Nouvelles recettes

Budweiser, Corona et Blue Moon : les bières les plus populaires d'Amérique pourraient bientôt être toutes sous un même toit

Budweiser, Corona et Blue Moon : les bières les plus populaires d'Amérique pourraient bientôt être toutes sous un même toit

AB InBev, le plus grand fabricant de bière au monde, veut faire des plans pour acheter SABMilller, le deuxième plus grand fabricant de bière au monde

Cette décision garantirait à peu près que les bières les plus connues au monde seraient produites par une seule entreprise.

AB InBev est en pourparlers pour acheter SABMiller. Leur fusion ne signifie peut-être pas grand-chose pour vous sans contexte, mais elle créerait effectivement la plus grande entreprise de fabrication de bière au monde : Anheuser-Busch et MillerCoors. Des dizaines des marques de bière les plus vendues au monde se réuniraient sous une seule société mère, y compris Budweiser, Corona, Miller, Coors, Keystone, High Life et Blue Moon.

À l'heure actuelle, AB InBev est la plus grande entreprise brassicole au monde. Il a rapporté 47 milliards de dollars de revenus en 2014, tandis que SABMiller totalisait 22,1 milliards de dollars au cours de la même année, selon Atlantic Magazine. Fait fascinant : bien que cette liste de bières produites par les deux sociétés semble entièrement américaine, la belgo-brésilienne InBev a acheté Anheuser-Busch en 2009, et MillerCoors a été achetée par SAB (c'est-à-dire South African Breweries) en 2002, et est basée à Londres.

Chicago, quant à lui, craint que MillerCoors, dont le siège est actuellement là-bas, soit expédié à l'étranger en conséquence, si la fusion se produit.

« La mauvaise nouvelle pour les habitants de Chicago, c'est que la seule sorte de marge à la hausse pour Molson Coors serait de retirer le back-office de Chicago… et de les relocaliser à Denver ou au Canada », Philip Gorham, analyste principal des actions de Morningstar. a déclaré au Chicago Tribune.


13 choses que vous devez savoir sur Coors Light

La Coors Light est la deuxième bière la plus vendue aux États-Unis, avec 16,5 millions de barils expédiés en 2017. Elle figure également parmi les 10 bières les plus vendues au monde, avec environ 22,6 millions de barils vendus en 2017. Ce qui fait de cette masse- produit une bière blonde si irrésistible ? Lisez la suite pour 13 choses que vous devriez savoir sur Coors Light.

C'est plus léger que la lumière.

Avant Coors Light, l'étiquette originale de Coors, Coors Banquet, était commercialisée sous le nom de « bière légère de l'Amérique ». En 1978, la brasserie a lancé Coors Light pour concurrencer d'autres marques comme Miller Lite, lancée en 1973, ainsi que Natural Light et Schlitz Light, toutes deux lancées en 1977. La bière plus légère que la lumière a été lancée 105 ans après la création de la brasserie en 1873.

La « Silver Bullet » était un tir dans le noir.

La canette désormais emblématique « Silver Bullet » de Coors Light a été conçue par un artiste cubano-américain, Marc Barrios. Barrios a émigré aux États-Unis à l'âge de 15 ans et a commencé à travailler pour le département artistique de Coors en 1969.

Chaque amateur de bière a besoin de ce chapeau

En 1975, une rencontre avec Pete Coors encourage le jeune artiste à soumettre ses créations pour la nouvelle canette Coors Light. Son idée d'éliminer le fond de couleur crème présenté sur la boîte Coors Banquet a été un succès.

Barrios a finalement gravi les échelons et est devenu le chef des services créatifs de Coors. Sa carrière l'a ensuite conduit à Hollywood, où il a travaillé sur du matériel promotionnel pour des films tels que "Apollo 13", "Jurassic Park" et "Batman".

La canette tire son surnom de (qui d'autre ?) des étudiants.

Selon le blog MillerCoors, le surnom de « Silver Bullet » a germé à la fin des années 1980, faisant partie du lexique collectif du pays en 1991.

Dans le livre de Pete Coors de 1998, « Coors : A Rocky Mountain Legend », il écrit que « les étudiants ont commencé à demander la Silver Bullet dans les bars. Nous pensions que c'était un assez bon surnom.

Sa première livraison peut avoir nécessité des escortes de sécurité.

Le 23 août 1978, les premiers camions de Coors Light sont sortis de la brasserie de Golden, au Colorado, avec 23 000 caisses à bord. "Les forces de l'ordre des différents États où le convoi a voyagé ont été prévenus à l'avance et ont fourni des escortes de sécurité dans et à proximité de diverses villes", lit-on dans le journal de la société Coors. On ne sait pas si c'était une blague.

Ses publicités sur le thème d'Halloween des années 1980 étaient effrayantes.

Bien que Halloween soit désormais une fête de la consommation d'alcool pour les adultes, cela n'a pas toujours été le cas. L'ancien directeur de la marque, Gary Naifeh, a déclaré qu'il pensait que Coors Light était «la première marque à vraiment promouvoir Halloween de manière importante. Et c'est devenu un phénomène.

Ce phénomène a pris la forme du « Beerwolf », un personnage promotionnel dérangeant qui a enfilé des panneaux d'affichage, des publicités télévisées, des spots radio et même des haut-parleurs de point de vente préenregistrés dans les épiceries. Il s'est même faufilé dans des campagnes non liées à Halloween, comme la Saint-Patrick et ce voyage de pêche effrayant.

Il fait plus froid qu'Ice Cube.

Vous vous souvenez de ces publicités Coors Light qui opposaient Ice Cube à des bouteilles inanimées de Coors Light dans une bataille glaciale silencieuse ? Nous non plus, mais ils sont arrivés.

Avons-nous mentionné qu'il fait froid?

En décembre 2018, la société mère de Coors Light, MillerCoors, a annoncé son intention de relancer son slogan « La bière la plus rafraîchissante au monde » pour les publicités télévisées. Il a déclaré que la raison en était le manque de sensibilisation de la génération Y à propos de ses canettes « activées à froid », qui deviennent partiellement bleues à la température du réfrigérateur.

"Nous redevenons vraiment la" bière la plus rafraîchissante au monde ", enracinée dans notre propriété du froid", a écrit Ryan Reese, vice-président de Coors. « Lorsque les montagnes deviennent bleues, cela signifie que Coors Light est à la température idéale pour apporter des rafraîchissements. Et les jeunes consommateurs, croyez-le ou non, ne le savaient pas. Quand nous avons demandé, ils ont dit « vraiment ? C’est tellement cool.’ Et ils ne le savaient pas, parce que nous avons arrêté de leur dire.

Coors Light, élixir miracle ?

L'année dernière, le superfan de Coors Light, âgé de 101 ans, Andrew E. Slavonic de McMurray, en Pennsylvanie, a déclaré que son secret pour une longue vie était un quotidien Coors Light vers 16 heures, un rituel qu'il pratiquait depuis 15 ans.

La semaine suivante, après que la nouvelle de la préférence du vétéran de la Seconde Guerre mondiale soit devenue virale, MillerCoors a surpris le centenaire avec le cadeau d'anniversaire de sa vie : un réfrigérateur à bière Coors Light bien approvisionné, un butin tueur et une invitation à une visite du Golden, Colorado, brasserie.

Coors Light est buvable et portable.

En octobre 2018, la marque de vêtements 686 a annoncé une nouvelle veste « Sixer » avec Coors Light. Le Coors Light Sixer comportait suffisamment de poches pour garder 11 canettes Coors Light glacées.

Les brasseurs artisanaux le boivent comme de l'eau.

Shaun O'Sullivan, co-fondateur et maître brasseur de 21st Amendment Brewery, a admis à VinePair que Coors Light était son plaisir coupable. "J'ai généralement quelques canettes dans mon réfrigérateur pour les rares moments où je ne veux pas de bière artisanale mais je ne veux pas boire de soda ou d'eau… J'aime ça parce que ça ressemble beaucoup à l'eau." Sa seule exigence ? « Qu'il fait froid.

D'autres pensent qu'il y a place à amélioration.

Teri Fahrendorf, fondatrice et présidente émérite de la Pink Boots Society et ancien maître brasseur de la Steelhead Brewing Company, affirme que cela constitue une base idéale pour les expériences sur la bière. « Un soir, nous avons reçu des amis et je me suis souvenu de la canette solitaire de Coors Light que quelqu'un avait laissée lors d'une fête. Je l'ai utilisé pour démontrer que vous pouviez ajouter quelque 88 pour cent d'acide lactique du magasin homebrew pour créer une bouilloire passable. Nous avons tous convenu que l'acide lactique a considérablement amélioré la Coors Light.

Coors Light a sauvé une vie.

