Nouvelles recettes

Le propriétaire d'un bar sauve un ours d'un pot sur la tête

Le propriétaire d'un bar sauve un ours d'un pot sur la tête

L'ours avait un pot d'huile de cuisson collé à sa tête pendant au moins 11 jours

Wikimédia/Rosendahl

Le propriétaire d'un bar de Pennsylvanie, Jody Boyle, et un groupe bénévole de sauveteurs d'ours ont sauvé un ours brun qui errait dans la région avec un pot d'huile de cuisson collé à la tête depuis au moins 11 jours.

Attiré par l'odeur de l'huile de cuisson, l'ours avait visiblement mis sa tête dans le bocal pour chercher de la nourriture puis s'était coincé. Il s'était promené en se heurtant à des objets, mais jusqu'à ce week-end, personne n'a réussi à le rattraper, même si l'ours est tombé dans au moins deux piscines alors qu'il était piégé de cette façon.

"Il a mis la tête dedans et a eu un problème", a déclaré Mike Jurbala, un autre sauveteur, dans une interview à Fox News. « Il serait mort dans quelques jours de plus.

L'ours a été aperçu pour la première fois le 3 juin, errant coincé dans un bocal comme Winnie l'ourson.

"Je me suis dit : "Personne ne va nous croire", a déclaré Morgan Laskowski, barman et membre de l'équipe de sauvetage des ours.

Armés uniquement d'un lasso et de lampes de poche, les sauveteurs ont réussi à suivre l'ours jusqu'à une arrière-cour grâce au bruit qu'il faisait en heurtant des objets. Ils ont réussi à le mettre en place pour que Jeff Hubler, employé de la Pennsylvania Game Commission, retire le pot en plastique rouge de sa tête et le libère, puis ils se sont écartés avant de pouvoir être attaqués par un ours affamé.

"On pourrait penser que l'ours serait faible, car il n'avait ni mangé ni bu depuis une semaine, mais il était fort", a déclaré l'un des sauveteurs.


Un ours avec la tête coincée dans un bocal est sauvé en Pennsylvanie.

JAMISON CITY, Pennsylvanie (AP) – Quatre habitants du centre de la Pennsylvanie ont déclaré n'avoir utilisé qu'une corde et une lampe de poche lors d'une course-poursuite sauvage pour sauver un jeune ours dont la tête était restée coincée dans un bocal en plastique pendant au moins 11 jours.

Le meurtrier effrayé mais puissant est tombé dans une piscine au moins deux fois au cours de l'épreuve, selon un reportage publié samedi dans la Press Enterprise de Bloomsburg (http://bit.ly/166z97k). Mais le groupe a finalement arraché le bocal et libéré l'animal.

"Je me suis dit:" Personne ne va nous croire "", a déclaré Morgan Laskowski, 22 ans, barman du Jamison City Hotel et membre de l'équipe impromptue de lutte contre les ours.

Les résidents de la région ont repéré pour la première fois le bruin de 100 livres avec la tête dans un bocal rouge le 3 juin, mais il a échappé aux gardes-chasse. L'animal a été attiré par le récipient parce qu'il semblait avoir déjà contenu de l'huile de cuisson.

"Il a mis la tête dedans et a eu un problème", a déclaré Mike Jurbala, 68 ans, un autre sauveteur. « Il serait mort dans quelques jours de plus.

Jurbala a vu l'ours jeudi soir alors qu'il quittait le bar du Jamison City Hotel. Il a appelé Jeff Hubler, un employé local de la State Game Commission qui avait été parmi ceux qui tentaient de le capturer pendant des jours avec un lasso.

Les deux ont fait équipe avec Laskowski et sa mère, la propriétaire du bar Jody Boyle, pour suivre l'ours dans l'obscurité.

"Vous saviez où il était parce que vous pouviez l'entendre taper dans les choses", a déclaré Jurbala.

Ils ont coincé l'ours dans la cour d'un résident, où il a fini par tomber dans une piscine à plusieurs reprises. Finalement, ils ont poussé l'animal dans une position où Hubler pourrait retirer le bocal.

"On pourrait penser que l'ours serait faible, car il n'avait pas mangé ni bu depuis une semaine, mais il était fort", a déclaré Boyle.

Hubler a déclaré que les gens devraient garder des couvercles sur les bocaux de nourriture qu'ils jettent.

