Nouvelles recettes

Starbucks et Domino's ferment tous leurs sites en Belgique à la suite d'attaques terroristes

Starbucks et Domino's ferment tous leurs sites en Belgique à la suite d'attaques terroristes

Starbucks et Domino's ont pris la décision de fermer temporairement toutes les unités à Bruxelles "à la demande des autorités"

Le monde entier est avec la Belgique en deuil.

La ville de Bruxelles a pratiquement fermé ses portes après les horribles attentats terroristes qui ont secoué l'aéroport de Bruxelles et une station de métro mardi. À la lumière des violences, Starbucks, Domino's et d'autres restaurants locaux ont pris la décision de fermer temporairement toutes les unités en Belgique, selon Nation's Restaurant News.

L'explosion à l'intérieur de l'aéroport de Bruxelles a eu lieu juste devant un Starbucks et un employé a été blessé. Au total, le nombre de morts est passé à 34 et le nombre de blessés grimpe à trois chiffres alors que la Belgique entière est en deuil cette semaine.

"Nous sommes profondément attristés par les actes insensés qui ont eu lieu à Bruxelles aujourd'hui", a déclaré Starbucks dans un communiqué, ajoutant que les 15 sites en Belgique étaient fermés jusqu'à nouvel ordre.

Domino's a également fermé ses 30 succursales belges.

"Les magasins sont fermés à la demande des autorités locales, qui ont demandé à tous les citoyens de rester à l'intérieur aujourd'hui", a déclaré McIntyre. « De toute évidence, c'est très chaotique là-bas et ils veulent le moins de monde possible. En cette période tragique, vendre de la pizza est le cadet de nos soucis. »

D'autres chaînes bruxelloises comme McDonald's et Pizza Hut n'ont pas été aussi prudentes : un seul McDonald's a fermé à Bruxelles et tous les Pizza Huts restent en activité, selon Nation's Restaurant News. Le Daily Meal a contacté les deux chaînes pour commentaires.


Attaques de Bruxelles: de nouvelles images effrayantes montrent des voyageurs terrifiés se recroquevillant derrière des valises à la suite d'explosions jumelles

Le père s'agenouille et semble surveiller son bébé, qui semble être sur le sol, avant de le prendre dans ses bras pour le mettre en sécurité.

On voit la mère rassembler frénétiquement leurs affaires.

Des images effrayantes montrent des voyageurs paniqués se cachant derrière leurs bagages dans l'aéroport poussiéreux, ne sachant pas quoi faire.

L'aéroport semble plus vide mais certains passagers paniqués restent, se demandant ce qui s'est passé.

Une voix masculine entend demander : &aposÉtait-ce un terroriste ?&apos

On entend une femme dire à plusieurs reprises : « Apos, ça va, ça va, ça va, ça va ».

Un autre homme est entendu crier, "aposI&aposm ne partant pas", dans la panique.

Des agents munis de torches pour voir à travers la poussière et la fumée s'approchent ensuite des passagers recroquevillés et leur ordonnent de quitter l'aérogare.

Les images montrent des gens recroquevillés derrière leurs bagages de peur après que les deux engins explosifs aient déchiré le hall des départs de l'aéroport juste après 8 heures du matin, heure locale.

À un moment donné, on entend un homme crier : « Où sont les putains de soldats ? »

Ce qui ressemble à un enfant criant, &aposNo, no, no, no&apos, peut être entendu dans la vidéo alors que les familles se rassemblent pour la sécurité.

La vidéo montre le hall de départ poussiéreux jonché de chariots à bagages abandonnés et de sacs éparpillés dans le bâtiment.

Des témoins terrifiés ont décrit des scènes poignantes de "corps partout" à l'aéroport de Bruxelles à la suite de l'attentat suicide.

Deux engins explosifs ont traversé l'aéroport de Bruxelles dans le hall des départs, puis une troisième explosion a touché une station de métro du centre-ville à proximité des bâtiments de l'UE juste après 8 heures du matin, heure locale.

Jusqu'à 34 victimes ont été confirmées mortes et 90 blessées alors que les autorités ont déclaré que la capitale belge était en "verrouillage".

Un témoin a décrit avoir vu des « corps démembrés partout » après l'effondrement du plafond dans le bâtiment de l'aéroport.

Alphonse Youla, qui travaillait à l'aéroport, a déclaré au Mail: "J'ai entendu un homme crier des mots arabes puis une explosion... puis une deuxième explosion, une explosion massive, beaucoup plus grosse."

Il a dit qu'il avait du sang sur les mains et qu'il avait du mal à retenir ses larmes.

M. Youla a déclaré: "C'était une horreur. J'ai vu au moins sept morts. Il y avait du sang. Les gens avaient perdu des jambes. Vous pouviez voir leurs corps mais pas de jambes."

Un employé d'un restaurant à l'aéroport a décrit le moment où deux explosions ont ravagé le bâtiment.

Samir Derrouich a déclaré : « Les deux explosions ont été presque simultanées. Ils étaient tous les deux au comptoir d'enregistrement. L'un était proche du Starbucks. C'était horrible. Il n'y avait que du sang. C'était comme l'apocalypse."

Zach Mouzoun, qui était dans un avion en provenance de Genève, a déclaré à la télévision BFM que la deuxième explosion, plus forte, a fait tomber des plafonds et rompu des tuyaux, mélangeant l'eau avec le sang des victimes.

Il a dit : « C'était atroce. Les plafonds se sont effondrés. Il y avait du sang partout, des blessés, des sacs partout.

David Crunelle était sur le point de déposer ses bagages lorsque les explosions ont éclaté.

Il a décrit une évasion miraculeuse des explosions, qui se sont produites à seulement 20 mètres de lui.

David a déclaré : « Je déposais mes bagages lorsque deux explosions se sont produites juste à côté de moi.

« Immédiatement, nous avons couru, les gens ont paniqué, pleuré et nous avons vu des blessés par terre.