En avril 2018, les distributeurs de bière Kwame Anderson et Jason Gaebel ont rencontré un homme à St. Paul, Michigan, qui envisageait de se suicider. Anderson, un vendeur, a engagé une conversation avec l'homme, le faisant finalement sortir du rebord d'un pont en lui offrant une caisse de Coors Light.

Le porte-parole de la police de Saint-Paul, le Sgt. Mike Ernster a déclaré à l'époque: «La bière rassemble les gens depuis très, très longtemps. Aujourd'hui, cela a permis de rassembler les gens d'une manière salvatrice. »

Il est fièrement brassé avec du sirop de maïs.

Au cours du Super Bowl 2019, le concurrent de MillerCoors, Anheuser-Busch InBev, a déclenché #corntroversy lorsque ses publicités Bud Light ont appelé Coors Light et la marque sœur Miller Lite pour avoir utilisé du sirop de maïs dans leurs recettes de bière. Lors de la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre 2018 de Molson Coors, Gavin Hattersley, PDG de MillerCoors, a déclaré que les publicités étaient un «cadeau» et qu'elles motivaient ses distributeurs et ses employés. "[L]es prochains mois vont être intéressants à coup sûr", a-t-il déclaré.


13 choses que vous devez savoir sur Coors Light

La Coors Light est la deuxième bière la plus vendue aux États-Unis, avec 16,5 millions de barils expédiés en 2017. Elle figure également parmi les 10 bières les plus vendues au monde, avec environ 22,6 millions de barils vendus en 2017. Ce qui fait de cette masse- produit une bière blonde si irrésistible ? Lisez la suite pour 13 choses que vous devriez savoir sur Coors Light.

C'est plus léger que la lumière.

Avant Coors Light, l'étiquette originale de Coors, Coors Banquet, était commercialisée sous le nom de « bière légère de l'Amérique ». En 1978, la brasserie a lancé Coors Light pour concurrencer d'autres marques comme Miller Lite, lancée en 1973, ainsi que Natural Light et Schlitz Light, toutes deux lancées en 1977. La bière plus légère que la lumière a été lancée 105 ans après la création de la brasserie en 1873.

La « Silver Bullet » était un tir dans le noir.

La canette désormais emblématique « Silver Bullet » de Coors Light a été conçue par un artiste cubano-américain, Marc Barrios. Barrios a émigré aux États-Unis à l'âge de 15 ans et a commencé à travailler pour le département artistique de Coors en 1969.

Chaque amateur de bière a besoin de ce chapeau

En 1975, une rencontre avec Pete Coors encourage le jeune artiste à soumettre ses créations pour la nouvelle canette Coors Light. Son idée d'éliminer le fond de couleur crème présenté sur la boîte Coors Banquet a été un succès.

Barrios a finalement gravi les échelons et est devenu le chef des services créatifs de Coors. Sa carrière l'a ensuite conduit à Hollywood, où il a travaillé sur du matériel promotionnel pour des films tels que "Apollo 13", "Jurassic Park" et "Batman".

La canette tire son surnom de (qui d'autre ?) des étudiants.

Selon le blog MillerCoors, le surnom de « Silver Bullet » a germé à la fin des années 1980, faisant partie du lexique collectif du pays en 1991.

Dans le livre de Pete Coors de 1998, « Coors : A Rocky Mountain Legend », il écrit que « les étudiants ont commencé à demander la Silver Bullet dans les bars. Nous avons pensé que c'était un assez bon surnom.

Sa première livraison peut avoir nécessité des escortes de sécurité.

Le 23 août 1978, les premiers camions de Coors Light sont sortis de la brasserie de Golden, au Colorado, avec 23 000 caisses à bord. "Les forces de l'ordre des différents États où le convoi a voyagé ont été prévenus à l'avance et ont fourni des escortes de sécurité dans et à proximité de diverses villes", lit-on dans le journal de la société Coors. On ne sait pas si c'était une blague.

Ses publicités sur le thème d'Halloween des années 1980 étaient effrayantes.

Bien que Halloween soit désormais une fête de la consommation d'alcool pour les adultes, cela n'a pas toujours été le cas. L'ancien directeur de la marque, Gary Naifeh, a déclaré qu'il pensait que Coors Light était «la première marque à vraiment promouvoir Halloween de manière importante. Et c'est devenu un phénomène.

Ce phénomène a pris la forme du « Beerwolf », un personnage promotionnel dérangeant qui a enfilé des panneaux d'affichage, des publicités télévisées, des spots radio et même des haut-parleurs de point de vente préenregistrés dans les épiceries. Il s'est même faufilé dans des campagnes non Halloween, comme la Saint-Patrick, et ce voyage de pêche effrayant.

Il fait plus froid qu'Ice Cube.

Vous vous souvenez de ces publicités Coors Light qui opposaient Ice Cube à des bouteilles inanimées de Coors Light dans une bataille glaciale silencieuse ? Nous non plus, mais ils sont arrivés.

Avons-nous mentionné qu'il fait froid?

En décembre 2018, la société mère de Coors Light, MillerCoors, a annoncé son intention de relancer son slogan « La bière la plus rafraîchissante au monde » pour les publicités télévisées. Il a déclaré que la raison en était le manque de sensibilisation de la génération Y à propos de ses canettes « activées à froid », qui deviennent partiellement bleues à la température du réfrigérateur.

"Nous redevenons vraiment la" bière la plus rafraîchissante au monde ", enracinée dans notre propriété du froid", a écrit Ryan Reese, vice-président de Coors. « Lorsque les montagnes deviennent bleues, cela signifie que Coors Light est à la température idéale pour apporter des rafraîchissements. Et les jeunes consommateurs, croyez-le ou non, ne le savaient pas. Quand nous avons demandé, ils ont dit « vraiment ? C’est tellement cool.’ Et ils ne le savaient pas, parce que nous avons arrêté de leur dire.

Coors Light, élixir miracle ?

L'année dernière, le superfan de Coors Light, âgé de 101 ans, Andrew E. Slavonic de McMurray, en Pennsylvanie, a déclaré que son secret pour une longue vie était un quotidien Coors Light vers 16 heures, un rituel qu'il pratiquait depuis 15 ans.

La semaine suivante, après que la nouvelle de la préférence du vétéran de la Seconde Guerre mondiale soit devenue virale, MillerCoors a surpris le centenaire avec le cadeau d'anniversaire de sa vie : un réfrigérateur à bière Coors Light bien approvisionné, un butin tueur et une invitation à une visite du Golden, Colorado, brasserie.

Coors Light est buvable et portable.

En octobre 2018, la marque de vêtements 686 a annoncé une nouvelle veste « Sixer » avec Coors Light. Le Coors Light Sixer comportait suffisamment de poches pour garder 11 canettes Coors Light glacées.

Les brasseurs artisanaux le boivent comme de l'eau.

Shaun O'Sullivan, co-fondateur et maître brasseur de 21st Amendment Brewery, a admis à VinePair que Coors Light était son plaisir coupable. "J'ai généralement quelques canettes dans mon réfrigérateur pour les rares moments où je ne veux pas de bière artisanale mais je ne veux pas boire de soda ou d'eau… J'aime ça parce que ça ressemble beaucoup à l'eau." Sa seule exigence ? « Qu'il fait froid.

D'autres pensent qu'il y a place à amélioration.

Teri Fahrendorf, fondatrice et présidente émérite de la Pink Boots Society et ancien maître brasseur de la Steelhead Brewing Company, affirme que cela constitue une base idéale pour les expériences sur la bière. « Un soir, nous avons reçu des amis et je me suis souvenu de la canette solitaire de Coors Light que quelqu'un avait laissée lors d'une fête. Je l'ai utilisé pour démontrer que vous pouviez ajouter quelque 88 pour cent d'acide lactique du magasin homebrew pour créer une bouilloire passable. Nous avons tous convenu que l'acide lactique a considérablement amélioré la Coors Light.

Coors Light a sauvé une vie.

En avril 2018, les distributeurs de bière Kwame Anderson et Jason Gaebel ont rencontré un homme à St. Paul, Michigan, qui envisageait de se suicider. Anderson, un vendeur, a engagé une conversation avec l'homme, le faisant finalement sortir du rebord d'un pont en lui offrant une caisse de Coors Light.

Le porte-parole de la police de Saint-Paul, le Sgt. Mike Ernster a déclaré à l'époque: «La bière rassemble les gens depuis très, très longtemps. Aujourd'hui, cela a permis de rassembler les gens d'une manière salvatrice. »

Il est fièrement brassé avec du sirop de maïs.