Informations provenant de : Press Enterprise, http://www.pressenterpriseonline.com

Les nouvelles règles d'identification des électeurs soulèvent des inquiétudes quant à la fraude et au rejet des bulletins de vote

Lorsque les électeurs de Floride et de Géorgie voudront voter par correspondance lors des courses au poste de gouverneur de l'année prochaine, ils devront s'assurer de franchir une étape supplémentaire pour s'assurer de recevoir un bulletin de vote : fournir leur pièce d'identité. Seuls deux États avaient des exigences d'identification en 2020 pour les électeurs demandant un bulletin de vote postal. En plus de la Floride et de la Géorgie, une législation exigeant une identification supplémentaire pour le vote par correspondance a été introduite en Arizona, en Louisiane, au Michigan, au Minnesota, au New Hampshire, en Ohio, en Caroline du Sud et au Texas, selon les informations compilées par le Voting Rights Lab, qui préconise un accès aux électeurs.

Selon une étude, près de la moitié des millennials américains "ne savent pas, ne croient pas ou ne se soucient pas de l'existence de Dieu"

Quatre millenials sur dix sont athées ou apathiques envers Dieu, selon un rapport de l'Arizona Christian University

Un dPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Trump Hotel a augmenté ses prix pour dissuader les conspirateurs de QAnon de réserver des chambres, révèlent des fuites de fichiers de police

Des documents divulgués suggèrent que la police a été alertée de la hausse des prix des hôtels par les médias

La NASA a capturé une photo aérienne du rover Curiosity escaladant le Mont Mercou sur Mars

Une photo de Curiosity a été capturée sur un terrain connu sous le nom de Mont Mercou, qui se trouve sur la frange nord du mont Sharp, près du centre du cratère Gale.

Si Donald Trump fait face à des accusations criminelles, peu pensent que cela lui fera du mal avec sa base en 2024

Des accusations criminelles créeraient des problèmes politiques pour Trump, mais ne l'empêcheraient pas nécessairement de faire campagne en 2022 et de se présenter en 2024.

Les experts disent qu'il est trop pratique pour les politiciens de blâmer les épidémies de COVID-19 sur des variantes - nous avons les outils pour les combattre, nous avons juste besoin de les utiliser

Les variantes actuelles peuvent aider le coronavirus à mieux se propager, mais le virus n'a pas suffisamment changé pour rendre notre manuel de lutte contre les maladies inefficace.

Le trafic en ligne de Donald Trump s'effondre massivement, alors qu'il lutte pour reconquérir son audience après avoir été banni des réseaux sociaux

Les articles de blog sur le blog de l'ancien président "Du bureau de Donald J. Trump" ne sont pas largement partagés, selon le Washington Post.

Le duc de Cambridge a trouvé "confort et réconfort en plein air écossais" après la mort de sa mère

Le duc de Cambridge a révélé qu'il avait trouvé "confort et réconfort dans le plein air écossais" à la suite de la mort de sa mère. Le prince William, qui est le Lord Haut-Commissaire à l'Assemblée générale de l'Église d'Écosse, a prononcé un discours lors de son ouverture samedi. Il a dit qu'il se souvenait très bien d'avoir été à Balmoral lorsqu'il a appris la mort de sa mère Diana en 1997. "L'Écosse est la source de certains de mes souvenirs les plus heureux, mais aussi les plus tristes", a-t-il déclaré. "J'étais à Balmoral quand on m'a dit que ma mère était décédée. Toujours sous le choc, j'ai trouvé refuge dans le service à Crathie Kirk ce matin-là et dans les jours sombres de deuil qui ont suivi, j'ai trouvé réconfort et réconfort dans la nature écossaise. "A côté de ce douloureux souvenir, il y a celui d'une grande joie car c'est ici en Ecosse il y a 20 ans cette année que j'ai rencontré Catherine pour la première fois. "Inutile de dire que la ville où vous rencontrez votre future épouse tient une place très spéciale dans votre cœur."

Certains résidents sont contrariés après des semaines, des mois sans courrier

Certains résidents mécontents du sud-ouest de Baltimore trouvent leurs boîtes aux lettres vides depuis des semaines, parfois des mois à la fois. Le service postal américain a déclaré que cela était dû à des revers au bureau de poste de la gare de Carroll. C'est le même voyage au bureau de poste livré avec les mêmes problèmes, encore et encore.

