est la meilleure viande de petit-déjeuner que vous ayez jamais mangée, haut la main. Ce stand de nourriture deviendra bientôt une boucherie de détail, ce qui signifie que vous pourrez prendre le meilleur petit-déjeuner d'Austin tous les jours.

Aucun voyage à Austin n'est complet sans une halte nocturne légèrement ivre dans l'un des food trucks de la ville. Mon préféré est l'East Side King, un quatuor de cuisines (deux dans des camions, une dans un chariot, une autre dans un bar) toutes avec les créations folles du chef Paul Qui. Je n'aurais jamais pensé avoir besoin de betteraves rôties frites jusqu'à la moitié d'une deuxième commande. Idem pour le poulet thaï super croustillant âge-kara--McNuggets sur la vitesse.

Huîtres chez Clark (Crédit : Jody Horton)

Passez suffisamment de temps à Austin et vous ferez connaissance avec le mini-empire du restaurateur Larry McGuire, qui comprend Lamberts (barbecue), Perla (fruits de mer), Elizabeth Street Café (vietnamien) et Fresa (poulet) . Son dernier et meilleur endroit est Clark's, un joyau d'un bar à huîtres dans le quartier de Clarksville. Allez déjeuner lorsque la lumière remplit l'espace carrelé de blanc et que les détails vert écume de mer scintillent. Une douzaine d'huîtres de la longue liste est un must, suivie de toasts aux crevettes et de leur plat signature, le cioppino, le ragoût de fruits de mer à base de tomates. La prochaine étape pour l'agité McGuire? Une refonte des légendaires Jeffrey's.

Crevette miang à Sway (Crédit : Jody Horton)

À l'élégant Sway, le propriétaire Jesse Herman et le chef Rene Ortiz font pour la cuisine thaïlandaise ce qu'ils ont fait pour la cuisine mexicaine à La Condesa : la rendre moderne, fidèle à ses racines et amusante. Commencer par les crevettes miang--crevettes, noix de coco et pamplemousse enveloppés dans une feuille de bétel poivrée--et installez-vous au comptoir du chef. Ne sautez pas le dessert : la chef pâtissière Laura Sawicki est une rock star, et son thé thaï affogato est la preuve.

Austin ne manque pas de bars de plongée ("chicken s*!t bingo" au Ginny's Little Longhorn Saloon, n'importe qui ?), de bars à cocktails et de lieux conviviaux pour les amateurs de bière. Mais pour de la musique live, un peu de danse, plus Lone Star et du whisky en abondance bon marché et facile, vous me trouverez à White Horse, un honky-tonk à East Austin, le quartier le plus branché de la ville.

Lac Lady Bird (Crédit : Jody Horton)

Vous savez ce qui se marie très bien avec tous ces tacos, ces assiettes de poitrine, ces bols de ramen et ces pintes de bière ? Un peu de sueur. Si je ne faisais pas d'exercice, je ne pourrais jamais affronter les marathons alimentaires que mon travail exige. Heureusement, Austin a presque autant de pistes cyclables, de pistes de course et de piscines que de food trucks. Voici ce qu'il faut faire entre les repas : Commencez la journée par une course (ou une marche) le long des rives du lac Lady Bird. L'après-midi, plongez dans le
Piscine naturelle de Barton Springs dans le parc Zilker : c'est un rite de passage d'Austin. Pour une excursion d'une demi-journée, dirigez-vous à 48 kilomètres de la ville jusqu'à Hamilton Pool Preserve, une piscine alimentée par une source dotée d'une cascade. Mais dépêchez-vous, vous avez beaucoup de choses à manger.

Hôtel San José (Crédit : avec l'aimable autorisation de l'hôtel San José)

Pour leur ambiance indie, j'aime les hôtels sœurs Saint Cecilia et San Jose. Réservez l'hôtel Driskill pour un séjour plus majestueux.

Les gens parlent d'Austin. Peut-être les avez-vous entendus ? Les enfants cools qui insistent sur le fait que vous venez de découvrir South By Southwest, le festival de musique, de cinéma et de numérique de dix jours qui a lieu ce mois-ci. Les enfants en plein air ont profité de ses trous de baignade, de ses vastes pistes de course et de vélo et de ses températures chaudes toute l'année. Et bien sûr, les enfants de la nourriture. Mais ils ne parlent pas seulement de sa poitrine et de ses tacos emblématiques. De nos jours, les ramen cultes, un bar à huîtres élégant, des sushis de classe mondiale et des plats thaïlandais modernes sont nombreux en dehors de Lone Star State, oignant Austin America, la prochaine grande ville gastronomique. Nous pensons que les enfants ne seraient pas en désaccord.