Au cours du Super Bowl 2019, le concurrent de MillerCoors, Anheuser-Busch InBev, a déclenché #corntroversy lorsque ses publicités Bud Light ont appelé Coors Light et la marque sœur Miller Lite pour avoir utilisé du sirop de maïs dans leurs recettes de bière. Lors de la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre 2018 de Molson Coors, Gavin Hattersley, PDG de MillerCoors, a déclaré que les publicités étaient un «cadeau» et qu'elles motivaient ses distributeurs et ses employés. "[L]es prochains mois vont être intéressants à coup sûr", a-t-il déclaré.


13 choses que vous devez savoir sur Coors Light

La Coors Light est la deuxième bière la plus vendue aux États-Unis, avec 16,5 millions de barils expédiés en 2017. Elle figure également parmi les 10 bières les plus vendues au monde, avec environ 22,6 millions de barils vendus en 2017. Ce qui fait de cette masse- produit une bière blonde si irrésistible ? Lisez la suite pour 13 choses que vous devriez savoir sur Coors Light.

C'est plus léger que la lumière.

Avant Coors Light, l'étiquette originale de Coors, Coors Banquet, était commercialisée sous le nom de « bière légère de l'Amérique ». En 1978, la brasserie a lancé Coors Light pour concurrencer d'autres marques comme Miller Lite, lancée en 1973, ainsi que Natural Light et Schlitz Light, toutes deux lancées en 1977. La bière plus légère que la lumière a été lancée 105 ans après la création de la brasserie en 1873.

La « Silver Bullet » était un tir dans le noir.

La canette désormais emblématique « Silver Bullet » de Coors Light a été conçue par un artiste cubano-américain, Marc Barrios. Barrios a émigré aux États-Unis à l'âge de 15 ans et a commencé à travailler pour le département artistique de Coors en 1969.

Chaque amateur de bière a besoin de ce chapeau

En 1975, une rencontre avec Pete Coors encourage le jeune artiste à soumettre ses créations pour la nouvelle canette Coors Light. Son idée d'éliminer le fond de couleur crème présenté sur la boîte Coors Banquet a été un succès.

Barrios a finalement gravi les échelons et est devenu le chef des services créatifs de Coors. Sa carrière l'a ensuite conduit à Hollywood, où il a travaillé sur du matériel promotionnel pour des films tels que "Apollo 13", "Jurassic Park" et "Batman".

La canette tire son surnom de (qui d'autre ?) des étudiants.

Selon le blog MillerCoors, le surnom de « Silver Bullet » a germé à la fin des années 1980, faisant partie du lexique collectif du pays en 1991.

Dans le livre de Pete Coors de 1998, « Coors : A Rocky Mountain Legend », il écrit que « les étudiants ont commencé à demander la Silver Bullet dans les bars. Nous pensions que c'était un assez bon surnom.

Sa première livraison peut avoir nécessité des escortes de sécurité.

Le 23 août 1978, les premiers camions de Coors Light sont sortis de la brasserie de Golden, au Colorado, avec 23 000 caisses à bord. "Les forces de l'ordre des différents États où le convoi a voyagé ont été prévenus à l'avance et ont fourni des escortes de sécurité dans et à proximité de diverses villes", lit-on dans le journal de la société Coors. On ne sait pas si c'était une blague.

Ses publicités sur le thème d'Halloween des années 1980 étaient effrayantes.

Bien que Halloween soit désormais une fête de la consommation d'alcool pour les adultes, cela n'a pas toujours été le cas. L'ancien directeur de la marque, Gary Naifeh, a déclaré qu'il pensait que Coors Light était «la première marque à vraiment promouvoir Halloween de manière importante. Et c'est devenu un phénomène.

Ce phénomène a pris la forme du « Beerwolf », un personnage promotionnel dérangeant qui a enfilé des panneaux d'affichage, des publicités télévisées, des spots radio et même des haut-parleurs de point de vente préenregistrés dans les épiceries. Il s'est même faufilé dans des campagnes non Halloween, comme la Saint-Patrick, et ce voyage de pêche effrayant.

Il fait plus froid qu'Ice Cube.

Vous vous souvenez de ces publicités Coors Light qui opposaient Ice Cube à des bouteilles inanimées de Coors Light dans une bataille glaciale silencieuse ? Nous non plus, mais ils sont arrivés.

Avons-nous mentionné qu'il fait froid?

En décembre 2018, la société mère de Coors Light, MillerCoors, a annoncé son intention de relancer son slogan « La bière la plus rafraîchissante au monde » pour les publicités télévisées. Il a déclaré que la raison en était le manque de sensibilisation de la génération Y à propos de ses canettes « activées à froid », qui deviennent partiellement bleues à la température du réfrigérateur.

"Nous redevenons vraiment la" bière la plus rafraîchissante au monde ", enracinée dans notre propriété du froid", a écrit Ryan Reese, vice-président de Coors. « Lorsque les montagnes deviennent bleues, cela signifie que Coors Light est à la température idéale pour apporter des rafraîchissements. Et les jeunes consommateurs, croyez-le ou non, ne le savaient pas. Quand nous avons demandé, ils ont dit « vraiment ? C’est tellement cool.’ Et ils ne le savaient pas, parce que nous avons arrêté de leur dire.

Coors Light, élixir miracle ?

L'année dernière, le superfan de Coors Light, âgé de 101 ans, Andrew E. Slavonic de McMurray, en Pennsylvanie, a déclaré que son secret pour une longue vie était un quotidien Coors Light vers 16 heures, un rituel qu'il pratique depuis 15 ans.

La semaine suivante, après que la nouvelle de la préférence du vétéran de la Seconde Guerre mondiale soit devenue virale, MillerCoors a surpris le centenaire avec le cadeau d'anniversaire de sa vie : un réfrigérateur à bière Coors Light bien approvisionné, un butin tueur et une invitation à une visite du Golden, Colorado, brasserie.

Coors Light est buvable et portable.

En octobre 2018, la marque de vêtements 686 a annoncé une nouvelle veste « Sixer » avec Coors Light. Le Coors Light Sixer comportait suffisamment de poches pour garder 11 canettes Coors Light glacées.

Les brasseurs artisanaux le boivent comme de l'eau.

Shaun O'Sullivan, co-fondateur et maître brasseur de 21st Amendment Brewery, a admis à VinePair que Coors Light était son plaisir coupable. "J'ai généralement quelques canettes dans mon réfrigérateur pour les rares moments où je ne veux pas de bière artisanale mais je ne veux pas boire de soda ou d'eau… J'aime ça parce que ça ressemble beaucoup à l'eau." Sa seule exigence ? « Qu'il fait froid.

D'autres pensent qu'il y a place à amélioration.

Teri Fahrendorf, fondatrice et présidente émérite de la Pink Boots Society et ancien maître brasseur de la Steelhead Brewing Company, affirme que cela constitue une base idéale pour les expériences sur la bière. « Un soir, nous avons reçu des amis et je me suis souvenu de la canette solitaire de Coors Light que quelqu'un avait laissée lors d'une fête. Je l'ai utilisé pour démontrer que vous pouviez ajouter quelque 88 pour cent d'acide lactique du magasin homebrew pour créer une bouilloire passable. Nous avons tous convenu que l'acide lactique a considérablement amélioré la Coors Light.

Coors Light a sauvé une vie.

En avril 2018, les distributeurs de bière Kwame Anderson et Jason Gaebel ont rencontré un homme à St. Paul, Michigan, qui envisageait de se suicider. Anderson, un vendeur, a engagé une conversation avec l'homme, le faisant finalement sortir du rebord d'un pont en lui offrant une caisse de Coors Light.

Le porte-parole de la police de Saint-Paul, le Sgt. Mike Ernster a déclaré à l'époque: «La bière rassemble les gens depuis très, très longtemps. Aujourd'hui, cela a permis de rassembler les gens d'une manière salvatrice. »

Il est fièrement brassé avec du sirop de maïs.

Au cours du Super Bowl 2019, le concurrent de MillerCoors, Anheuser-Busch InBev, a déclenché #corntroversy lorsque ses publicités Bud Light ont appelé Coors Light et la marque sœur Miller Lite pour avoir utilisé du sirop de maïs dans leurs recettes de bière. Lors de la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre 2018 de Molson Coors, Gavin Hattersley, PDG de MillerCoors, a déclaré que les publicités étaient un «cadeau» et qu'elles motivaient ses distributeurs et ses employés. "[L]es prochains mois vont être intéressants à coup sûr", a-t-il déclaré.


13 choses que vous devez savoir sur Coors Light

La Coors Light est la deuxième bière la plus vendue aux États-Unis, avec 16,5 millions de barils expédiés en 2017. Elle figure également parmi les 10 bières les plus vendues au monde, avec environ 22,6 millions de barils vendus en 2017. produit une bière blonde si irrésistible ? Lisez la suite pour 13 choses que vous devriez savoir sur Coors Light.