Dernières nouvelles sur le coronavirus: deux doses de vaccin AstraZeneca offrent une protection à plus de 80% contre la variante indienne, selon une étude PHE

Les grands mariages devraient reprendre à partir du 21 juin L'Allemagne interdira les voyageurs britanniques au milieu des craintes suscitées par la variante indienne de l'indignation du généraliste face aux numéros de rendez-vous du vaccin AstraZeneca ou Pfizer Covid-19 sont efficaces à plus de 80% pour prévenir l'infection par la variante indienne, a révélé une nouvelle étude du gouvernement. Les données publiées par Public Health England ont également révélé que les deux doses offrent une protection à 87% contre la variante Kent découverte plus tôt cette année. Les résultats de l'étude ont été présentés à une réunion du groupe consultatif du gouvernement sur les menaces de virus respiratoires nouveaux et émergents (Nervtag). Cela survient après qu'un expert en séquençage génomique a averti que la variante indienne, connue sous le nom de B. 1.617.2, pourrait être 50% plus transmissible que d'autres variantes dans le "pire scénario". Le Dr Jeffrey Barrett, directeur de la génomique de Covid-19 à l'Institut Sanger, a déclaré au programme BBC Today: "Je pense que cela augmente clairement, ce que tout le monde peut voir à partir des chiffres tels qu'ils sont rapportés semaine par semaine. "Si je devais deviner aujourd'hui, ce serait 20 ou 30 pour cent plutôt que 50 pour cent (plus contagieux que la variante Kent). Mais il y a encore de l'incertitude, 50 pour cent pourraient être un pire scénario raisonnable." Suivez les dernières mises à jour ci-dessous.

Le violeur cannibale accusé a hanté ses rêves. Maintenant, elle l'aide à le mettre en cage.