Austin, Texas

Vous n'avez jamais apprécié un bon bol de ramen ? Rendez-vous à Ramen Tatsu-ya, l'endroit perpétuellement bondé dans un centre commercial indescriptible à 15 minutes du centre-ville. Les habitués sirotent leurs ramen tonkotsu - nouilles aux œufs, poitrine de porc et œuf à la coque nageant dans un bouillon trouble à base d'os de porc. Ma commande: tsukemen, alias nouilles à tremper, dans lesquelles la soupe est servie à part. Ajoutez un œuf, des cornichons supplémentaires et une bière d'Austin Beerworks pour faire bonne mesure.

Lors d'une récente visite à Dai Due, mon rendez-vous matinal au SFC Downtown Farmers Market du samedi, je suis tombé amoureux pon haus--scraapple fabriqué à partir de gruau et des bric et de broc du cochon. C'est la meilleure viande de petit-déjeuner que vous ayez jamais mangée, haut la main. Ce stand de nourriture deviendra bientôt une boucherie de détail, ce qui signifie que vous pourrez prendre le meilleur petit-déjeuner d'Austin tous les jours.

Aucun voyage à Austin n'est complet sans une halte nocturne légèrement ivre dans l'un des food trucks de la ville. Mon préféré est l'East Side King, un quatuor de cuisines (deux dans des camions, une dans un chariot, une autre dans un bar) toutes avec les créations folles du chef Paul Qui. Je n'aurais jamais pensé avoir besoin de betteraves rôties frites jusqu'à la moitié d'une deuxième commande. Idem pour le poulet thaï super croustillant âge-kara--McNuggets sur la vitesse.

Huîtres chez Clark (Crédit : Jody Horton)

Passez suffisamment de temps à Austin et vous ferez connaissance avec le mini-empire du restaurateur Larry McGuire, qui comprend Lamberts (barbecue), Perla (fruits de mer), Elizabeth Street Café (vietnamien) et Fresa (poulet) . Son dernier et meilleur endroit est Clark's, un joyau d'un bar à huîtres dans le quartier de Clarksville. Allez déjeuner lorsque la lumière remplit l'espace carrelé de blanc et que les détails vert écume de mer scintillent. Une douzaine d'huîtres de la longue liste est un must, suivie de toasts aux crevettes et de leur plat signature, le cioppino, le ragoût de fruits de mer à base de tomates. La prochaine étape pour l'agité McGuire? Une refonte des légendaires Jeffrey's.

Crevette miang à Sway (Crédit : Jody Horton)

À l'élégant Sway, le propriétaire Jesse Herman et le chef Rene Ortiz font pour la cuisine thaïlandaise ce qu'ils ont fait pour la cuisine mexicaine à La Condesa : la rendre moderne, fidèle à ses racines et amusante. Commencer par les crevettes miang--crevettes, noix de coco et pamplemousse enveloppés dans une feuille de bétel poivrée--et installez-vous au comptoir du chef. Ne sautez pas le dessert : la chef pâtissière Laura Sawicki est une rock star, et son thé thaï affogato est la preuve.

Austin ne manque pas de bars de plongée ("chicken s*!t bingo" au Ginny's Little Longhorn Saloon, n'importe qui ?), de bars à cocktails et de lieux conviviaux pour les amateurs de bière. Mais pour de la musique live, un peu de danse, plus Lone Star et du whisky en abondance bon marché et facile, vous me trouverez à White Horse, un honky-tonk à East Austin, le quartier le plus branché de la ville.

Lac Lady Bird (Crédit : Jody Horton)

Vous savez ce qui se marie très bien avec tous ces tacos, ces assiettes de poitrine, ces bols de ramen et ces pintes de bière ? Un peu de sueur. Si je ne faisais pas d'exercice, je ne pourrais jamais affronter les marathons alimentaires que mon travail exige. Heureusement, Austin a presque autant de pistes cyclables, de pistes de course et de piscines que de food trucks. Voici ce qu'il faut faire entre les repas : Commencez la journée par une course (ou une marche) le long des rives du lac Lady Bird. L'après-midi, plongez dans le
Piscine naturelle de Barton Springs dans le parc Zilker - c'est un rite de passage d'Austin. Pour une excursion d'une demi-journée, dirigez-vous à 48 kilomètres de la ville jusqu'à Hamilton Pool Preserve, une piscine alimentée par une source dotée d'une cascade. Mais dépêchez-vous, vous avez beaucoup de choses à manger.

Hôtel San Jose (Crédit : avec l'aimable autorisation de l'hôtel San Jose)

Pour leur ambiance indie, j'aime les hôtels sœurs Saint Cecilia et San Jose. Réservez l'hôtel Driskill pour un séjour plus majestueux.