C'est plus léger que la lumière.

Avant Coors Light, l'étiquette originale de Coors, Coors Banquet, était commercialisée sous le nom de « bière légère de l'Amérique ». En 1978, la brasserie a lancé Coors Light pour concurrencer d'autres marques comme Miller Lite, lancée en 1973, ainsi que Natural Light et Schlitz Light, toutes deux lancées en 1977. La bière plus légère que la lumière a été lancée 105 ans après la création de la brasserie en 1873.

La « Silver Bullet » était un tir dans le noir.

La canette désormais emblématique « Silver Bullet » de Coors Light a été conçue par un artiste cubano-américain, Marc Barrios. Barrios a émigré aux États-Unis à l'âge de 15 ans et a commencé à travailler pour le département artistique de Coors en 1969.

Chaque amateur de bière a besoin de ce chapeau

En 1975, une rencontre avec Pete Coors encourage le jeune artiste à soumettre ses créations pour la nouvelle canette Coors Light. Son idée d'éliminer le fond de couleur crème présenté sur la boîte Coors Banquet a été un succès.

Barrios a finalement gravi les échelons et est devenu le chef des services créatifs de Coors. Sa carrière l'a ensuite conduit à Hollywood, où il a travaillé sur du matériel promotionnel pour des films tels que "Apollo 13", "Jurassic Park" et "Batman".

La canette tire son surnom de (qui d'autre ?) des étudiants.

Selon le blog MillerCoors, le surnom de « Silver Bullet » a germé à la fin des années 1980, faisant partie du lexique collectif du pays en 1991.

Dans le livre de Pete Coors de 1998, « Coors : A Rocky Mountain Legend », il écrit que « les étudiants ont commencé à demander la Silver Bullet dans les bars. Nous pensions que c'était un assez bon surnom.

Sa première livraison peut avoir nécessité des escortes de sécurité.

Le 23 août 1978, les premiers camions de Coors Light sont sortis de la brasserie de Golden, au Colorado, avec 23 000 caisses à bord. "Les forces de l'ordre des différents États où le convoi a voyagé ont été prévenus à l'avance et ont fourni des escortes de sécurité dans et à proximité de diverses villes", lit-on dans le journal de la société Coors. On ne sait pas si c'était une blague.

Ses publicités sur le thème d'Halloween des années 1980 étaient effrayantes.

Bien que Halloween soit désormais une fête de la consommation d'alcool pour les adultes, cela n'a pas toujours été le cas. L'ancien directeur de la marque, Gary Naifeh, a déclaré qu'il pensait que Coors Light était «la première marque à vraiment promouvoir Halloween de manière importante. Et c'est devenu un phénomène.

Ce phénomène a pris la forme du « Beerwolf », un personnage promotionnel dérangeant qui a enfilé des panneaux d'affichage, des publicités télévisées, des spots radio et même des haut-parleurs de point de vente préenregistrés dans les épiceries. Il s'est même faufilé dans des campagnes non Halloween, comme la Saint-Patrick, et ce voyage de pêche effrayant.

Il fait plus froid qu'Ice Cube.

Vous vous souvenez de ces publicités Coors Light qui opposaient Ice Cube à des bouteilles inanimées de Coors Light dans une bataille glaciale silencieuse ? Nous non plus, mais ils sont arrivés.

Avons-nous mentionné qu'il fait froid?

En décembre 2018, la société mère de Coors Light, MillerCoors, a annoncé son intention de relancer son slogan « La bière la plus rafraîchissante au monde » pour les publicités télévisées. Il a déclaré que la raison en était le manque de sensibilisation de la génération Y à propos de ses canettes « activées à froid », qui deviennent partiellement bleues à la température du réfrigérateur.

"Nous redevenons vraiment la" bière la plus rafraîchissante au monde ", enracinée dans notre propriété du froid", a écrit Ryan Reese, vice-président de Coors. « Lorsque les montagnes deviennent bleues, cela signifie que Coors Light est à la température idéale pour apporter des rafraîchissements. Et les jeunes consommateurs, croyez-le ou non, ne le savaient pas. Quand nous avons demandé, ils ont dit « vraiment ? C’est tellement cool.’ Et ils ne le savaient pas, parce que nous avons arrêté de leur dire.

Coors Light, élixir miracle ?

L'année dernière, le superfan de Coors Light, âgé de 101 ans, Andrew E. Slavonic de McMurray, en Pennsylvanie, a déclaré que son secret pour une longue vie était un quotidien Coors Light vers 16 heures, un rituel qu'il pratiquait depuis 15 ans.

La semaine suivante, après que la nouvelle de la préférence du vétéran de la Seconde Guerre mondiale soit devenue virale, MillerCoors a surpris le centenaire avec le cadeau d'anniversaire de sa vie : un réfrigérateur à bière Coors Light bien approvisionné, un butin tueur et une invitation à une visite du Golden, Colorado, brasserie.

Coors Light est buvable et portable.

En octobre 2018, la marque de vêtements 686 a annoncé une nouvelle veste « Sixer » avec Coors Light. Le Coors Light Sixer comportait suffisamment de poches pour garder 11 canettes Coors Light glacées.

Les brasseurs artisanaux le boivent comme de l'eau.

Shaun O'Sullivan, co-fondateur et maître brasseur de 21st Amendment Brewery, a admis à VinePair que Coors Light était son plaisir coupable. "J'ai généralement quelques canettes dans mon réfrigérateur pour les rares moments où je ne veux pas de bière artisanale mais je ne veux pas boire de soda ou d'eau… J'aime ça parce que ça ressemble beaucoup à l'eau." Sa seule exigence ? « Qu'il fait froid.

D'autres pensent qu'il y a place à amélioration.

Teri Fahrendorf, fondatrice et présidente émérite de la Pink Boots Society et ancien maître brasseur de la Steelhead Brewing Company, affirme que cela constitue une base idéale pour les expériences sur la bière. « Un soir, nous avons reçu des amis et je me suis souvenu de la canette solitaire de Coors Light que quelqu'un avait laissée lors d'une fête. Je l'ai utilisé pour démontrer que vous pouviez ajouter quelque 88 pour cent d'acide lactique du magasin homebrew pour créer une bouilloire passable. Nous avons tous convenu que l'acide lactique a considérablement amélioré la Coors Light.

Coors Light a sauvé une vie.

En avril 2018, les distributeurs de bière Kwame Anderson et Jason Gaebel ont rencontré un homme à St. Paul, Michigan, qui envisageait de se suicider. Anderson, un vendeur, a engagé une conversation avec l'homme, le faisant finalement sortir du rebord d'un pont en lui offrant une caisse de Coors Light.

Le porte-parole de la police de Saint-Paul, le Sgt. Mike Ernster a déclaré à l'époque: «La bière rassemble les gens depuis très, très longtemps. Aujourd'hui, cela a permis de rassembler les gens d'une manière salvatrice. »

Il est fièrement brassé avec du sirop de maïs.

Au cours du Super Bowl 2019, le concurrent de MillerCoors, Anheuser-Busch InBev, a déclenché #corntroversy lorsque ses publicités Bud Light ont appelé Coors Light et la marque sœur Miller Lite pour avoir utilisé du sirop de maïs dans leurs recettes de bière. Lors de la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre 2018 de Molson Coors, Gavin Hattersley, PDG de MillerCoors, a déclaré que les publicités étaient un «cadeau» et qu'elles motivaient ses distributeurs et ses employés. "[L]es prochains mois vont être intéressants à coup sûr", a-t-il déclaré.


13 choses que vous devez savoir sur Coors Light

La Coors Light est la deuxième bière la plus vendue aux États-Unis, avec 16,5 millions de barils expédiés en 2017. Elle figure également parmi les 10 bières les plus vendues au monde, avec environ 22,6 millions de barils vendus en 2017. Ce qui fait de cette masse- produit une bière blonde si irrésistible ? Lisez la suite pour 13 choses que vous devriez savoir sur Coors Light.

C'est plus léger que la lumière.

Avant Coors Light, l'étiquette originale de Coors, Coors Banquet, était commercialisée sous le nom de « bière légère de l'Amérique ». En 1978, la brasserie a lancé Coors Light pour concurrencer d'autres marques comme Miller Lite, lancée en 1973 ainsi que Natural Light et Schlitz Light, toutes deux lancées en 1977. La bière plus légère que la lumière a été lancée 105 ans après la création de la brasserie en 1873.

La « Silver Bullet » était un tir dans le noir.

La canette désormais emblématique « Silver Bullet » de Coors Light a été conçue par un artiste cubano-américain, Marc Barrios. Barrios a émigré aux États-Unis à l'âge de 15 ans et a commencé à travailler pour le département artistique de Coors en 1969.