Photo Illustration par The Daily Beast / Photo GettyBELLINZONA, Suisse—Des allégations de viol, de meurtre et de cannibalisme ont fait de cet homme un hors-la-loi qui, selon les victimes, a rugi comme un lion avant de frapper sa proie, et pourtant il y avait des chances qu'il dépasse la justice.Un quart -siècle après ses crimes présumés, Alieu Kosiah est maintenant dans un centre de détention européen en attente d'une décision sur son sort, risquant jusqu'à 20 ans de prison. Kosiah a fui les récriminations à la maison et vivait une nouvelle vie dans une région pittoresque de Suisse, un des nations les plus riches du monde, lorsque les autorités l'ont finalement appréhendé. Il est accusé de meurtres multiples et de viols en série au Libéria, en Afrique de l'Ouest. Le procès a pris vie grâce à sept plaignants, dont six se sont rendus en Europe pour affronter l'homme qui, selon eux, les a autrefois terrorisés. La septième victime, que The Daily Beast appelle Teta, allègue qu'elle a été kidnappée et violée par Kosiah, qui, selon elle, a retiré un fusil en bandoulière et a tiré un couteau de sa ceinture avant de la violer à plusieurs reprises. L'histoire terrifiante du tueur Cannibal Who Walked FreeTeta, qui a donné naissance à un bébé prématuré pendant le procès, a fourni des preuves par liaison vidéo depuis Monrovia, car l'enfant était trop fragile pour voyager. Le tribunal a demandé à Teta ce qu'elle ressentait envers Kosiah toutes ces années plus tard. Elle le craignait, dit-elle, et enfouit sa tête dans ses mains. "C'est un tueur et un violeur", a-t-elle déclaré. Le juge lui a demandé si elle attendait des excuses. "Je ne peux pas accepter ses excuses", a-t-elle répondu. Lors d'un appel ultérieur, lorsqu'on lui a demandé comment elle avait trouvé le courage de témoigner malgré son inquiétude, elle a déclaré au Daily Beast : « Je veux justice. Il devrait être jugé, il devrait être jugé. » Même une fois arrêté – après environ deux décennies de vie paisible en Europe – la perspective de ce procès semblait lointaine. Les preuves dans un tel cas sont difficiles à rassembler lorsque les scènes de crime ont été détruites et que les témoins sont morts depuis longtemps. Mais les procureurs suisses ont finalement inculpé Kosiah après cinq ans d'enquêtes pénales. . « C'est le premier procès pour crimes de guerre pour violences sexuelles [au Libéria], pour des enfants soldats, la première fois qu'un Libérien sera condamné ou acquitté pour crimes de guerre, et la première fois qu'il y aura un jugement pour crimes de guerre devant les Suisses Tribunal pénal fédéral », a déclaré au Daily Beast Alain Werner, un avocat suisse représentant plusieurs victimes dans cette affaire. Le tribunal devrait rendre un verdict le mois prochain. L'un des témoins, un homme de grande taille dans la cinquantaine portant un polo à rayures et un jean, a déclaré avoir vu la poitrine d'un ami proche s'ouvrir avant que son cœur ne soit retiré et servi aux rebelles. , y compris Kosiah, sur une plaque de métal. Cet homme, dont le nom est caché pour le protéger des représailles lorsqu'il rentre chez lui dans le comté de Lofa, dans le nord du Libéria, a déclaré au Daily Beast qu'il était époustouflant d'affronter à nouveau Kosiah en chair et en os. "Quand vous le voyez, c'est tout ce que vous pouvez faire pour ne pas..." dit-il, alors que sa voix s'estompait. "Vous ne pouvez pas imaginer la brutalité." C'était en 1994, au début de la saison des pluies, et Teta, alors âgée de 15 ans, s'occupait des récoltes de riz de sa famille lorsque les combattants sont arrivés dans son village reculé du comté de Lofa. La guerre faisait rage et des membres de la faction ULIMO étaient venus rattraper la zone du groupe de Charles Taylor. Les combattants ont emmené certains des hommes, dont le père et le frère de Teta, dans le centre-ville, où ils leur ont attaché les bras derrière le dos jusqu'à ce que leurs coudes se touchent. Ils ordonnèrent aux femmes de cuisiner pour elles et rassemblèrent tout le riz et l'huile du village. Teta alla chercher de l'eau et nettoya la vaisselle. Les rebelles, a observé Teta, ont répondu à un supérieur nommé « général Kosiah ». Le général, qui avait 19 ans, a ordonné aux civils de former un convoi pour transporter des marchandises et des munitions, probablement vers la frontière guinéenne. Teta ne pensait qu'à sa survie, et quand elle a vu une opportunité, elle s'est enfuie dans la brousse. Elle s'est ensuite rendue au centre-ville, où elle avait vu pour la dernière fois son père et son frère, pour les trouver abattus. Pendant plusieurs jours, elle s'est cachée dans la brousse sans nourriture. Lorsque la faim l'eut aspirée, elle s'est aventurée dans un village voisin pour se reconstituer. Elle a remarqué un groupe de rebelles en train de fumer et de bavarder devant une maison. Un petit garçon, dont l'arme traînait derrière son corps, s'est approché. « Viens », se souvient-elle en disant. « Si tu ne viens pas, je te tuerai. C'est le général qui vous appelle. » Teta dit qu'elle a suivi le garçon jusqu'au général, le même qu'elle avait vu quelques jours plus tôt dans son village, nommé Kosiah. Il portait des vêtements militaires, ses yeux étaient bulbeux et sa peau était plus foncée que la sienne, remarqua Teta. "Tu seras ma femme", se souvient-elle en disant. Teta dit qu'elle a été envoyée dans une maison voisine et enfermée dans la chambre. Cette nuit-là, dit-elle, il est revenu et a enlevé ses bottes, ses vêtements et ses armes. Teta affirme qu'il a ensuite pris son corps pour lui-même, la violant toutes les quelques heures. Son corps s'est évasé sur le sien, et quand