"Il y a eu des ambulances qui sont venues sans arrêt pendant 45 minutes.

"Je n'étais qu'à 20 mètres de l'explosion. J'ai vraiment de la chance, beaucoup de gens sont blessés autour de moi. Je me considère chanceux.

" Instantanément, ils ont commencé à pleurer, à paniquer, à courir. Les gens se débrouillaient bien mais étaient vraiment choqués.

"Des enfants ont été blessés et des gens avaient du sang sur le visage et les mains.

"Il n'y avait que deux secondes entre les explosions."

Anthony Deloos, un employé de la société de services Swissport, a déclaré que la première explosion avait eu lieu près d'un comptoir où les clients paient pour des bagages en surpoids.

Lui et son collègue ont déclaré que la deuxième explosion était près du Starbucks.

« À vingt mètres de nous, nous avons entendu une grosse explosion », et du papier déchiqueté volait dans les airs, a déclaré M. Deloos. Il a d'abord pensé qu'un panneau d'affichage était tombé, mais un collègue lui a dit de courir.


Attaques de Bruxelles: de nouvelles images effrayantes montrent des voyageurs terrifiés se recroquevillant derrière des valises à la suite d'explosions jumelles

Le père s'agenouille et semble surveiller son bébé, qui semble être sur le sol, avant de le prendre dans ses bras pour le mettre en sécurité.

On voit la mère rassembler frénétiquement leurs affaires.

Des images effrayantes montrent des voyageurs paniqués se cachant derrière leurs bagages dans l'aéroport poussiéreux, ne sachant pas quoi faire.

L'aéroport semble plus vide mais certains passagers paniqués restent, se demandant ce qui s'est passé.

Une voix masculine entend demander : &aposÉtait-ce un terroriste ?&apos

On entend une femme dire à plusieurs reprises : « Apos, ça va, ça va, ça va, ça va. »

Un autre homme est entendu crier, "aposI&aposm ne partant pas", dans la panique.

Des agents munis de torches pour voir à travers la poussière et la fumée s'approchent ensuite des passagers recroquevillés et leur ordonnent de quitter l'aérogare.

Les images montrent des gens recroquevillés derrière leurs bagages de peur après que les deux engins explosifs aient déchiré le hall des départs de l'aéroport juste après 8 heures du matin, heure locale.

À un moment donné, on entend un homme crier : « Où sont les putains de soldats ? »

Ce qui ressemble à un enfant criant, &aposNo, no, no, no&apos, peut être entendu dans la vidéo alors que les familles se rassemblent pour la sécurité.

La vidéo montre le hall de départ poussiéreux jonché de chariots à bagages abandonnés et de sacs éparpillés dans le bâtiment.

Des témoins terrifiés ont décrit des scènes poignantes de "corps partout" à l'aéroport de Bruxelles à la suite de l'attentat suicide.

Deux engins explosifs ont traversé l'aéroport de Bruxelles dans le hall des départs, puis une troisième explosion a touché une station de métro du centre-ville à proximité des bâtiments de l'UE juste après 8 heures du matin, heure locale.

Jusqu'à 34 victimes ont été confirmées mortes et 90 blessées alors que les autorités ont déclaré que la capitale belge était en "verrouillage".

Un témoin a décrit avoir vu des « corps démembrés partout » après l'effondrement du plafond dans le bâtiment de l'aéroport.

Alphonse Youla, qui travaillait à l'aéroport, a déclaré au Mail: "J'ai entendu un homme crier des mots arabes puis une explosion... puis une deuxième explosion, une explosion massive, beaucoup plus grosse."

Il a dit qu'il avait du sang sur les mains et qu'il avait du mal à retenir ses larmes.

M. Youla a déclaré: "C'était une horreur. J'ai vu au moins sept morts. Il y avait du sang. Les gens avaient perdu des jambes. Vous pouviez voir leurs corps mais pas de jambes."

Un employé d'un restaurant à l'aéroport a décrit le moment où deux explosions ont ravagé le bâtiment.

Samir Derrouich a déclaré : « Les deux explosions ont été presque simultanées. Ils étaient tous les deux au comptoir d'enregistrement. L'un était proche du Starbucks. C'était horrible. Il n'y avait que du sang. C'était comme l'apocalypse."

Zach Mouzoun, qui était dans un avion en provenance de Genève, a déclaré à la télévision BFM que la deuxième explosion, plus forte, a fait tomber des plafonds et rompu des tuyaux, mélangeant l'eau avec le sang des victimes.

Il a dit : « C'était atroce. Les plafonds se sont effondrés. Il y avait du sang partout, des blessés, des sacs partout.

David Crunelle était sur le point de déposer ses bagages lorsque les explosions ont éclaté.

Il a décrit une évasion miraculeuse des explosions, qui se sont produites à seulement 20 mètres de lui.

David a déclaré: "Je déposais mes bagages lorsque deux explosions se sont produites juste à côté de moi.

« Immédiatement, nous avons couru, les gens ont paniqué, pleuré et nous avons vu des blessés par terre.

"Il y a eu des ambulances qui sont venues sans arrêt pendant 45 minutes.

"Je n'étais qu'à 20 mètres de l'explosion. J'ai vraiment de la chance, beaucoup de gens sont blessés autour de moi. Je me considère chanceux.

" Instantanément, ils ont commencé à pleurer, à paniquer, à courir. Les gens se débrouillaient bien mais étaient vraiment choqués.

"Des enfants ont été blessés et des gens avaient du sang sur le visage et les mains.

"Il n'y avait que deux secondes entre les explosions."

Anthony Deloos, un employé de la société de services Swissport, a déclaré que la première explosion avait eu lieu près d'un comptoir où les clients paient pour des bagages en surpoids.

Lui et son collègue ont déclaré que la deuxième explosion était près du Starbucks.