Chaque amateur de bière a besoin de ce chapeau

En 1975, une rencontre avec Pete Coors encourage le jeune artiste à soumettre ses créations pour la nouvelle canette Coors Light. Son idée d'éliminer le fond de couleur crème présenté sur la boîte Coors Banquet a été un succès.

Barrios a finalement gravi les échelons et est devenu le chef des services créatifs de Coors. Sa carrière l'a ensuite conduit à Hollywood, où il a travaillé sur du matériel promotionnel pour des films tels que "Apollo 13", "Jurassic Park" et "Batman".

La canette tire son surnom de (qui d'autre ?) des étudiants.

Selon le blog MillerCoors, le surnom de « Silver Bullet » a germé à la fin des années 1980, faisant partie du lexique collectif du pays en 1991.

Dans le livre de Pete Coors de 1998, « Coors : A Rocky Mountain Legend », il écrit que « les étudiants ont commencé à demander la Silver Bullet dans les bars. Nous avons pensé que c'était un assez bon surnom.

Sa première livraison peut avoir nécessité des escortes de sécurité.

Le 23 août 1978, les premiers camions de Coors Light sont sortis de la brasserie de Golden, au Colorado, avec 23 000 caisses à bord. "Les forces de l'ordre des différents États où le convoi a voyagé ont été avertis à l'avance et ont fourni des escortes de sécurité dans et à proximité de diverses villes", lit-on dans le journal de la société Coors. On ne sait pas si c'était une blague.

Ses publicités sur le thème d'Halloween des années 1980 étaient effrayantes.

Bien qu'Halloween soit désormais une fête pour boire un verre pour les adultes, cela n'a pas toujours été le cas. Former brand director Gary Naifeh said he believes Coors Light was “the first brand to really promote Halloween in a big way. And it turned into a phenomenon.”

That phenomenon took the shape of the “Beerwolf,” a disturbing promotional character that donned billboards, TV commercials, radio spots, and even pre-recorded point-of-sale speakers in grocery stores. He even snuck into non-Halloween campaigns, like St. Patrick’s Day, and this creepy fishing trip.

It’s colder than Ice Cube.

Remember those Coors Light commercials that pitted Ice Cube against inanimate bottles of Coors Light in a silent icy battle? Neither do we, but they happened.

Did we mention it’s cold?

In December 2018, Coors Light parent company MillerCoors announced plans to revive its “World’s Most Refreshing Beer” tagline for television commercials. It said the reason was millennials’ lack of awareness about its “Cold Activated” cans, which turn partially blue at refrigerator temperature.

“We are going back to truly being the ‘World’s Most Refreshing Beer,’ rooted in our ownership of cold,” Ryan Reese, Coors VP, wrote. “When the mountains turn blue, it means Coors Light is at the perfect temperature to bring refreshment. And younger consumers, believe it or not, didn’t know that. When we asked, they said ‘really? That’s so cool.’ And they didn’t know, because we stopped telling them.”

Coors Light, miracle elixir?

Last year, 101-year-old Coors Light superfan Andrew E. Slavonic of McMurray, Pa., said his secret to a long life was a daily Coors Light at approximately 4 p.m., a ritual he’s practiced for 15 years.

The following week, after news of the World War II veteran’s preference went viral, MillerCoors surprised the centenarian with the birthday gift of a lifetime: a fully-stocked Coors Light beer fridge, killer swag, and an invitation to a tour of the Golden, Colo., brewery.

Coors Light is drinkable and wearable.

In October 2018, apparel brand 686 announced a new “Sixer” jacket with Coors Light. The Coors Light Sixer featured enough pockets to keep 11 Coors Light cans icy.

Craft brewers drink it like water.

Shaun O’Sullivan, co-founder and brewmaster of 21st Amendment Brewery, admitted to VinePair that Coors Light is his guilty pleasure. “I generally have a few cans in my refrigerator for the rare moments when I don’t want a craft beer but I don’t want to drink soda or water … I like it because it’s a lot like water.” His only requirement? “That it’s cold.”

Others think there’s room for improvement.

Teri Fahrendorf, founder and president emeritus of the Pink Boots Society and former Steelhead Brewing Company brewmaster, says it makes a great base for beer experiments. “One night we had friends over and I remembered the lonely can of Coors Light that someone had left at a party. I used it to demonstrate that you could add some 88 percent lactic acid from the homebrew store to create a passable kettle sour. We all agreed the lactic acid improved the Coors Light considerably.”

Coors Light saved a life.

In April 2018, beer distributors Kwame Anderson and Jason Gaebel encountered a man in St. Paul, Mich., planning to take his own life. Anderson, a salesman, struck up a conversation with the man, eventually talking him off the ledge of a bridge by offering him a case of Coors Light.

St. Paul Police spokesman Sgt. Mike Ernster said at the time, “Beer has been bringing people together for a long, long time. Today, it brought people together in a life-saving way.”

It’s proudly brewed with corn syrup.

During the 2019 Super Bowl, MillerCoors competitor Anheuser-Busch InBev sparked #corntroversy when its Bud Light ads called out Coors Light and sibling brand Miller Lite for using corn syrup in their beer recipes. During Molson Coors’ 2018 fourth-quarter earnings call, MillerCoors CEO Gavin Hattersley said the commercials were a “gift” and have been motivating its distributors and employees. “[T]he next few months are going to be interesting for sure,” he said.


13 Things You Should Know About Coors Light

Coors Light is the second-best-selling beer in the U.S., shipping 16.5 million barrels in 2017. It’s also among the top 10 best-selling beers in the world, with an estimated 22.6 million barrels sold in 2017. What makes this mass-produced light lager so irresistible? Read on for 13 things you should know about Coors Light.

It’s lighter than light.

Before Coors Light, Coors’ original label, Coors Banquet, was marketed as “America’s fine light beer.” In 1978, the brewery launched Coors Light to compete with other brands like Miller Lite, launched in 1973 as well as Natural Light and Schlitz Light, both launched in 1977. The lighter-than-light beer launched 105 years after the brewery was established in 1873.

The ‘Silver Bullet’ was a shot in the dark.

Coors Light’s now-iconic “Silver Bullet” can was designed by a Cuban-American artist, Marc Barrios. Barrios emigrated to the U.S. at age 15, and began working for Coors’ art department in 1969.

Every Beer Lover Needs This Hat

In 1975, an encounter with Pete Coors encouraged the young artist to submit his designs for the new Coors Light can. His idea to eliminate the cream-colored background featured on the Coors Banquet can was a hit.

Barrios eventually moved up the ladder and became Coors’ head of creative services. His career later took him to Hollywood, where he worked on promotional materials for films such as “Apollo 13,” “Jurassic Park,” and “Batman.”

The can got its nickname from (who else?) college students.

According to the MillerCoors blog, the “Silver Bullet” nickname shot off in the late 1980s, becoming part of the country’s collective lexicon by 1991.

In Pete Coors’ 1998 book, “Coors: A Rocky Mountain Legend,” he writes that “students began asking for the Silver Bullet in bars. We thought it was a pretty good moniker.”

Its first delivery may have required safety escorts.

On Aug. 23, 1978, the first trucks of Coors Light rolled out of the Golden, Colo., brewery with 23,000 cases on board. “Law enforcement agencies in the various states where the convoy traveled were notified in advance and provided safety escorts in and near various cities,” read Coors’ company newspaper. It’s unclear whether this was a joke.

Its 1980s Halloween-themed ads were chilling.

Although Halloween is now a drinking holiday for adults, this wasn’t always the case. Former brand director Gary Naifeh said he believes Coors Light was “the first brand to really promote Halloween in a big way. And it turned into a phenomenon.”

That phenomenon took the shape of the “Beerwolf,” a disturbing promotional character that donned billboards, TV commercials, radio spots, and even pre-recorded point-of-sale speakers in grocery stores. He even snuck into non-Halloween campaigns, like St. Patrick’s Day, and this creepy fishing trip.

It’s colder than Ice Cube.

Remember those Coors Light commercials that pitted Ice Cube against inanimate bottles of Coors Light in a silent icy battle? Neither do we, but they happened.

Did we mention it’s cold?

In December 2018, Coors Light parent company MillerCoors announced plans to revive its “World’s Most Refreshing Beer” tagline for television commercials. It said the reason was millennials’ lack of awareness about its “Cold Activated” cans, which turn partially blue at refrigerator temperature.

“We are going back to truly being the ‘World’s Most Refreshing Beer,’ rooted in our ownership of cold,” Ryan Reese, Coors VP, wrote. “When the mountains turn blue, it means Coors Light is at the perfect temperature to bring refreshment. And younger consumers, believe it or not, didn’t know that. When we asked, they said ‘really? That’s so cool.’ And they didn’t know, because we stopped telling them.”