elle a pleuré, elle dit qu'il a menacé de la tuer. Le lendemain, lorsque la porte est restée ouverte, Teta s'est échappé. Elle était nue, n'avait pas de chaussures et bien qu'elle n'ait jamais eu ses règles auparavant, elle saignait. Kosiah nie les accusations. Le Libéria repense son passé à la suite du verdict des crimes de guerre de Charles TaylorLa violence sexuelle pendant les guerres civiles consécutives du Libéria était endémique. La véritable échelle est encore inconnue. Le Comité international de la Croix-Rouge a estimé que plus de 70 % des violations à caractère sexuel étaient perpétrées contre des femmes et des filles, qui étaient utilisées comme « femmes de la brousse » et domestiques, entre autres abus. Pourtant, plus de quinze ans après la fin des conflits et la mort d'environ 250 000 personnes, les violations sexuelles commises à l'époque de la guerre civile sont profondément stigmatisées, entourées d'une culture de la honte. impact sur l'impunité continue des crimes de violence sexuelle au Libéria », a déclaré Emmanuelle Marchand, chef de l'unité juridique de Civitas Maxima, une organisation basée en Suisse qui enquête sur les crimes de guerre au Libéria. « Le Libéria est toujours un pays où la violence contre les femmes est intégrée », a déclaré Marchand au Daily Beast. En 2009, la Commission vérité et réconciliation du Libéria a publié un rapport recommandant la création d'un tribunal spécial pour les crimes de guerre. Pourtant, le Libéria n'a pas encore tenu un seul auteur responsable des atrocités commises au cours de ses deux guerres civiles. Certains chefs de guerre bien connus ont occupé des postes gouvernementaux de haut niveau, et d'autres se sont réinstallés dans des pays tiers, fondant des familles et des entreprises. Les quelques affaires impliquant des crimes de guerre se sont produites dans des tribunaux de pays tiers, aux États-Unis et en Europe, où les auteurs ont été retrouvés vivants. Kosiah, un ancien commandant de l'ULIMO qui, selon Teta, l'a violée, est maintenant au centre du premier procès pour crimes de guerre pour atrocités. commis pendant la première guerre civile du Libéria. En février, six hommes libériens ont parcouru des milliers de kilomètres en avion de Monrovia à Genève, puis en train jusqu'à une ville tranquille des Alpes suisses appelée Bellinzona, une région italophone près de la frontière italienne. Ils sont restés dans un hôtel modeste du centre-ville historique, où le riz était difficile à trouver, mais où la pizza était en abondance. Certains n'avaient jamais vu la neige et trouvaient le froid mordant. Chacun était là en tant que plaignant pour témoigner devant un panel de trois juges suisses du Tribunal pénal fédéral au sujet de leurs allégations contre Kosiah. La septième plaignante et seule femme, Teta, dont le nom a été changé pour sa sécurité, est apparue par flux vidéo depuis l'ambassade des États-Unis à Monrovia. Elle avait accouché quelques jours auparavant. Le fait que les plaignants soient arrivés jusque-là était un exploit en soi. En 2013, Alain Werner, l'avocat suisse qui dirige Civitas Maxima, une organisation qui enquête sur les crimes au nom des victimes libériennes pour poursuivre les auteurs devant les tribunaux nationaux, a reçu un conseil : un l'ancien commandant de l'ULIMO vivait près du lac Léman. Werner n'avait jamais entendu parler de Kosiah, mais étant donné les crimes largement documentés de l'ULIMO commis dans le comté de Lofa entre 1993 et ​​1995, il était convaincu qu'il y aurait un cas. Werner a appelé leur organisation sœur à Monrovia, le Global Justice and Research Project, dont les enquêteurs ont commencé à creuser. entendu à ce sujet. Dans ce cas, cela ne s'est pas produit », a déclaré Werner. « Nous avons le nom. Nous avons fait une enquête. Les crimes sont revenus », a-t-il déclaré au Daily Beast. À l'été 2014, Werner et ses avocats partenaires ont déposé une plainte pénale contre Kosiah au nom de sept victimes libériennes. Les autorités suisses ont arrêté Kosiah en novembre de la même année et il est en détention provisoire depuis. Une grande partie des preuves matérielles ont été endommagées ou détruites après la première guerre civile, et des témoins clés ont été tués ou sont décédés depuis. Certains témoins craignaient des représailles et ont refusé de participer au procès. Ensuite, une pandémie mondiale a empêché les victimes et témoins volontaires de voyager. Une fois enfin la logistique en place, la salle d'audience suisse a tenu l'audience à capacité réduite. Les plaignants, leurs quatre avocats et deux procureurs suisses étaient assis à distance avec des masques. Kosiah, qui a maintenant 46 ans, était affalé devant la pièce, vêtu d'une chemise à col blanc et d'une veste décontractée. Son avocat, Dimitri Gianoli, l'accompagnait. Le premier jour des audiences, un homme, MS, qui a grandi à Zorzor, dans le comté de Lofa, a témoigné. Il avait un visage doux et rond et portait une chemise à col sous une veste matelassée. « Kosiah a ordonné qu'une fille soit transportée chez lui », a-t-il déclaré. « S'il appelait, vous n'aviez pas d'autre choix que de le suivre. Vous ne pouviez pas le refuser », a déclaré au tribunal l'homme, qui aurait alors 15 ans. Pour Werner, la force de l'affaire réside dans le fait que les victimes corroborent les modèles de crimes dans le comté de Lofa. "Kosiah a pris au hasard une femme pour la violer, et la femme a réussi à s'échapper, dans une ville complètement différente [de Teta], à des kilomètres de là", a déclaré Werner. À un moment donné, Kosiah s'est brusquement levé et a éclaté en criant. « Cela fait six ans », a-t-il