Les gens parlent d'Austin. Peut-être les avez-vous entendus ? Les enfants cools qui insistent sur le fait que vous venez de découvrir South By Southwest, le festival de musique, de cinéma et de numérique de dix jours qui a lieu ce mois-ci. Les enfants en plein air ont profité de ses trous de baignade, de ses vastes pistes de course et de vélo et de ses températures chaudes toute l'année. Et bien sûr, les enfants de la nourriture. Mais ils ne parlent pas seulement de sa poitrine et de ses tacos emblématiques. De nos jours, les ramen cultes, un bar à huîtres élégant, des sushis de classe mondiale et des plats thaïlandais modernes sont nombreux en dehors de l'État de Lone Star oignant Austin America, la prochaine grande ville gastronomique. Nous pensons que les enfants ne seraient pas en désaccord.


Austin, Texas

Vous n'avez jamais apprécié un bon bol de ramen ? Rendez-vous à Ramen Tatsu-ya, l'endroit perpétuellement bondé dans un centre commercial indescriptible à 15 minutes du centre-ville. Les habitués sirotent leurs ramen tonkotsu - nouilles aux œufs, poitrine de porc et œuf à la coque nageant dans un bouillon trouble à base d'os de porc. Ma commande: tsukemen, alias nouilles à tremper, dans lesquelles la soupe est servie à part. Ajoutez un œuf, des cornichons supplémentaires et une bière d'Austin Beerworks pour faire bonne mesure.

Lors d'une récente visite à Dai Due, mon rendez-vous matinal au marché SFC Downtown Farmers du samedi, je suis tombé amoureux pon haus--scraapple fabriqué à partir de gruau et des bric et de broc du cochon. C'est la meilleure viande de petit-déjeuner que vous ayez jamais mangée, haut la main. Ce stand de nourriture deviendra bientôt une boucherie de détail, ce qui signifie que vous pourrez prendre le meilleur petit-déjeuner d'Austin tous les jours.

Aucun voyage à Austin n'est complet sans une halte nocturne légèrement ivre dans l'un des food trucks de la ville. Mon préféré est l'East Side King, un quatuor de cuisines (deux dans des camions, une dans un chariot, une autre dans un bar) toutes avec les créations folles du chef Paul Qui. Je n'aurais jamais pensé avoir besoin de betteraves rôties frites jusqu'à la moitié d'une deuxième commande. Idem pour le poulet thaï super croustillant âge-kara--McNuggets sur la vitesse.

Huîtres chez Clark (Crédit : Jody Horton)

Passez suffisamment de temps à Austin et vous ferez connaissance avec le mini-empire du restaurateur Larry McGuire, qui comprend Lamberts (barbecue), Perla (fruits de mer), Elizabeth Street Café (vietnamien) et Fresa (poulet) . Son dernier et meilleur endroit est Clark's, un joyau d'un bar à huîtres dans le quartier de Clarksville. Allez déjeuner lorsque la lumière remplit l'espace carrelé de blanc et que les détails vert écume de mer scintillent. Une douzaine d'huîtres de la longue liste est un must, suivie de toasts aux crevettes et de leur plat signature, le cioppino, le ragoût de fruits de mer à base de tomates. La prochaine étape pour l'agité McGuire? Une refonte des légendaires Jeffrey's.

Crevette miang à Sway (Crédit : Jody Horton)

À l'élégant Sway, le propriétaire Jesse Herman et le chef Rene Ortiz font pour la cuisine thaïlandaise ce qu'ils ont fait pour la cuisine mexicaine à La Condesa : la rendre moderne, fidèle à ses racines et amusante. Commencer par les crevettes miang--crevettes, noix de coco et pamplemousse enveloppés dans une feuille de bétel poivrée--et installez-vous au comptoir du chef. Ne sautez pas le dessert : la chef pâtissière Laura Sawicki est une rock star, et son thé thaï affogato est la preuve.

Austin ne manque pas de bars de plongée ("chicken s*!t bingo" au Ginny's Little Longhorn Saloon, n'importe qui ?), de bars à cocktails et de lieux conviviaux pour les amateurs de bière. Mais pour de la musique live, un peu de danse, plus Lone Star et du whisky en abondance bon marché et facile, vous me trouverez à White Horse, un honky-tonk à East Austin, le quartier le plus branché de la ville.

Lac Lady Bird (Crédit : Jody Horton)

Vous savez ce qui se marie très bien avec tous ces tacos, ces assiettes de poitrine, ces bols de ramen et ces pintes de bière ? Un peu de sueur. Si je ne faisais pas d'exercice, je ne pourrais jamais affronter les marathons alimentaires que mon travail exige. Heureusement, Austin a presque autant de pistes cyclables, de pistes de course et de piscines que de food trucks. Voici ce qu'il faut faire entre les repas : Commencez la journée par une course (ou une marche) le long des rives du lac Lady Bird. L'après-midi, plongez dans le
Piscine naturelle de Barton Springs dans le parc Zilker : c'est un rite de passage d'Austin. Pour une excursion d'une demi-journée, dirigez-vous à 48 kilomètres de la ville jusqu'à Hamilton Pool Preserve, une piscine alimentée par une source dotée d'une cascade. Mais dépêchez-vous, vous avez beaucoup de choses à manger.