Coors Light, miracle elixir?

Last year, 101-year-old Coors Light superfan Andrew E. Slavonic of McMurray, Pa., said his secret to a long life was a daily Coors Light at approximately 4 p.m., a ritual he’s practiced for 15 years.

The following week, after news of the World War II veteran’s preference went viral, MillerCoors surprised the centenarian with the birthday gift of a lifetime: a fully-stocked Coors Light beer fridge, killer swag, and an invitation to a tour of the Golden, Colo., brewery.

Coors Light is drinkable and wearable.

In October 2018, apparel brand 686 announced a new “Sixer” jacket with Coors Light. The Coors Light Sixer featured enough pockets to keep 11 Coors Light cans icy.

Craft brewers drink it like water.

Shaun O’Sullivan, co-founder and brewmaster of 21st Amendment Brewery, admitted to VinePair that Coors Light is his guilty pleasure. “I generally have a few cans in my refrigerator for the rare moments when I don’t want a craft beer but I don’t want to drink soda or water … I like it because it’s a lot like water.” His only requirement? “That it’s cold.”

Others think there’s room for improvement.

Teri Fahrendorf, founder and president emeritus of the Pink Boots Society and former Steelhead Brewing Company brewmaster, says it makes a great base for beer experiments. “One night we had friends over and I remembered the lonely can of Coors Light that someone had left at a party. I used it to demonstrate that you could add some 88 percent lactic acid from the homebrew store to create a passable kettle sour. We all agreed the lactic acid improved the Coors Light considerably.”

Coors Light saved a life.

In April 2018, beer distributors Kwame Anderson and Jason Gaebel encountered a man in St. Paul, Mich., planning to take his own life. Anderson, a salesman, struck up a conversation with the man, eventually talking him off the ledge of a bridge by offering him a case of Coors Light.

St. Paul Police spokesman Sgt. Mike Ernster said at the time, “Beer has been bringing people together for a long, long time. Today, it brought people together in a life-saving way.”

It’s proudly brewed with corn syrup.

During the 2019 Super Bowl, MillerCoors competitor Anheuser-Busch InBev sparked #corntroversy when its Bud Light ads called out Coors Light and sibling brand Miller Lite for using corn syrup in their beer recipes. During Molson Coors’ 2018 fourth-quarter earnings call, MillerCoors CEO Gavin Hattersley said the commercials were a “gift” and have been motivating its distributors and employees. “[T]he next few months are going to be interesting for sure,” he said.


13 Things You Should Know About Coors Light

Coors Light is the second-best-selling beer in the U.S., shipping 16.5 million barrels in 2017. It’s also among the top 10 best-selling beers in the world, with an estimated 22.6 million barrels sold in 2017. What makes this mass-produced light lager so irresistible? Read on for 13 things you should know about Coors Light.

It’s lighter than light.

Before Coors Light, Coors’ original label, Coors Banquet, was marketed as “America’s fine light beer.” In 1978, the brewery launched Coors Light to compete with other brands like Miller Lite, launched in 1973 as well as Natural Light and Schlitz Light, both launched in 1977. The lighter-than-light beer launched 105 years after the brewery was established in 1873.

The ‘Silver Bullet’ was a shot in the dark.

Coors Light’s now-iconic “Silver Bullet” can was designed by a Cuban-American artist, Marc Barrios. Barrios emigrated to the U.S. at age 15, and began working for Coors’ art department in 1969.

Every Beer Lover Needs This Hat

In 1975, an encounter with Pete Coors encouraged the young artist to submit his designs for the new Coors Light can. His idea to eliminate the cream-colored background featured on the Coors Banquet can was a hit.

Barrios eventually moved up the ladder and became Coors’ head of creative services. His career later took him to Hollywood, where he worked on promotional materials for films such as “Apollo 13,” “Jurassic Park,” and “Batman.”

The can got its nickname from (who else?) college students.

According to the MillerCoors blog, the “Silver Bullet” nickname shot off in the late 1980s, becoming part of the country’s collective lexicon by 1991.

In Pete Coors’ 1998 book, “Coors: A Rocky Mountain Legend,” he writes that “students began asking for the Silver Bullet in bars. We thought it was a pretty good moniker.”

Its first delivery may have required safety escorts.

On Aug. 23, 1978, the first trucks of Coors Light rolled out of the Golden, Colo., brewery with 23,000 cases on board. “Law enforcement agencies in the various states where the convoy traveled were notified in advance and provided safety escorts in and near various cities,” read Coors’ company newspaper. It’s unclear whether this was a joke.

Its 1980s Halloween-themed ads were chilling.

Although Halloween is now a drinking holiday for adults, this wasn’t always the case. Former brand director Gary Naifeh said he believes Coors Light was “the first brand to really promote Halloween in a big way. And it turned into a phenomenon.”

That phenomenon took the shape of the “Beerwolf,” a disturbing promotional character that donned billboards, TV commercials, radio spots, and even pre-recorded point-of-sale speakers in grocery stores. He even snuck into non-Halloween campaigns, like St. Patrick’s Day, and this creepy fishing trip.

It’s colder than Ice Cube.

Remember those Coors Light commercials that pitted Ice Cube against inanimate bottles of Coors Light in a silent icy battle? Neither do we, but they happened.

Did we mention it’s cold?

In December 2018, Coors Light parent company MillerCoors announced plans to revive its “World’s Most Refreshing Beer” tagline for television commercials. It said the reason was millennials’ lack of awareness about its “Cold Activated” cans, which turn partially blue at refrigerator temperature.

“We are going back to truly being the ‘World’s Most Refreshing Beer,’ rooted in our ownership of cold,” Ryan Reese, Coors VP, wrote. “When the mountains turn blue, it means Coors Light is at the perfect temperature to bring refreshment. And younger consumers, believe it or not, didn’t know that. When we asked, they said ‘really? That’s so cool.’ And they didn’t know, because we stopped telling them.”

Coors Light, miracle elixir?

Last year, 101-year-old Coors Light superfan Andrew E. Slavonic of McMurray, Pa., said his secret to a long life was a daily Coors Light at approximately 4 p.m., a ritual he’s practiced for 15 years.

The following week, after news of the World War II veteran’s preference went viral, MillerCoors surprised the centenarian with the birthday gift of a lifetime: a fully-stocked Coors Light beer fridge, killer swag, and an invitation to a tour of the Golden, Colo., brewery.

Coors Light is drinkable and wearable.

In October 2018, apparel brand 686 announced a new “Sixer” jacket with Coors Light. The Coors Light Sixer featured enough pockets to keep 11 Coors Light cans icy.

Craft brewers drink it like water.

Shaun O’Sullivan, co-founder and brewmaster of 21st Amendment Brewery, admitted to VinePair that Coors Light is his guilty pleasure. “I generally have a few cans in my refrigerator for the rare moments when I don’t want a craft beer but I don’t want to drink soda or water … I like it because it’s a lot like water.” His only requirement? “That it’s cold.”

Others think there’s room for improvement.

Teri Fahrendorf, founder and president emeritus of the Pink Boots Society and former Steelhead Brewing Company brewmaster, says it makes a great base for beer experiments. “One night we had friends over and I remembered the lonely can of Coors Light that someone had left at a party. I used it to demonstrate that you could add some 88 percent lactic acid from the homebrew store to create a passable kettle sour. We all agreed the lactic acid improved the Coors Light considerably.”

Coors Light saved a life.

In April 2018, beer distributors Kwame Anderson and Jason Gaebel encountered a man in St. Paul, Mich., planning to take his own life. Anderson, a salesman, struck up a conversation with the man, eventually talking him off the ledge of a bridge by offering him a case of Coors Light.

St. Paul Police spokesman Sgt. Mike Ernster said at the time, “Beer has been bringing people together for a long, long time. Today, it brought people together in a life-saving way.”

It’s proudly brewed with corn syrup.

During the 2019 Super Bowl, MillerCoors competitor Anheuser-Busch InBev sparked #corntroversy when its Bud Light ads called out Coors Light and sibling brand Miller Lite for using corn syrup in their beer recipes. During Molson Coors’ 2018 fourth-quarter earnings call, MillerCoors CEO Gavin Hattersley said the commercials were a “gift” and have been motivating its distributors and employees. “[T]he next few months are going to be interesting for sure,” he said.


13 Things You Should Know About Coors Light

Coors Light is the second-best-selling beer in the U.S., shipping 16.5 million barrels in 2017. It’s also among the top 10 best-selling beers in the world, with an estimated 22.6 million barrels sold in 2017. What makes this mass-produced light lager so irresistible? Read on for 13 things you should know about Coors Light.