déclaré, évoquant sa détention. « Il a menti », en désignant M. S., qui s'est mis à trembler. MS a fait une pause dans le couloir de la salle d'audience, se réunissant avec d'autres plaignants. "Il est très impoli", a déclaré un homme à propos de Kosiah, qui avait feuilleté des piles de papier, avait donné un coup de coude à son avocat et lui avait chuchoté à l'oreille pendant que les plaignants témoignaient. les crimes allégués plus de deux décennies plus tôt - ils ont reconnu ses yeux exorbités, sa peau foncée et sa colère. L'un était un ancien enfant soldat qui, à l'âge de 12 ans, a déclaré que Kosiah l'avait recruté comme garde du corps personnel, un autre a déclaré avoir vu Kosiah ordonner l'exécution de son frère et un autre a déclaré que Kosiah et ses hommes avaient profané le cadavre d'un civil et mangé son cœur. Entre 1993 et ​​1995, Kosiah était un commandant de l'ULIMO-K alors qu'il prenait le contrôle d'une grande partie du comté de Lofa, qui est devenu le site d'attaques horribles et avilies contre des civils. Alors que le conflit ravageait le Libéria au début des années 90, le NPFL avait ciblé des membres des groupes ethniques Krahn et Mandingue, qu'ils considéraient comme sympathisants du gouvernement de Samuel Doe. Selon les médias, Kosiah, alors adolescent, s'était enfui vers la Sierra Leone voisine lorsque les membres de sa famille ont été sauvagement assassinés. Là, Kosiah a rejoint ULIMO-K, une faction basée en Mandingue qui a pris les armes contre le groupe de Taylor, et a gravi les échelons pour devenir commandant. Selon les procureurs suisses, au cours de cette période, Kosiah a violé les lois de la guerre en commettant des viols, en recrutant et en utilisant des enfants soldats, en ordonnant des pillages et des transports forcés, en assassinant des civils et en commettant des actes de cannibalisme. Lorsqu'en 1997, Taylor a été élu président et que la première guerre a pris fin, Kosiah s'est enfui en Suisse, où il a demandé l'asile, prétendant être Guinéen. Sa demande a été rejetée, mais il a ensuite obtenu la résidence permanente par l'intermédiaire de sa femme, qui vivait dans le magnifique canton montagneux de Vaud. Le procès a été rendu possible par une loi suisse de 2011 qui permet de poursuivre les non-ressortissants qui ont commis des crimes internationaux graves sur un sol étranger, également connu sous le nom de principe de compétence universelle. L'affaire est le premier procès pour crimes de guerre à se dérouler en dehors d'un tribunal militaire en Suisse, c'est également le premier, partout dans le monde, à juger le viol comme crime de guerre au Libéria, créant un précédent significatif. (Les procès contre Mohammed Jabbateh et Chuckie Taylor, le fils de Charles, aux États-Unis, ont abordé le viol pendant la guerre dans le contexte des accusations de fraude à l'immigration et de torture, respectivement.) Kosiah affirme qu'il n'est coupable d'aucun de ces crimes, car il n'était pas présent dans le comté de Lofa pendant la période pertinente. Il dit également que les témoins et les victimes de ces crimes conspirent contre lui et mentent. L'avocat de Kosiah n'a pas répondu aux demandes d'interview. L'avocate de Teta, Zeina Wakim, s'est rendue à Monrovia depuis Genève pour l'accompagner le jour où elle a pris la parole de l'ambassade au cours de la deuxième semaine d'audience. L'ambassadeur de Suisse s'est rendu d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, pour s'assurer du bon déroulement du processus. Des fonctionnaires de l'ambassade étaient présents, tout comme la police fédérale suisse. Teta, dont le visage est saisissant, portait un chemisier orange vif et de longues tresses. Elle a expliqué au tribunal, dans un anglais libérien épais, qu'elle n'avait jamais été éduquée mais qu'elle reconnaissait Kosiah. « C'est lui qui regarde la caméra. Je le connais trop bien », a-t-elle déclaré. Après s'être échappée de la maison où, selon elle, Kosiah l'avait violée, Teta a rampé dans la brousse, en suivant une route vers la Guinée. Elle a saigné pendant trois jours et a dormi sous les racines des arbres pour se protéger de la pluie. Elle a planté des graines en chemin, disant aux gens que si sa mère venait la chercher, elle pourrait la trouver en Guinée. Teta a traversé la frontière et a cuisiné pour une famille locale qui, en échange, lui a permis de dormir sur le sol de la cuisine. Sa mère, par miracle, a eu la nouvelle. Elle aussi s'est aventurée en Guinée, voyageant de village en village, à la recherche de Teta. Un an plus tard, ils se sont retrouvés. Plus d'une décennie s'est écoulée et lorsqu'ils ont entendu une femme, Ellen Johnson Sirleaf, devenir présidente du Libéria, ils sont rentrés chez eux. Teta m'a dit qu'elle souffrait toujours de douleurs physiques et qu'elle « se sentait mal » lorsqu'elle repensait à la guerre. Aujourd'hui, Teta s'occupe de sa mère, qui est âgée, et de ses enfants, qui lui ont appris l'anglais. Elle est plus heureuse quand elle cultive du riz, du poivre et du manioc à l'extérieur. Le dimanche, elle se repose et va à l'église. L'événement qui occupe le plus son temps ces jours-ci est de s'occuper de sa petite fille, si petite que Wakim a pensé qu'ils pourraient la perdre pendant la procédure judiciaire. Une fois que le bébé est assez fort, elle le portera pendant qu'elle cultive. Le bébé, a-t-elle dit, elle l'a nommé Justice.Lire la suite sur The Daily Beast.Recevez nos meilleures histoires dans votre boîte de réception chaque jour. Inscrivez-vous maintenant ! Adhésion quotidienne à Beast : Beast Inside approfondit les histoires qui comptent pour vous. Apprendre encore plus.