Hôtel San Jose (Crédit : avec l'aimable autorisation de l'hôtel San Jose)

Pour leur ambiance indie, j'aime les hôtels sœurs Saint Cecilia et San Jose. Réservez l'hôtel Driskill pour un séjour plus majestueux.

Les gens parlent d'Austin. Peut-être les avez-vous entendus ? Les enfants cools qui insistent sur le fait que vous venez de découvrir South By Southwest, le festival de musique, de cinéma et de numérique de dix jours qui a lieu ce mois-ci. Les enfants en plein air ont profité de ses trous de baignade, de ses vastes pistes de course et de vélo et de ses températures chaudes toute l'année. Et bien sûr, les enfants de la nourriture. Mais ils ne parlent pas seulement de sa poitrine et de ses tacos emblématiques. De nos jours, les ramen cultes, un bar à huîtres élégant, des sushis de classe mondiale et des plats thaïlandais modernes sont nombreux en dehors de Lone Star State, oignant Austin America, la prochaine grande ville gastronomique. Nous pensons que les enfants ne seraient pas en désaccord.


Austin, Texas

Vous n'avez jamais apprécié un bon bol de ramen ? Rendez-vous à Ramen Tatsu-ya, l'endroit perpétuellement bondé dans un centre commercial indescriptible à 15 minutes du centre-ville. Les habitués sirotent leurs ramen tonkotsu - nouilles aux œufs, poitrine de porc et œuf à la coque nageant dans un bouillon trouble à base d'os de porc. Ma commande: tsukemen, alias nouilles à tremper, dans lesquelles la soupe est servie à part. Ajoutez un œuf, des cornichons supplémentaires et une bière d'Austin Beerworks pour faire bonne mesure.

Lors d'une récente visite à Dai Due, mon rendez-vous matinal au SFC Downtown Farmers Market du samedi, je suis tombé amoureux pon haus--scraapple fabriqué à partir de gruau et des bric et de broc du cochon. C'est la meilleure viande de petit-déjeuner que vous ayez jamais mangée, haut la main. Ce stand de nourriture deviendra bientôt une boucherie de détail, ce qui signifie que vous pourrez prendre le meilleur petit-déjeuner d'Austin tous les jours.

Aucun voyage à Austin n'est complet sans une halte nocturne légèrement ivre dans l'un des food trucks de la ville. Mon préféré est l'East Side King, un quatuor de cuisines (deux dans des camions, une dans un chariot, une autre dans un bar) toutes avec les créations folles du chef Paul Qui. Je n'aurais jamais pensé avoir besoin de betteraves rôties frites jusqu'à la moitié d'une deuxième commande. Idem pour le poulet thaï super croustillant âge-kara--McNuggets sur la vitesse.

Huîtres chez Clark (Crédit : Jody Horton)

Passez suffisamment de temps à Austin et vous ferez connaissance avec le mini-empire du restaurateur Larry McGuire, qui comprend Lamberts (barbecue), Perla (fruits de mer), Elizabeth Street Café (vietnamien) et Fresa (poulet) . Son dernier et meilleur endroit est Clark's, un joyau d'un bar à huîtres dans le quartier de Clarksville. Allez déjeuner lorsque la lumière remplit l'espace carrelé de blanc et que les détails vert écume de mer scintillent. Une douzaine d'huîtres de la longue liste est un must, suivie de toasts aux crevettes et de leur plat signature, le cioppino, le ragoût de fruits de mer à base de tomates. La prochaine étape pour l'agité McGuire? Une refonte des légendaires Jeffrey's.

Crevette miang à Sway (Crédit : Jody Horton)

À l'élégant Sway, le propriétaire Jesse Herman et le chef Rene Ortiz font pour la cuisine thaïlandaise ce qu'ils ont fait pour la cuisine mexicaine à La Condesa : la rendre moderne, fidèle à ses racines et amusante. Commencer par les crevettes miang--crevettes, noix de coco et pamplemousse enveloppés dans une feuille de bétel poivrée--et installez-vous au comptoir du chef. Ne sautez pas le dessert : la chef pâtissière Laura Sawicki est une rock star, et son thé thaï affogato est la preuve.

Austin ne manque pas de bars de plongée ("chicken s*!t bingo" au Ginny's Little Longhorn Saloon, n'importe qui ?), de bars à cocktails et de lieux conviviaux pour les amateurs de bière. Mais pour de la musique live, un peu de danse, plus Lone Star et du whisky en abondance bon marché et facile, vous me trouverez à White Horse, un honky-tonk à East Austin, le quartier le plus branché de la ville.