It’s lighter than light.

Before Coors Light, Coors’ original label, Coors Banquet, was marketed as “America’s fine light beer.” In 1978, the brewery launched Coors Light to compete with other brands like Miller Lite, launched in 1973 as well as Natural Light and Schlitz Light, both launched in 1977. The lighter-than-light beer launched 105 years after the brewery was established in 1873.

The ‘Silver Bullet’ was a shot in the dark.

Coors Light’s now-iconic “Silver Bullet” can was designed by a Cuban-American artist, Marc Barrios. Barrios emigrated to the U.S. at age 15, and began working for Coors’ art department in 1969.

Every Beer Lover Needs This Hat

In 1975, an encounter with Pete Coors encouraged the young artist to submit his designs for the new Coors Light can. His idea to eliminate the cream-colored background featured on the Coors Banquet can was a hit.

Barrios eventually moved up the ladder and became Coors’ head of creative services. His career later took him to Hollywood, where he worked on promotional materials for films such as “Apollo 13,” “Jurassic Park,” and “Batman.”

The can got its nickname from (who else?) college students.

According to the MillerCoors blog, the “Silver Bullet” nickname shot off in the late 1980s, becoming part of the country’s collective lexicon by 1991.

In Pete Coors’ 1998 book, “Coors: A Rocky Mountain Legend,” he writes that “students began asking for the Silver Bullet in bars. We thought it was a pretty good moniker.”

Its first delivery may have required safety escorts.

On Aug. 23, 1978, the first trucks of Coors Light rolled out of the Golden, Colo., brewery with 23,000 cases on board. “Law enforcement agencies in the various states where the convoy traveled were notified in advance and provided safety escorts in and near various cities,” read Coors’ company newspaper. It’s unclear whether this was a joke.

Its 1980s Halloween-themed ads were chilling.

Although Halloween is now a drinking holiday for adults, this wasn’t always the case. Former brand director Gary Naifeh said he believes Coors Light was “the first brand to really promote Halloween in a big way. And it turned into a phenomenon.”

That phenomenon took the shape of the “Beerwolf,” a disturbing promotional character that donned billboards, TV commercials, radio spots, and even pre-recorded point-of-sale speakers in grocery stores. He even snuck into non-Halloween campaigns, like St. Patrick’s Day, and this creepy fishing trip.

It’s colder than Ice Cube.

Remember those Coors Light commercials that pitted Ice Cube against inanimate bottles of Coors Light in a silent icy battle? Neither do we, but they happened.

Did we mention it’s cold?

In December 2018, Coors Light parent company MillerCoors announced plans to revive its “World’s Most Refreshing Beer” tagline for television commercials. It said the reason was millennials’ lack of awareness about its “Cold Activated” cans, which turn partially blue at refrigerator temperature.

“We are going back to truly being the ‘World’s Most Refreshing Beer,’ rooted in our ownership of cold,” Ryan Reese, Coors VP, wrote. “When the mountains turn blue, it means Coors Light is at the perfect temperature to bring refreshment. And younger consumers, believe it or not, didn’t know that. When we asked, they said ‘really? That’s so cool.’ And they didn’t know, because we stopped telling them.”

Coors Light, miracle elixir?

Last year, 101-year-old Coors Light superfan Andrew E. Slavonic of McMurray, Pa., said his secret to a long life was a daily Coors Light at approximately 4 p.m., a ritual he’s practiced for 15 years.

The following week, after news of the World War II veteran’s preference went viral, MillerCoors surprised the centenarian with the birthday gift of a lifetime: a fully-stocked Coors Light beer fridge, killer swag, and an invitation to a tour of the Golden, Colo., brewery.

Coors Light is drinkable and wearable.

In October 2018, apparel brand 686 announced a new “Sixer” jacket with Coors Light. The Coors Light Sixer featured enough pockets to keep 11 Coors Light cans icy.

Craft brewers drink it like water.

Shaun O’Sullivan, co-founder and brewmaster of 21st Amendment Brewery, admitted to VinePair that Coors Light is his guilty pleasure. “I generally have a few cans in my refrigerator for the rare moments when I don’t want a craft beer but I don’t want to drink soda or water … I like it because it’s a lot like water.” His only requirement? “That it’s cold.”

Others think there’s room for improvement.

Teri Fahrendorf, founder and president emeritus of the Pink Boots Society and former Steelhead Brewing Company brewmaster, says it makes a great base for beer experiments. “One night we had friends over and I remembered the lonely can of Coors Light that someone had left at a party. I used it to demonstrate that you could add some 88 percent lactic acid from the homebrew store to create a passable kettle sour. We all agreed the lactic acid improved the Coors Light considerably.”

Coors Light saved a life.

In April 2018, beer distributors Kwame Anderson and Jason Gaebel encountered a man in St. Paul, Mich., planning to take his own life. Anderson, a salesman, struck up a conversation with the man, eventually talking him off the ledge of a bridge by offering him a case of Coors Light.

St. Paul Police spokesman Sgt. Mike Ernster said at the time, “Beer has been bringing people together for a long, long time. Today, it brought people together in a life-saving way.”

It’s proudly brewed with corn syrup.

During the 2019 Super Bowl, MillerCoors competitor Anheuser-Busch InBev sparked #corntroversy when its Bud Light ads called out Coors Light and sibling brand Miller Lite for using corn syrup in their beer recipes. During Molson Coors’ 2018 fourth-quarter earnings call, MillerCoors CEO Gavin Hattersley said the commercials were a “gift” and have been motivating its distributors and employees. “[T]he next few months are going to be interesting for sure,” he said.


13 Things You Should Know About Coors Light

Coors Light is the second-best-selling beer in the U.S., shipping 16.5 million barrels in 2017. It’s also among the top 10 best-selling beers in the world, with an estimated 22.6 million barrels sold in 2017. What makes this mass-produced light lager so irresistible? Read on for 13 things you should know about Coors Light.

It’s lighter than light.

Before Coors Light, Coors’ original label, Coors Banquet, was marketed as “America’s fine light beer.” In 1978, the brewery launched Coors Light to compete with other brands like Miller Lite, launched in 1973 as well as Natural Light and Schlitz Light, both launched in 1977. The lighter-than-light beer launched 105 years after the brewery was established in 1873.

The ‘Silver Bullet’ was a shot in the dark.

Coors Light’s now-iconic “Silver Bullet” can was designed by a Cuban-American artist, Marc Barrios. Barrios emigrated to the U.S. at age 15, and began working for Coors’ art department in 1969.

Every Beer Lover Needs This Hat

In 1975, an encounter with Pete Coors encouraged the young artist to submit his designs for the new Coors Light can. His idea to eliminate the cream-colored background featured on the Coors Banquet can was a hit.

Barrios eventually moved up the ladder and became Coors’ head of creative services. His career later took him to Hollywood, where he worked on promotional materials for films such as “Apollo 13,” “Jurassic Park,” and “Batman.”

The can got its nickname from (who else?) college students.

According to the MillerCoors blog, the “Silver Bullet” nickname shot off in the late 1980s, becoming part of the country’s collective lexicon by 1991.

In Pete Coors’ 1998 book, “Coors: A Rocky Mountain Legend,” he writes that “students began asking for the Silver Bullet in bars. We thought it was a pretty good moniker.”

Its first delivery may have required safety escorts.

On Aug. 23, 1978, the first trucks of Coors Light rolled out of the Golden, Colo., brewery with 23,000 cases on board. “Law enforcement agencies in the various states where the convoy traveled were notified in advance and provided safety escorts in and near various cities,” read Coors’ company newspaper. It’s unclear whether this was a joke.

Its 1980s Halloween-themed ads were chilling.

Although Halloween is now a drinking holiday for adults, this wasn’t always the case. Former brand director Gary Naifeh said he believes Coors Light was “the first brand to really promote Halloween in a big way. And it turned into a phenomenon.”

That phenomenon took the shape of the “Beerwolf,” a disturbing promotional character that donned billboards, TV commercials, radio spots, and even pre-recorded point-of-sale speakers in grocery stores. He even snuck into non-Halloween campaigns, like St. Patrick’s Day, and this creepy fishing trip.

It’s colder than Ice Cube.

Remember those Coors Light commercials that pitted Ice Cube against inanimate bottles of Coors Light in a silent icy battle? Neither do we, but they happened.

Did we mention it’s cold?

In December 2018, Coors Light parent company MillerCoors announced plans to revive its “World’s Most Refreshing Beer” tagline for television commercials. It said the reason was millennials’ lack of awareness about its “Cold Activated” cans, which turn partially blue at refrigerator temperature.