« À vingt mètres de nous, nous avons entendu une grosse explosion », et du papier déchiqueté volait dans les airs, a déclaré M. Deloos. Il a d'abord pensé qu'un panneau d'affichage était tombé, mais un collègue lui a dit de courir.


Attaques de Bruxelles: de nouvelles images effrayantes montrent des voyageurs terrifiés se recroquevillant derrière des valises à la suite d'explosions jumelles

Le père s'agenouille et semble surveiller son bébé, qui semble être sur le sol, avant de le prendre dans ses bras pour le mettre en sécurité.

On voit la mère rassembler frénétiquement leurs affaires.

Des images effrayantes montrent des voyageurs paniqués se cachant derrière leurs bagages dans l'aéroport poussiéreux, ne sachant pas quoi faire.

L'aéroport semble plus vide mais certains passagers paniqués restent, se demandant ce qui s'est passé.

Une voix masculine entend demander : &aposÉtait-ce un terroriste ?&apos

On entend une femme dire à plusieurs reprises : « Apos, ça va, ça va, ça va, ça va ».

On entend un autre homme crier, "aposI&aposm ne partant pas", paniqué.

Des agents munis de torches pour voir à travers la poussière et la fumée s'approchent ensuite des passagers recroquevillés et leur ordonnent de quitter l'aérogare.

Les images montrent des gens recroquevillés derrière leurs bagages de peur après que les deux engins explosifs aient déchiré le hall des départs de l'aéroport juste après 8 heures du matin, heure locale.

À un moment donné, on entend un homme crier : « Où sont les putains de soldats ? »

Ce qui ressemble à un enfant criant, &aposNo, no, no, no&apos, peut être entendu dans la vidéo alors que les familles se rassemblent pour la sécurité.

La vidéo montre le hall de départ poussiéreux jonché de chariots à bagages abandonnés et de sacs éparpillés dans le bâtiment.

Des témoins terrifiés ont décrit des scènes poignantes de "corps partout" à l'aéroport de Bruxelles à la suite de l'attentat suicide.

Deux engins explosifs ont traversé l'aéroport de Bruxelles dans le hall des départs, puis une troisième explosion a touché une station de métro du centre-ville à proximité des bâtiments de l'UE juste après 8 heures du matin, heure locale.

Jusqu'à 34 victimes ont été confirmées mortes et 90 blessées alors que les autorités ont déclaré que la capitale belge était en "verrouillage".

Un témoin a décrit avoir vu des corps démembrés partout après l'effondrement du plafond dans le bâtiment de l'aéroport.

Alphonse Youla, qui travaillait à l'aéroport, a déclaré au Mail: "J'ai entendu un homme crier des mots arabes puis une explosion... puis une deuxième explosion, une explosion massive, beaucoup plus grosse."

Il a dit qu'il avait du sang sur les mains et qu'il avait du mal à retenir ses larmes.

M. Youla a déclaré: "C'était une horreur. J'ai vu au moins sept morts. Il y avait du sang. Les gens avaient perdu des jambes. Vous pouviez voir leurs corps mais pas de jambes."

Un employé d'un restaurant à l'aéroport a décrit le moment où deux explosions ont ravagé le bâtiment.

Samir Derrouich a déclaré : « Les deux explosions ont été presque simultanées. Ils étaient tous les deux au comptoir d'enregistrement. L'un était proche du Starbucks. C'était horrible. Il n'y avait que du sang. C'était comme l'apocalypse."

Zach Mouzoun, qui était dans un avion en provenance de Genève, a déclaré à la télévision BFM que la deuxième explosion, plus forte, a fait tomber des plafonds et rompu des tuyaux, mélangeant l'eau avec le sang des victimes.

Il a dit : « C'était atroce. Les plafonds se sont effondrés. Il y avait du sang partout, des blessés, des sacs partout.

David Crunelle était sur le point de déposer ses bagages lorsque les explosions ont éclaté.

Il a décrit une évasion miraculeuse des explosions, qui se sont produites à seulement 20 mètres de lui.

David a déclaré: "Je déposais mes bagages lorsque deux explosions se sont produites juste à côté de moi.

« Immédiatement, nous avons couru, les gens ont paniqué, pleuré et nous avons vu des blessés par terre.

"Il y a eu des ambulances qui sont venues sans arrêt pendant 45 minutes.

"Je n'étais qu'à 20 mètres de l'explosion. J'ai vraiment de la chance, beaucoup de gens sont blessés autour de moi. Je me considère chanceux.

" Instantanément, ils ont commencé à pleurer, à paniquer, à courir. Les gens se débrouillaient bien mais étaient vraiment choqués.

"Des enfants ont été blessés et des gens avaient du sang sur le visage et les mains.

"Il n'y avait que deux secondes entre les explosions."

Anthony Deloos, un employé de la société de services Swissport, a déclaré que la première explosion avait eu lieu près d'un comptoir où les clients paient pour des bagages en surpoids.

Lui et son collègue ont déclaré que la deuxième explosion était près du Starbucks.

« À vingt mètres de nous, nous avons entendu une grosse explosion », et du papier déchiqueté volait dans les airs, a déclaré M. Deloos. Il a d'abord pensé qu'un panneau d'affichage était tombé, mais un collègue lui a dit de courir.


Attaques de Bruxelles: de nouvelles images effrayantes montrent des voyageurs terrifiés se recroquevillant derrière des valises à la suite d'explosions jumelles

Le père s'agenouille et semble surveiller son bébé, qui semble être sur le sol, avant de le prendre dans ses bras pour le mettre en sécurité.

On voit la mère rassembler frénétiquement leurs affaires.

Des images effrayantes montrent des voyageurs paniqués se cachant derrière leurs bagages dans l'aéroport poussiéreux, ne sachant pas quoi faire.

L'aéroport semble plus vide mais certains passagers paniqués restent, se demandant ce qui s'est passé.