Lac Lady Bird (Crédit : Jody Horton)

Vous savez ce qui se marie très bien avec tous ces tacos, ces assiettes de poitrine, ces bols de ramen et ces pintes de bière ? Un peu de sueur. Si je ne faisais pas d'exercice, je ne pourrais jamais affronter les marathons alimentaires que mon travail exige. Heureusement, Austin a presque autant de pistes cyclables, de pistes de course et de piscines que de food trucks. Voici ce qu'il faut faire entre les repas : Commencez la journée par une course (ou une marche) le long des rives du lac Lady Bird. L'après-midi, plongez dans le
Piscine naturelle de Barton Springs dans le parc Zilker - c'est un rite de passage d'Austin. Pour une excursion d'une demi-journée, dirigez-vous à 48 kilomètres de la ville jusqu'à Hamilton Pool Preserve, une piscine alimentée par une source dotée d'une cascade. Mais dépêchez-vous, vous avez beaucoup de choses à manger.

Hôtel San Jose (Crédit : avec l'aimable autorisation de l'hôtel San Jose)

Pour leur ambiance indie, j'aime les hôtels sœurs Saint Cecilia et San Jose. Réservez l'hôtel Driskill pour un séjour plus majestueux.

Les gens parlent d'Austin. Peut-être les avez-vous entendus ? Les enfants cools qui insistent sur le fait que vous venez de découvrir South By Southwest, le festival de musique, de cinéma et de numérique de dix jours qui a lieu ce mois-ci. Les enfants en plein air ont profité de ses trous de baignade, de ses vastes pistes de course et de vélo et de ses températures chaudes toute l'année. Et bien sûr, les enfants de la nourriture. Mais ils ne parlent pas seulement de sa poitrine et de ses tacos emblématiques. De nos jours, les ramen cultes, un bar à huîtres élégant, des sushis de classe mondiale et des plats thaïlandais modernes sont nombreux en dehors de l'État de Lone Star oignant Austin America, la prochaine grande ville gastronomique. Nous pensons que les enfants ne seraient pas en désaccord.


Austin, Texas

Vous n'avez jamais apprécié un bon bol de ramen ? Rendez-vous à Ramen Tatsu-ya, l'endroit perpétuellement bondé dans un centre commercial indescriptible à 15 minutes du centre-ville. Les habitués sirotent leurs ramen tonkotsu - nouilles aux œufs, poitrine de porc et œuf à la coque nageant dans un bouillon trouble à base d'os de porc. Ma commande: tsukemen, alias nouilles à tremper, dans lesquelles la soupe est servie à part. Ajoutez un œuf, des cornichons supplémentaires et une bière d'Austin Beerworks pour faire bonne mesure.

Lors d'une récente visite à Dai Due, mon rendez-vous matinal au SFC Downtown Farmers Market du samedi, je suis tombé amoureux pon haus--scraapple fabriqué à partir de gruau et des bric et de broc du cochon. C'est la meilleure viande de petit-déjeuner que vous ayez jamais mangée, haut la main. Ce stand de nourriture deviendra bientôt une boucherie de détail, ce qui signifie que vous pourrez prendre le meilleur petit-déjeuner d'Austin tous les jours.

Aucun voyage à Austin n'est complet sans une halte nocturne légèrement ivre dans l'un des food trucks de la ville. Mon préféré est l'East Side King, un quatuor de cuisines (deux dans des camions, une dans un chariot, une autre dans un bar) toutes avec les créations folles du chef Paul Qui. Je n'aurais jamais pensé avoir besoin de betteraves rôties frites jusqu'à la moitié d'une deuxième commande. Idem pour le poulet thaï super croustillant âge-kara--McNuggets sur la vitesse.

Huîtres chez Clark (Crédit : Jody Horton)

Passez suffisamment de temps à Austin et vous ferez connaissance avec le mini-empire du restaurateur Larry McGuire, qui comprend Lamberts (barbecue), Perla (fruits de mer), Elizabeth Street Café (vietnamien) et Fresa (poulet) . Son dernier et meilleur endroit est Clark's, un joyau d'un bar à huîtres dans le quartier de Clarksville. Allez déjeuner lorsque la lumière remplit l'espace carrelé de blanc et que les détails vert écume de mer scintillent. Une douzaine d'huîtres de la longue liste est un must, suivie de toasts aux crevettes et de leur plat signature, le cioppino, le ragoût de fruits de mer à base de tomates. La prochaine étape pour l'agité McGuire? Une refonte des légendaires Jeffrey's.