“We are going back to truly being the ‘World’s Most Refreshing Beer,’ rooted in our ownership of cold,” Ryan Reese, Coors VP, wrote. “When the mountains turn blue, it means Coors Light is at the perfect temperature to bring refreshment. And younger consumers, believe it or not, didn’t know that. When we asked, they said ‘really? That’s so cool.’ And they didn’t know, because we stopped telling them.”

Coors Light, miracle elixir?

Last year, 101-year-old Coors Light superfan Andrew E. Slavonic of McMurray, Pa., said his secret to a long life was a daily Coors Light at approximately 4 p.m., a ritual he’s practiced for 15 years.

The following week, after news of the World War II veteran’s preference went viral, MillerCoors surprised the centenarian with the birthday gift of a lifetime: a fully-stocked Coors Light beer fridge, killer swag, and an invitation to a tour of the Golden, Colo., brewery.

Coors Light is drinkable and wearable.

In October 2018, apparel brand 686 announced a new “Sixer” jacket with Coors Light. The Coors Light Sixer featured enough pockets to keep 11 Coors Light cans icy.

Craft brewers drink it like water.

Shaun O’Sullivan, co-founder and brewmaster of 21st Amendment Brewery, admitted to VinePair that Coors Light is his guilty pleasure. “I generally have a few cans in my refrigerator for the rare moments when I don’t want a craft beer but I don’t want to drink soda or water … I like it because it’s a lot like water.” His only requirement? “That it’s cold.”

Others think there’s room for improvement.

Teri Fahrendorf, founder and president emeritus of the Pink Boots Society and former Steelhead Brewing Company brewmaster, says it makes a great base for beer experiments. “One night we had friends over and I remembered the lonely can of Coors Light that someone had left at a party. I used it to demonstrate that you could add some 88 percent lactic acid from the homebrew store to create a passable kettle sour. We all agreed the lactic acid improved the Coors Light considerably.”

Coors Light saved a life.

In April 2018, beer distributors Kwame Anderson and Jason Gaebel encountered a man in St. Paul, Mich., planning to take his own life. Anderson, a salesman, struck up a conversation with the man, eventually talking him off the ledge of a bridge by offering him a case of Coors Light.

St. Paul Police spokesman Sgt. Mike Ernster said at the time, “Beer has been bringing people together for a long, long time. Today, it brought people together in a life-saving way.”

It’s proudly brewed with corn syrup.

During the 2019 Super Bowl, MillerCoors competitor Anheuser-Busch InBev sparked #corntroversy when its Bud Light ads called out Coors Light and sibling brand Miller Lite for using corn syrup in their beer recipes. During Molson Coors’ 2018 fourth-quarter earnings call, MillerCoors CEO Gavin Hattersley said the commercials were a “gift” and have been motivating its distributors and employees. “[T]he next few months are going to be interesting for sure,” he said.


13 Things You Should Know About Coors Light

Coors Light is the second-best-selling beer in the U.S., shipping 16.5 million barrels in 2017. It’s also among the top 10 best-selling beers in the world, with an estimated 22.6 million barrels sold in 2017. What makes this mass-produced light lager so irresistible? Read on for 13 things you should know about Coors Light.

It’s lighter than light.

Before Coors Light, Coors’ original label, Coors Banquet, was marketed as “America’s fine light beer.” In 1978, the brewery launched Coors Light to compete with other brands like Miller Lite, launched in 1973 as well as Natural Light and Schlitz Light, both launched in 1977. The lighter-than-light beer launched 105 years after the brewery was established in 1873.

The ‘Silver Bullet’ was a shot in the dark.

Coors Light’s now-iconic “Silver Bullet” can was designed by a Cuban-American artist, Marc Barrios. Barrios emigrated to the U.S. at age 15, and began working for Coors’ art department in 1969.

Every Beer Lover Needs This Hat

In 1975, an encounter with Pete Coors encouraged the young artist to submit his designs for the new Coors Light can. His idea to eliminate the cream-colored background featured on the Coors Banquet can was a hit.

Barrios eventually moved up the ladder and became Coors’ head of creative services. His career later took him to Hollywood, where he worked on promotional materials for films such as “Apollo 13,” “Jurassic Park,” and “Batman.”

The can got its nickname from (who else?) college students.

According to the MillerCoors blog, the “Silver Bullet” nickname shot off in the late 1980s, becoming part of the country’s collective lexicon by 1991.

In Pete Coors’ 1998 book, “Coors: A Rocky Mountain Legend,” he writes that “students began asking for the Silver Bullet in bars. We thought it was a pretty good moniker.”

Its first delivery may have required safety escorts.

On Aug. 23, 1978, the first trucks of Coors Light rolled out of the Golden, Colo., brewery with 23,000 cases on board. “Law enforcement agencies in the various states where the convoy traveled were notified in advance and provided safety escorts in and near various cities,” read Coors’ company newspaper. It’s unclear whether this was a joke.

Its 1980s Halloween-themed ads were chilling.

Although Halloween is now a drinking holiday for adults, this wasn’t always the case. Former brand director Gary Naifeh said he believes Coors Light was “the first brand to really promote Halloween in a big way. And it turned into a phenomenon.”

That phenomenon took the shape of the “Beerwolf,” a disturbing promotional character that donned billboards, TV commercials, radio spots, and even pre-recorded point-of-sale speakers in grocery stores. He even snuck into non-Halloween campaigns, like St. Patrick’s Day, and this creepy fishing trip.

It’s colder than Ice Cube.

Remember those Coors Light commercials that pitted Ice Cube against inanimate bottles of Coors Light in a silent icy battle? Neither do we, but they happened.

Did we mention it’s cold?

In December 2018, Coors Light parent company MillerCoors announced plans to revive its “World’s Most Refreshing Beer” tagline for television commercials. It said the reason was millennials’ lack of awareness about its “Cold Activated” cans, which turn partially blue at refrigerator temperature.

“We are going back to truly being the ‘World’s Most Refreshing Beer,’ rooted in our ownership of cold,” Ryan Reese, Coors VP, wrote. “When the mountains turn blue, it means Coors Light is at the perfect temperature to bring refreshment. And younger consumers, believe it or not, didn’t know that. When we asked, they said ‘really? That’s so cool.’ And they didn’t know, because we stopped telling them.”

Coors Light, miracle elixir?

Last year, 101-year-old Coors Light superfan Andrew E. Slavonic of McMurray, Pa., said his secret to a long life was a daily Coors Light at approximately 4 p.m., a ritual he’s practiced for 15 years.

The following week, after news of the World War II veteran’s preference went viral, MillerCoors surprised the centenarian with the birthday gift of a lifetime: a fully-stocked Coors Light beer fridge, killer swag, and an invitation to a tour of the Golden, Colo., brewery.

Coors Light is drinkable and wearable.

In October 2018, apparel brand 686 announced a new “Sixer” jacket with Coors Light. The Coors Light Sixer featured enough pockets to keep 11 Coors Light cans icy.

Craft brewers drink it like water.

Shaun O’Sullivan, co-founder and brewmaster of 21st Amendment Brewery, admitted to VinePair that Coors Light is his guilty pleasure. “I generally have a few cans in my refrigerator for the rare moments when I don’t want a craft beer but I don’t want to drink soda or water … I like it because it’s a lot like water.” His only requirement? “That it’s cold.”

Others think there’s room for improvement.

Teri Fahrendorf, founder and president emeritus of the Pink Boots Society and former Steelhead Brewing Company brewmaster, says it makes a great base for beer experiments. “One night we had friends over and I remembered the lonely can of Coors Light that someone had left at a party. I used it to demonstrate that you could add some 88 percent lactic acid from the homebrew store to create a passable kettle sour. We all agreed the lactic acid improved the Coors Light considerably.”

Coors Light saved a life.

In April 2018, beer distributors Kwame Anderson and Jason Gaebel encountered a man in St. Paul, Mich., planning to take his own life. Anderson, a salesman, struck up a conversation with the man, eventually talking him off the ledge of a bridge by offering him a case of Coors Light.

St. Paul Police spokesman Sgt. Mike Ernster said at the time, “Beer has been bringing people together for a long, long time. Today, it brought people together in a life-saving way.”

It’s proudly brewed with corn syrup.

During the 2019 Super Bowl, MillerCoors competitor Anheuser-Busch InBev sparked #corntroversy when its Bud Light ads called out Coors Light and sibling brand Miller Lite for using corn syrup in their beer recipes. During Molson Coors’ 2018 fourth-quarter earnings call, MillerCoors CEO Gavin Hattersley said the commercials were a “gift” and have been motivating its distributors and employees. “[T]he next few months are going to be interesting for sure,” he said.


Voir la vidéo: Kluna Tom eating LADYBUG for dinner Part 2 - Kluna Tik style ASMR MUKBANG (Novembre 2021).