Une voix masculine entend demander : &aposÉtait-ce un terroriste ?&apos

On entend une femme dire à plusieurs reprises : « Apos, ça va, ça va, ça va, ça va. »

On entend un autre homme crier, "aposI&aposm ne partant pas", paniqué.

Des agents munis de torches pour voir à travers la poussière et la fumée s'approchent ensuite des passagers recroquevillés et leur ordonnent de quitter l'aérogare.

Les images montrent des gens recroquevillés derrière leurs bagages de peur après que les deux engins explosifs aient déchiré le hall des départs de l'aéroport juste après 8 heures du matin, heure locale.

À un moment donné, on entend un homme crier : « Où sont les putains de soldats ? »

Ce qui ressemble à un enfant criant, &aposNo, no, no, no&apos, peut être entendu dans la vidéo alors que les familles se rassemblent pour la sécurité.

La vidéo montre le hall de départ poussiéreux jonché de chariots à bagages abandonnés et de sacs éparpillés dans le bâtiment.

Des témoins terrifiés ont décrit des scènes poignantes de "corps partout" à l'aéroport de Bruxelles à la suite de l'attentat suicide.

Deux engins explosifs ont traversé l'aéroport de Bruxelles dans le hall des départs, puis une troisième explosion a touché une station de métro du centre-ville à proximité des bâtiments de l'UE juste après 8 heures du matin, heure locale.

Jusqu'à 34 victimes ont été confirmées mortes et 90 blessées alors que les autorités ont déclaré que la capitale belge était en "verrouillage".

Un témoin a décrit avoir vu des « corps démembrés partout » après l'effondrement du plafond dans le bâtiment de l'aéroport.

Alphonse Youla, qui travaillait à l'aéroport, a déclaré au Mail: "J'ai entendu un homme crier des mots arabes puis une explosion... puis une deuxième explosion, une explosion massive, beaucoup plus grosse."

Il a dit qu'il avait du sang sur les mains et qu'il avait du mal à retenir ses larmes.

M. Youla a déclaré: "C'était une horreur. J'ai vu au moins sept morts. Il y avait du sang. Les gens avaient perdu des jambes. Vous pouviez voir leurs corps mais pas de jambes."

Un employé d'un restaurant à l'aéroport a décrit le moment où deux explosions ont ravagé le bâtiment.

Samir Derrouich a déclaré : « Les deux explosions ont été presque simultanées. Ils étaient tous les deux au comptoir d'enregistrement. L'un était proche du Starbucks. C'était horrible. Il n'y avait que du sang. C'était comme l'apocalypse."

Zach Mouzoun, qui était dans un avion en provenance de Genève, a déclaré à la télévision BFM que la deuxième explosion, plus forte, a fait tomber des plafonds et rompu des tuyaux, mélangeant l'eau avec le sang des victimes.

Il a dit : « C'était atroce. Les plafonds se sont effondrés. Il y avait du sang partout, des blessés, des sacs partout.

David Crunelle était sur le point de déposer ses bagages lorsque les explosions ont éclaté.

Il a décrit une évasion miraculeuse des explosions, qui se sont produites à seulement 20 mètres de lui.

David a déclaré : « Je déposais mes bagages lorsque deux explosions se sont produites juste à côté de moi.

« Immédiatement, nous avons couru, les gens ont paniqué, pleuré et nous avons vu des blessés par terre.

"Il y a eu des ambulances qui sont venues sans arrêt pendant 45 minutes.

"Je n'étais qu'à 20 mètres de l'explosion. J'ai vraiment de la chance, beaucoup de gens sont blessés autour de moi. Je me considère chanceux.

" Instantanément, ils ont commencé à pleurer, à paniquer, à courir. Les gens se débrouillaient bien mais étaient vraiment choqués.

"Des enfants ont été blessés et des gens avaient du sang sur le visage et les mains.

"Il n'y avait que deux secondes entre les explosions."

Anthony Deloos, un employé de la société de services Swissport, a déclaré que la première explosion avait eu lieu près d'un comptoir où les clients paient pour des bagages en surpoids.

Lui et son collègue ont déclaré que la deuxième explosion était près du Starbucks.

« À vingt mètres de nous, nous avons entendu une grosse explosion », et du papier déchiqueté volait dans les airs, a déclaré M. Deloos. Il a d'abord pensé qu'un panneau d'affichage était tombé, mais un collègue lui a dit de courir.


Attaques de Bruxelles: de nouvelles images effrayantes montrent des voyageurs terrifiés se recroquevillant derrière des valises à la suite d'explosions jumelles

Le père s'agenouille et semble surveiller son bébé, qui semble être sur le sol, avant de le prendre dans ses bras pour le mettre en sécurité.

On voit la mère rassembler frénétiquement leurs affaires.

Des images effrayantes montrent des voyageurs paniqués se cachant derrière leurs bagages dans l'aéroport poussiéreux, ne sachant pas quoi faire.

L'aéroport semble plus vide mais certains passagers paniqués restent, se demandant ce qui s'est passé.

Une voix masculine entend demander : &aposÉtait-ce un terroriste ?&apos

On entend une femme dire à plusieurs reprises : « Apos, ça va, ça va, ça va, ça va ».

Un autre homme est entendu crier, "aposI&aposm ne partant pas", dans la panique.

Des agents munis de torches pour voir à travers la poussière et la fumée s'approchent ensuite des passagers recroquevillés et leur ordonnent de quitter l'aérogare.

Les images montrent des gens recroquevillés derrière leurs bagages de peur après que les deux engins explosifs aient déchiré le hall des départs de l'aéroport juste après 8 heures du matin, heure locale.

À un moment donné, on entend un homme crier : « Où sont les putains de soldats ? »

Ce qui ressemble à un enfant criant, &aposNo, no, no, no&apos, peut être entendu dans la vidéo alors que les familles se rassemblent pour la sécurité.

La vidéo montre le hall de départ poussiéreux jonché de chariots à bagages abandonnés et de sacs éparpillés dans le bâtiment.