Crevette miang à Sway (Crédit : Jody Horton)

À l'élégant Sway, le propriétaire Jesse Herman et le chef Rene Ortiz font pour la cuisine thaïlandaise ce qu'ils ont fait pour la cuisine mexicaine à La Condesa : la rendre moderne, fidèle à ses racines et amusante. Commencer par les crevettes miang--crevettes, noix de coco et pamplemousse enveloppés dans une feuille de bétel poivrée--et installez-vous au comptoir du chef. Just don't skip dessert: Pastry chef Laura Sawicki is a rock star, and her Thai tea affogato is proof.

Austin has no shortage of dive bars ("chicken s*!t bingo" at Ginny's Little Longhorn Saloon, anyone?), cocktail spots, and beer-nerd-friendly places. But for live music, a little dancing, plus Lone Star and whiskey in cheap and easy abundance, you'll find me at White Horse, a honky-tonk in East Austin, the city's hippest neighborhood.

Lady Bird Lake (Credit: Jody Horton)

You know what pairs really well with all those tacos, plates of brisket, bowls of ramen, and pints of beer? A little sweat. If I didn't exercise, I could never tackle the eating marathons my job requires. Fortunately, Austin has almost as many bike paths, running trails, and swimming holes as it does food trucks. Here's what to do between meals: Start the day with a run (or walk) along the banks of Lady Bird Lake. In the afternoon, take a dip in the
Barton Springs natural pool in Zilker Park--it's an Austin rite of passage. For a half-day trip, head 30 miles outside the city to Hamilton Pool Preserve, a spring-fed pool complete with a waterfall. But hurry back--you've got a lot of eating to do.

Hotel San Jose (Credit: Courtesy Hotel San Jose)

For their indie vibe, I like sister hotels Saint Cecilia and San Jose. Book the Driskill Hotel for a more stately stay.

People are buzzing about Austin. Maybe you've heard them? The cool kids insisting that you've just got to check out South By Southwest, the ten-day music, film, and digital festival taking place this month. The outdoorsy kids stoked on its swimming holes, extensive running and biking trails, and warm temps year-round. And of course, the food kids. But they're not just talking up its brisket and iconic tacos. These days, cult-status ramen, a stylish oyster bar, world-class sushi, and modern Thai have many outside of the Lone Star State anointing Austin America's next great food city. We're guessing the kids wouldn't disagree.


Austin, Texas

Never enjoyed a proper bowl of ramen? Get to Ramen Tatsu-ya, the perpetually packed spot in a nondescript strip mall 15 minutes from downtown. Regulars slurp their tonkotsu ramen--egg noodles, pork belly, and soft-boiled egg swimming in a cloudy broth made from pork bones. My order: tsukemen, a.k.a. dipping noodles, in which the soup is served on the side. Add an egg, extra pickles, and a beer from Austin Beerworks for good measure.

On a recent visit to Dai Due, my go-to morning spot at Saturday's SFC Downtown Farmers' Market, I fell for pon haus--scrapple made from grits and the odds and ends of the pig. It's the greatest breakfast meat you'll ever eat, hands down. This food stall will be expanding to a retail butcher shop soon, meaning you can have Austin's best breakfast daily.

No trip to Austin is complete without a slightly tipsy late-night stop at one of the city's food trucks. My favorite is the East Side King, a quartet of kitchens (two in trucks, one in a cart, another in a bar) all featuring the madball creations of chef Paul Qui. Never thought I needed deep-fried roasted beets until I was halfway through a second order. Ditto the supercrunchy Thai chicken kara-age--McNuggets on speed.

Oysters at Clark's (Credit: Jody Horton)

Spend enough time in Austin and you'll become well acquainted with restaurateur Larry McGuire's mini-empire, which includes Lamberts (barbecue), Perla's (seafood), Elizabeth Street Café (Vietnamese), and Fresa's (chicken). His latest and best spot is Clark's, a gem of an oyster bar in the Clarksville neighborhood. Go at lunch when light fills the white-tiled space and the sea foam-green details sparkle. A dozen oysters from the extensive list is a must, followed by shrimp toast and their signature dish, cioppino, the tomato-based seafood stew. Next up for the restless McGuire? A revamp of the legendary Jeffrey's.

Prawn miang at Sway (Credit: Jody Horton)

At the stylish Sway, owner Jesse Herman and chef Rene Ortiz do for Thai food what they did for Mexican at La Condesa: Make it modern, make it true to its roots, and make it fun. Start with prawn miang--shrimp, coconut, and grapefruit wrapped in a peppery betel leaf--and settle in at the chef's counter. Just don't skip dessert: Pastry chef Laura Sawicki is a rock star, and her Thai tea affogato is proof.

Austin has no shortage of dive bars ("chicken s*!t bingo" at Ginny's Little Longhorn Saloon, anyone?), cocktail spots, and beer-nerd-friendly places. But for live music, a little dancing, plus Lone Star and whiskey in cheap and easy abundance, you'll find me at White Horse, a honky-tonk in East Austin, the city's hippest neighborhood.