Des témoins terrifiés ont décrit des scènes poignantes de "corps partout" à l'aéroport de Bruxelles à la suite de l'attentat suicide.

Deux engins explosifs ont traversé l'aéroport de Bruxelles dans le hall des départs, puis une troisième explosion a touché une station de métro du centre-ville à proximité des bâtiments de l'UE juste après 8 heures du matin, heure locale.

Jusqu'à 34 victimes ont été confirmées mortes et 90 blessées alors que les autorités ont déclaré que la capitale belge était en "verrouillage".

Un témoin a décrit avoir vu des « corps démembrés partout » après l'effondrement du plafond dans le bâtiment de l'aéroport.

Alphonse Youla, qui travaillait à l'aéroport, a déclaré au Mail: "J'ai entendu un homme crier des mots arabes puis une explosion... puis une deuxième explosion, une explosion massive, beaucoup plus grosse."

Il a dit qu'il avait du sang sur les mains et qu'il avait du mal à retenir ses larmes.

M. Youla a déclaré: "C'était une horreur. J'ai vu au moins sept morts. Il y avait du sang. Les gens avaient perdu des jambes. Vous pouviez voir leurs corps mais pas de jambes."

Un employé d'un restaurant à l'aéroport a décrit le moment où deux explosions ont ravagé le bâtiment.

Samir Derrouich a déclaré : « Les deux explosions ont été presque simultanées. Ils étaient tous les deux au comptoir d'enregistrement. L'un était proche du Starbucks. C'était horrible. Il n'y avait que du sang. C'était comme l'apocalypse."

Zach Mouzoun, qui était dans un avion en provenance de Genève, a déclaré à la télévision BFM que la deuxième explosion, plus forte, a fait tomber des plafonds et rompu des tuyaux, mélangeant l'eau avec le sang des victimes.

Il a dit : « C'était atroce. Les plafonds se sont effondrés. Il y avait du sang partout, des blessés, des sacs partout.

David Crunelle était sur le point de déposer ses bagages lorsque les explosions ont éclaté.

Il a décrit une évasion miraculeuse des explosions, qui se sont produites à seulement 20 mètres de lui.

David a déclaré: "Je déposais mes bagages lorsque deux explosions se sont produites juste à côté de moi.

« Immédiatement, nous avons couru, les gens ont paniqué, pleuré et nous avons vu des blessés par terre.

"Il y a eu des ambulances qui sont venues sans arrêt pendant 45 minutes.

"Je n'étais qu'à 20 mètres de l'explosion. J'ai vraiment de la chance, beaucoup de gens sont blessés autour de moi. Je me considère chanceux.

" Instantanément, ils ont commencé à pleurer, à paniquer, à courir. Les gens se débrouillaient bien mais étaient vraiment choqués.

"Des enfants ont été blessés et des gens avaient du sang sur le visage et les mains.

"Il n'y avait que deux secondes entre les explosions."

Anthony Deloos, un employé de la société de services Swissport, a déclaré que la première explosion avait eu lieu près d'un comptoir où les clients paient pour des bagages en surpoids.

Lui et son collègue ont déclaré que la deuxième explosion était près du Starbucks.

« À vingt mètres de nous, nous avons entendu une grosse explosion », et du papier déchiqueté volait dans les airs, a déclaré M. Deloos. Il a d'abord pensé qu'un panneau d'affichage était tombé, mais un collègue lui a dit de courir.


Attaques de Bruxelles: de nouvelles images effrayantes montrent des voyageurs terrifiés se recroquevillant derrière des valises à la suite d'explosions jumelles

Le père s'agenouille et semble surveiller son bébé, qui semble être sur le sol, avant de le prendre dans ses bras pour le mettre en sécurité.

On voit la mère rassembler frénétiquement leurs affaires.

Des images effrayantes montrent des voyageurs paniqués se cachant derrière leurs bagages dans l'aéroport poussiéreux, ne sachant pas quoi faire.

L'aéroport semble plus vide mais certains passagers paniqués restent, se demandant ce qui s'est passé.

Une voix masculine entend demander : &aposÉtait-ce un terroriste ?&apos

On entend une femme dire à plusieurs reprises : « Apos, ça va, ça va, ça va, ça va ».

On entend un autre homme crier, "aposI&aposm ne partant pas", paniqué.

Des agents munis de torches pour voir à travers la poussière et la fumée s'approchent ensuite des passagers recroquevillés et leur ordonnent de quitter l'aérogare.

Les images montrent des gens recroquevillés derrière leurs bagages de peur après que les deux engins explosifs aient déchiré le hall des départs de l'aéroport juste après 8 heures du matin, heure locale.

À un moment donné, on entend un homme crier : « Où sont les putains de soldats ? »

Ce qui ressemble à un enfant criant, &aposNo, no, no, no&apos, peut être entendu dans la vidéo alors que les familles se rassemblent pour la sécurité.

La vidéo montre le hall de départ poussiéreux jonché de chariots à bagages abandonnés et de sacs éparpillés dans le bâtiment.

Des témoins terrifiés ont décrit des scènes poignantes de "corps partout" à l'aéroport de Bruxelles à la suite de l'attentat suicide.

Deux engins explosifs ont traversé l'aéroport de Bruxelles dans le hall des départs, puis une troisième explosion a touché une station de métro du centre-ville à proximité des bâtiments de l'UE juste après 8 heures du matin, heure locale.

Jusqu'à 34 victimes ont été confirmées mortes et 90 blessées alors que les autorités ont déclaré que la capitale belge était en "verrouillage".

Un témoin a décrit avoir vu des corps démembrés partout après l'effondrement du plafond dans le bâtiment de l'aéroport.

Alphonse Youla, qui travaillait à l'aéroport, a déclaré au Mail: "J'ai entendu un homme crier des mots arabes puis une explosion... puis une deuxième explosion, une explosion massive, beaucoup plus grosse."