Lady Bird Lake (Credit: Jody Horton)

You know what pairs really well with all those tacos, plates of brisket, bowls of ramen, and pints of beer? A little sweat. If I didn't exercise, I could never tackle the eating marathons my job requires. Fortunately, Austin has almost as many bike paths, running trails, and swimming holes as it does food trucks. Here's what to do between meals: Start the day with a run (or walk) along the banks of Lady Bird Lake. In the afternoon, take a dip in the
Barton Springs natural pool in Zilker Park--it's an Austin rite of passage. For a half-day trip, head 30 miles outside the city to Hamilton Pool Preserve, a spring-fed pool complete with a waterfall. But hurry back--you've got a lot of eating to do.

Hotel San Jose (Credit: Courtesy Hotel San Jose)

For their indie vibe, I like sister hotels Saint Cecilia and San Jose. Book the Driskill Hotel for a more stately stay.

People are buzzing about Austin. Maybe you've heard them? The cool kids insisting that you've just got to check out South By Southwest, the ten-day music, film, and digital festival taking place this month. The outdoorsy kids stoked on its swimming holes, extensive running and biking trails, and warm temps year-round. And of course, the food kids. But they're not just talking up its brisket and iconic tacos. These days, cult-status ramen, a stylish oyster bar, world-class sushi, and modern Thai have many outside of the Lone Star State anointing Austin America's next great food city. We're guessing the kids wouldn't disagree.


Austin, Texas

Never enjoyed a proper bowl of ramen? Get to Ramen Tatsu-ya, the perpetually packed spot in a nondescript strip mall 15 minutes from downtown. Regulars slurp their tonkotsu ramen--egg noodles, pork belly, and soft-boiled egg swimming in a cloudy broth made from pork bones. My order: tsukemen, a.k.a. dipping noodles, in which the soup is served on the side. Add an egg, extra pickles, and a beer from Austin Beerworks for good measure.

On a recent visit to Dai Due, my go-to morning spot at Saturday's SFC Downtown Farmers' Market, I fell for pon haus--scrapple made from grits and the odds and ends of the pig. It's the greatest breakfast meat you'll ever eat, hands down. This food stall will be expanding to a retail butcher shop soon, meaning you can have Austin's best breakfast daily.

No trip to Austin is complete without a slightly tipsy late-night stop at one of the city's food trucks. My favorite is the East Side King, a quartet of kitchens (two in trucks, one in a cart, another in a bar) all featuring the madball creations of chef Paul Qui. Never thought I needed deep-fried roasted beets until I was halfway through a second order. Ditto the supercrunchy Thai chicken kara-age--McNuggets on speed.

Oysters at Clark's (Credit: Jody Horton)

Spend enough time in Austin and you'll become well acquainted with restaurateur Larry McGuire's mini-empire, which includes Lamberts (barbecue), Perla's (seafood), Elizabeth Street Café (Vietnamese), and Fresa's (chicken). His latest and best spot is Clark's, a gem of an oyster bar in the Clarksville neighborhood. Go at lunch when light fills the white-tiled space and the sea foam-green details sparkle. A dozen oysters from the extensive list is a must, followed by shrimp toast and their signature dish, cioppino, the tomato-based seafood stew. Next up for the restless McGuire? A revamp of the legendary Jeffrey's.

Prawn miang at Sway (Credit: Jody Horton)

At the stylish Sway, owner Jesse Herman and chef Rene Ortiz do for Thai food what they did for Mexican at La Condesa: Make it modern, make it true to its roots, and make it fun. Start with prawn miang--shrimp, coconut, and grapefruit wrapped in a peppery betel leaf--and settle in at the chef's counter. Just don't skip dessert: Pastry chef Laura Sawicki is a rock star, and her Thai tea affogato is proof.

Austin has no shortage of dive bars ("chicken s*!t bingo" at Ginny's Little Longhorn Saloon, anyone?), cocktail spots, and beer-nerd-friendly places. But for live music, a little dancing, plus Lone Star and whiskey in cheap and easy abundance, you'll find me at White Horse, a honky-tonk in East Austin, the city's hippest neighborhood.

Lady Bird Lake (Credit: Jody Horton)

You know what pairs really well with all those tacos, plates of brisket, bowls of ramen, and pints of beer? A little sweat. If I didn't exercise, I could never tackle the eating marathons my job requires. Fortunately, Austin has almost as many bike paths, running trails, and swimming holes as it does food trucks. Here's what to do between meals: Start the day with a run (or walk) along the banks of Lady Bird Lake. In the afternoon, take a dip in the
Barton Springs natural pool in Zilker Park--it's an Austin rite of passage. For a half-day trip, head 30 miles outside the city to Hamilton Pool Preserve, a spring-fed pool complete with a waterfall. But hurry back--you've got a lot of eating to do.

Hotel San Jose (Credit: Courtesy Hotel San Jose)

For their indie vibe, I like sister hotels Saint Cecilia and San Jose. Book the Driskill Hotel for a more stately stay.

People are buzzing about Austin. Maybe you've heard them? The cool kids insisting that you've just got to check out South By Southwest, the ten-day music, film, and digital festival taking place this month. The outdoorsy kids stoked on its swimming holes, extensive running and biking trails, and warm temps year-round. And of course, the food kids. But they're not just talking up its brisket and iconic tacos. These days, cult-status ramen, a stylish oyster bar, world-class sushi, and modern Thai have many outside of the Lone Star State anointing Austin America's next great food city. We're guessing the kids wouldn't disagree.


Austin, Texas

Never enjoyed a proper bowl of ramen? Get to Ramen Tatsu-ya, the perpetually packed spot in a nondescript strip mall 15 minutes from downtown. Regulars slurp their tonkotsu ramen--egg noodles, pork belly, and soft-boiled egg swimming in a cloudy broth made from pork bones. My order: tsukemen, a.k.a. dipping noodles, in which the soup is served on the side. Add an egg, extra pickles, and a beer from Austin Beerworks for good measure.

On a recent visit to Dai Due, my go-to morning spot at Saturday's SFC Downtown Farmers' Market, I fell for pon haus--scrapple made from grits and the odds and ends of the pig. It's the greatest breakfast meat you'll ever eat, hands down. This food stall will be expanding to a retail butcher shop soon, meaning you can have Austin's best breakfast daily.

No trip to Austin is complete without a slightly tipsy late-night stop at one of the city's food trucks. My favorite is the East Side King, a quartet of kitchens (two in trucks, one in a cart, another in a bar) all featuring the madball creations of chef Paul Qui. Never thought I needed deep-fried roasted beets until I was halfway through a second order. Ditto the supercrunchy Thai chicken kara-age--McNuggets on speed.

Oysters at Clark's (Credit: Jody Horton)

Spend enough time in Austin and you'll become well acquainted with restaurateur Larry McGuire's mini-empire, which includes Lamberts (barbecue), Perla's (seafood), Elizabeth Street Café (Vietnamese), and Fresa's (chicken). His latest and best spot is Clark's, a gem of an oyster bar in the Clarksville neighborhood. Go at lunch when light fills the white-tiled space and the sea foam-green details sparkle. A dozen oysters from the extensive list is a must, followed by shrimp toast and their signature dish, cioppino, the tomato-based seafood stew. Next up for the restless McGuire? A revamp of the legendary Jeffrey's.

Prawn miang at Sway (Credit: Jody Horton)

At the stylish Sway, owner Jesse Herman and chef Rene Ortiz do for Thai food what they did for Mexican at La Condesa: Make it modern, make it true to its roots, and make it fun. Start with prawn miang--shrimp, coconut, and grapefruit wrapped in a peppery betel leaf--and settle in at the chef's counter. Just don't skip dessert: Pastry chef Laura Sawicki is a rock star, and her Thai tea affogato is proof.

Austin has no shortage of dive bars ("chicken s*!t bingo" at Ginny's Little Longhorn Saloon, anyone?), cocktail spots, and beer-nerd-friendly places. But for live music, a little dancing, plus Lone Star and whiskey in cheap and easy abundance, you'll find me at White Horse, a honky-tonk in East Austin, the city's hippest neighborhood.

Lady Bird Lake (Credit: Jody Horton)

You know what pairs really well with all those tacos, plates of brisket, bowls of ramen, and pints of beer? A little sweat. If I didn't exercise, I could never tackle the eating marathons my job requires. Fortunately, Austin has almost as many bike paths, running trails, and swimming holes as it does food trucks. Here's what to do between meals: Start the day with a run (or walk) along the banks of Lady Bird Lake. In the afternoon, take a dip in the
Barton Springs natural pool in Zilker Park--it's an Austin rite of passage. For a half-day trip, head 30 miles outside the city to Hamilton Pool Preserve, a spring-fed pool complete with a waterfall. But hurry back--you've got a lot of eating to do.

Hotel San Jose (Credit: Courtesy Hotel San Jose)

For their indie vibe, I like sister hotels Saint Cecilia and San Jose. Book the Driskill Hotel for a more stately stay.

People are buzzing about Austin. Maybe you've heard them? The cool kids insisting that you've just got to check out South By Southwest, the ten-day music, film, and digital festival taking place this month. The outdoorsy kids stoked on its swimming holes, extensive running and biking trails, and warm temps year-round. And of course, the food kids. But they're not just talking up its brisket and iconic tacos. These days, cult-status ramen, a stylish oyster bar, world-class sushi, and modern Thai have many outside of the Lone Star State anointing Austin America's next great food city. We're guessing the kids wouldn't disagree.