Il a dit qu'il avait du sang sur les mains et qu'il avait du mal à retenir ses larmes.

M. Youla a déclaré: "C'était une horreur. J'ai vu au moins sept morts. Il y avait du sang. Les gens avaient perdu des jambes. Vous pouviez voir leurs corps mais pas de jambes."

Un employé d'un restaurant à l'aéroport a décrit le moment où deux explosions ont ravagé le bâtiment.

Samir Derrouich a déclaré : « Les deux explosions ont été presque simultanées. Ils étaient tous les deux au comptoir d'enregistrement. L'un était proche du Starbucks. C'était horrible. Il n'y avait que du sang. C'était comme l'apocalypse."

Zach Mouzoun, qui était dans un avion en provenance de Genève, a déclaré à la télévision BFM que la deuxième explosion, plus forte, a fait tomber des plafonds et rompu des tuyaux, mélangeant l'eau avec le sang des victimes.

Il a dit : « C'était atroce. Les plafonds se sont effondrés. Il y avait du sang partout, des blessés, des sacs partout.

David Crunelle était sur le point de déposer ses bagages lorsque les explosions ont éclaté.

Il a décrit une évasion miraculeuse des explosions, qui se sont produites à seulement 20 mètres de lui.

David a déclaré : « Je déposais mes bagages lorsque deux explosions se sont produites juste à côté de moi.

« Immédiatement, nous avons couru, les gens ont paniqué, pleuré et nous avons vu des blessés par terre.

"Il y a eu des ambulances qui sont venues sans arrêt pendant 45 minutes.

"Je n'étais qu'à 20 mètres de l'explosion. J'ai vraiment de la chance, beaucoup de gens sont blessés autour de moi. Je me considère chanceux.

" Instantanément, ils ont commencé à pleurer, à paniquer, à courir. Les gens se débrouillaient bien mais étaient vraiment choqués.

"Des enfants ont été blessés et des gens avaient du sang sur le visage et les mains.

"Il n'y avait que deux secondes entre les explosions."

Anthony Deloos, un employé de la société de services Swissport, a déclaré que la première explosion avait eu lieu près d'un comptoir où les clients paient pour des bagages en surpoids.

Lui et son collègue ont déclaré que la deuxième explosion était près du Starbucks.

« À vingt mètres de nous, nous avons entendu une grosse explosion », et du papier déchiqueté volait dans les airs, a déclaré M. Deloos. Il a d'abord pensé qu'un panneau d'affichage était tombé, mais un collègue lui a dit de courir.


Attaques de Bruxelles: de nouvelles images effrayantes montrent des voyageurs terrifiés se recroquevillant derrière des valises à la suite d'explosions jumelles

Le père s'agenouille et semble surveiller son bébé, qui semble être sur le sol, avant de le prendre dans ses bras pour le mettre en sécurité.

On voit la mère rassembler frénétiquement leurs affaires.

Des images effrayantes montrent des voyageurs paniqués se cachant derrière leurs bagages dans l'aéroport poussiéreux, ne sachant pas quoi faire.

L'aéroport semble plus vide mais certains passagers paniqués restent, se demandant ce qui s'est passé.

Une voix masculine entend demander : &aposÉtait-ce un terroriste ?&apos

On entend une femme dire à plusieurs reprises : « Apos, ça va, ça va, ça va, ça va ».

On entend un autre homme crier, "aposI&aposm ne partant pas", paniqué.

Des agents munis de torches pour voir à travers la poussière et la fumée s'approchent ensuite des passagers recroquevillés et leur ordonnent de quitter l'aérogare.

Les images montrent des gens recroquevillés derrière leurs bagages de peur après que les deux engins explosifs aient déchiré le hall des départs de l'aéroport juste après 8 heures du matin, heure locale.

À un moment donné, on entend un homme crier : « Où sont les putains de soldats ? »

Ce qui ressemble à un enfant criant, &aposNo, no, no, no&apos, peut être entendu dans la vidéo alors que les familles se rassemblent pour la sécurité.

La vidéo montre le hall de départ poussiéreux jonché de chariots à bagages abandonnés et de sacs éparpillés dans le bâtiment.

Des témoins terrifiés ont décrit des scènes poignantes de "corps partout" à l'aéroport de Bruxelles à la suite de l'attentat suicide.

Deux engins explosifs ont traversé l'aéroport de Bruxelles dans le hall des départs, puis une troisième explosion a touché une station de métro du centre-ville à proximité des bâtiments de l'UE juste après 8 heures du matin, heure locale.

Jusqu'à 34 victimes ont été confirmées mortes et 90 blessées alors que les autorités ont déclaré que la capitale belge était en "verrouillage".

Un témoin a décrit avoir vu des « corps démembrés partout » après l'effondrement du plafond dans le bâtiment de l'aéroport.

Alphonse Youla, qui travaillait à l'aéroport, a déclaré au Mail: "J'ai entendu un homme crier des mots arabes puis une explosion... puis une deuxième explosion, une explosion massive, beaucoup plus grosse."

Il a dit qu'il avait du sang sur les mains et qu'il avait du mal à retenir ses larmes.

M. Youla a déclaré: "C'était une horreur. J'ai vu au moins sept morts. Il y avait du sang. Les gens avaient perdu des jambes. Vous pouviez voir leurs corps mais pas de jambes."

Un employé d'un restaurant à l'aéroport a décrit le moment où deux explosions ont ravagé le bâtiment.

Samir Derrouich a déclaré : « Les deux explosions ont été presque simultanées. Ils étaient tous les deux au comptoir d'enregistrement. L'un était proche du Starbucks. C'était horrible. Il n'y avait que du sang. C'était comme l'apocalypse."

Zach Mouzoun, qui était dans un avion en provenance de Genève, a déclaré à la télévision BFM que la deuxième explosion, plus forte, a fait tomber des plafonds et rompu des tuyaux, mélangeant l'eau avec le sang des victimes.

Il a dit : « C'était atroce. Les plafonds se sont effondrés. Il y avait du sang partout, des blessés, des sacs partout.

David Crunelle était sur le point de déposer ses bagages lorsque les explosions ont éclaté.

Il a décrit une évasion miraculeuse des explosions, qui se sont produites à seulement 20 mètres de lui.

David a déclaré : « Je déposais mes bagages lorsque deux explosions se sont produites juste à côté de moi.

« Immédiatement, nous avons couru, les gens ont paniqué, pleuré et nous avons vu des blessés par terre.

"Il y a eu des ambulances qui sont venues sans arrêt pendant 45 minutes.

"Je n'étais qu'à 20 mètres de l'explosion. J'ai vraiment de la chance, beaucoup de gens sont blessés autour de moi. I consider myself lucky.

"Instantly they started crying, panicking, running. People managed themselves well but were really shocked.

"Some children were wounded and people had blood on their face and hands.

"There was only two seconds in between the explosions."

Anthony Deloos, an employee of services company Swissport, said the first explosion took place near a counter where customers pay for overweight baggage.

He and colleague said second blast was near the Starbucks.

"Twenty metres from us we heard a big explosion," and shredded paper was flying through the air, Mr Deloos said. He first thought a billboard had fallen down, but a colleague told him to run.


Brussels attacks: Chilling new aftermath footage shows terrified travellers cowering behind suitcases following twin explosions

The dad kneels down and appears to check over his baby, who seems to be on the floor, before scooping him up in his arms to safety.

The mother is seen gathering their belongings together frantically.

Chilling footage shows panicked travellers hiding behind their luggage in the dusty airport, not knowing what to do.

The airport looks emptier but some panicked passengers remain, wondering what happened.

One male voice is hearing asking, &aposWas it a terrorist?&apos

A woman is heard repeatedly saying, &aposIt&aposs okay, it&aposs okay, it&aposs okay&apos.

Another man is heard shouting, &aposI&aposm not leaving&apos, in a panic.

Officers with torches to see through the dust and smoke then approach cowering passengers and order them to leave the terminal building.

The footage shows people cowering behind their luggage in fear after the two explosive devices ripped through the airport departure hall just after 8am local time.

At one point a man is heard shouting, &aposWhere are the f***ing soldiers?&apos

What sounds like a child screaming, &aposNo, no, no, no&apos, can be heard in the video as families huddle together for safety.

The video shows the dusty departure hall strewn with abandoned luggage trolleys and bags scattered across the building.

Terrified witnesses have described harrowing scenes of &aposbodies everywhere&apos at Brussels airport following the suicide attack.

Two explosive devices ripped through Brussels airport in the departure hall, then a third blast hit a metro station in the city centre nearby the EU buildings just after 8am local time this morning.

Up to 34 victims have been confirmed dead and 90 injured as officials have declared the Belgium capital city is on "lockdown".

One witness described seeing &aposdismembered bodies everywhere&apos after the ceiling collapsed in the airport building.

Alphonse Youla, who was working at the airport, told the Mail: "I heard a man shout some Arabic words then an explosion.. then a second explosion, a massive explosion, much bigger."

He said he had blood on his hands and was struggling to fight back tears.

Mr Youla said: "It was a horror. I saw at least seven people dead. There was blood. People had lost legs. You could see their bodies but no legs."

One restaurant worker at the airport described the moment two explosions ripped through the building.

Samir Derrouich said: "The two explosions were almost simultaneous. They were both at check in desk. One was close to the Starbucks. It was awful. There was just blood. It was like the apocalypse."

Zach Mouzoun, who had been on a plane from Geneva, told BFM television that the second, louder explosion brought down ceilings and ruptured pipes, mixing water with blood from victims.

He said: “It was atrocious. The ceilings collapsed. There was blood everywhere, injured people, bags everywhere.”

David Crunelle was about to drop his luggage off when the explosions went off.

He described a miraculous escape from blasts, which went off only 20 metres from him.

David said: "I was dropping off my luggage when two explosions happened right next to me.

"Immediately we ran out, people panicking, crying, and we saw injured people on the floor.

"There were ambulances coming non-stop for 45 minutes.

"I was only 20 metres away from the explosion. I’m really lucky, a lot of people are wounded around me. I consider myself lucky.

"Instantly they started crying, panicking, running. People managed themselves well but were really shocked.

"Some children were wounded and people had blood on their face and hands.

"There was only two seconds in between the explosions."

Anthony Deloos, an employee of services company Swissport, said the first explosion took place near a counter where customers pay for overweight baggage.

He and colleague said second blast was near the Starbucks.

"Twenty metres from us we heard a big explosion," and shredded paper was flying through the air, Mr Deloos said. He first thought a billboard had fallen down, but a colleague told him to run.


Brussels attacks: Chilling new aftermath footage shows terrified travellers cowering behind suitcases following twin explosions

The dad kneels down and appears to check over his baby, who seems to be on the floor, before scooping him up in his arms to safety.

The mother is seen gathering their belongings together frantically.

Chilling footage shows panicked travellers hiding behind their luggage in the dusty airport, not knowing what to do.

The airport looks emptier but some panicked passengers remain, wondering what happened.

One male voice is hearing asking, &aposWas it a terrorist?&apos

A woman is heard repeatedly saying, &aposIt&aposs okay, it&aposs okay, it&aposs okay&apos.

Another man is heard shouting, &aposI&aposm not leaving&apos, in a panic.

Officers with torches to see through the dust and smoke then approach cowering passengers and order them to leave the terminal building.

The footage shows people cowering behind their luggage in fear after the two explosive devices ripped through the airport departure hall just after 8am local time.

At one point a man is heard shouting, &aposWhere are the f***ing soldiers?&apos

What sounds like a child screaming, &aposNo, no, no, no&apos, can be heard in the video as families huddle together for safety.

The video shows the dusty departure hall strewn with abandoned luggage trolleys and bags scattered across the building.

Terrified witnesses have described harrowing scenes of &aposbodies everywhere&apos at Brussels airport following the suicide attack.

Two explosive devices ripped through Brussels airport in the departure hall, then a third blast hit a metro station in the city centre nearby the EU buildings just after 8am local time this morning.

Up to 34 victims have been confirmed dead and 90 injured as officials have declared the Belgium capital city is on "lockdown".

One witness described seeing &aposdismembered bodies everywhere&apos after the ceiling collapsed in the airport building.

Alphonse Youla, who was working at the airport, told the Mail: "I heard a man shout some Arabic words then an explosion.. then a second explosion, a massive explosion, much bigger."

He said he had blood on his hands and was struggling to fight back tears.

Mr Youla said: "It was a horror. I saw at least seven people dead. There was blood. People had lost legs. You could see their bodies but no legs."

One restaurant worker at the airport described the moment two explosions ripped through the building.

Samir Derrouich said: "The two explosions were almost simultaneous. They were both at check in desk. One was close to the Starbucks. It was awful. There was just blood. It was like the apocalypse."

Zach Mouzoun, who had been on a plane from Geneva, told BFM television that the second, louder explosion brought down ceilings and ruptured pipes, mixing water with blood from victims.

He said: “It was atrocious. The ceilings collapsed. There was blood everywhere, injured people, bags everywhere.”

David Crunelle was about to drop his luggage off when the explosions went off.

He described a miraculous escape from blasts, which went off only 20 metres from him.

David said: "I was dropping off my luggage when two explosions happened right next to me.

"Immediately we ran out, people panicking, crying, and we saw injured people on the floor.

"There were ambulances coming non-stop for 45 minutes.

"I was only 20 metres away from the explosion. I’m really lucky, a lot of people are wounded around me. I consider myself lucky.

"Instantly they started crying, panicking, running. People managed themselves well but were really shocked.

"Some children were wounded and people had blood on their face and hands.

"There was only two seconds in between the explosions."

Anthony Deloos, an employee of services company Swissport, said the first explosion took place near a counter where customers pay for overweight baggage.

He and colleague said second blast was near the Starbucks.

"Twenty metres from us we heard a big explosion," and shredded paper was flying through the air, Mr Deloos said. He first thought a billboard had fallen down, but a colleague told him to run.


Brussels attacks: Chilling new aftermath footage shows terrified travellers cowering behind suitcases following twin explosions

The dad kneels down and appears to check over his baby, who seems to be on the floor, before scooping him up in his arms to safety.

The mother is seen gathering their belongings together frantically.

Chilling footage shows panicked travellers hiding behind their luggage in the dusty airport, not knowing what to do.

The airport looks emptier but some panicked passengers remain, wondering what happened.

One male voice is hearing asking, &aposWas it a terrorist?&apos

A woman is heard repeatedly saying, &aposIt&aposs okay, it&aposs okay, it&aposs okay&apos.

Another man is heard shouting, &aposI&aposm not leaving&apos, in a panic.

Officers with torches to see through the dust and smoke then approach cowering passengers and order them to leave the terminal building.

The footage shows people cowering behind their luggage in fear after the two explosive devices ripped through the airport departure hall just after 8am local time.

At one point a man is heard shouting, &aposWhere are the f***ing soldiers?&apos

What sounds like a child screaming, &aposNo, no, no, no&apos, can be heard in the video as families huddle together for safety.

The video shows the dusty departure hall strewn with abandoned luggage trolleys and bags scattered across the building.

Terrified witnesses have described harrowing scenes of &aposbodies everywhere&apos at Brussels airport following the suicide attack.

Two explosive devices ripped through Brussels airport in the departure hall, then a third blast hit a metro station in the city centre nearby the EU buildings just after 8am local time this morning.

Up to 34 victims have been confirmed dead and 90 injured as officials have declared the Belgium capital city is on "lockdown".

One witness described seeing &aposdismembered bodies everywhere&apos after the ceiling collapsed in the airport building.

Alphonse Youla, who was working at the airport, told the Mail: "I heard a man shout some Arabic words then an explosion.. then a second explosion, a massive explosion, much bigger."

He said he had blood on his hands and was struggling to fight back tears.

Mr Youla said: "It was a horror. I saw at least seven people dead. There was blood. People had lost legs. You could see their bodies but no legs."

One restaurant worker at the airport described the moment two explosions ripped through the building.

Samir Derrouich said: "The two explosions were almost simultaneous. They were both at check in desk. One was close to the Starbucks. It was awful. There was just blood. It was like the apocalypse."

Zach Mouzoun, who had been on a plane from Geneva, told BFM television that the second, louder explosion brought down ceilings and ruptured pipes, mixing water with blood from victims.

He said: “It was atrocious. The ceilings collapsed. There was blood everywhere, injured people, bags everywhere.”

David Crunelle was about to drop his luggage off when the explosions went off.

He described a miraculous escape from blasts, which went off only 20 metres from him.

David said: "I was dropping off my luggage when two explosions happened right next to me.

"Immediately we ran out, people panicking, crying, and we saw injured people on the floor.

"There were ambulances coming non-stop for 45 minutes.

"I was only 20 metres away from the explosion. I’m really lucky, a lot of people are wounded around me. I consider myself lucky.

"Instantly they started crying, panicking, running. People managed themselves well but were really shocked.

"Some children were wounded and people had blood on their face and hands.

"There was only two seconds in between the explosions."

Anthony Deloos, an employee of services company Swissport, said the first explosion took place near a counter where customers pay for overweight baggage.

He and colleague said second blast was near the Starbucks.

"Twenty metres from us we heard a big explosion," and shredded paper was flying through the air, Mr Deloos said. He first thought a billboard had fallen down, but a colleague told him to run.


Voir la vidéo: 20 Foods That Have Almost 0 Calories (Novembre 2021).