Toutes les fois où Bill Gates se serait engagé dans une conduite douteuse avant que lui et Melinda Gates n'annoncent leur divorce

La conduite de Gates envers ses collègues féminines et ses liens avec Jeffrey Epstein ont fait l'objet d'un examen minutieux à la suite de son divorce imminent avec Melinda French Gates.

La Californie dit qu'une arnaque à la Ponzi de 5 millions de dollars a trompé des Philippins plus âgés

Le procureur général de Californie a inculpé vendredi 15 personnes de complot en vue d'escroquer, pour la plupart des victimes âgées d'origine philippine, sur un total de 5 millions de dollars. Les procureurs allèguent que les défendeurs ont menti à des investisseurs potentiels lors de présentations de vente de groupe depuis fin 2015 pour encourager leurs investissements.

Le PDG d'Apple, Tim Cook, a témoigné dans le procès Epic contre Apple. Voici 4 points clés à retenir.

C'était la première fois que Tim Cook prenait la parole en tant que PDG d'Apple. Le juge avait plusieurs questions à lui poser sur le modèle économique de l'App Store.

Elon Musk félicite Ford pour le lancement de sa nouvelle camionnette électrique F-150 Lightning

Quelques jours après que le PDG de Tesla, Elon Musk, a lancé la société Cybertruck en novembre 2019, 250 000 précommandes ont été enregistrées.


VIDÉO : une famille sauve un ours après que sa tête se soit coincée dans un bocal en plastique dans le Wisconsin

Une capture d'écran de la vidéo montrant la famille donne un coup de main à l'ours en difficulté.

Sakeena Banday, Gulf Today

Une famille du Wisconsin a sauvé un ours nageur après avoir découvert qu'il se débattait avec un bocal en plastique collé sur sa tête au milieu du lac Marshmiller près de Bloomer.

Brian, Tricia et Brady Hurt pêchaient dans le nord du Wisconsin lorsqu'ils ont repéré cet ours avec un récipient en plastique collé au-dessus de sa tête.

L'ours en détresse pouvait à peine garder la tête hors de l'eau alors qu'il luttait pour libérer sa tête du récipient en plastique.

Capture d'écran du bébé ours avec le récipient en plastique collé sur sa tête.

Tricia Hurt a filmé la vidéo alors que son mari tentait de sauver l'ours en difficulté pour la vie.

Après plusieurs tentatives pour finalement s'en approcher, le récipient en plastique a été retiré de sa tête et la famille a crié de joie.

&ldquoVous avez sauvé notre petit ours. Nagez heureux », a déclaré Tricia Hurt à la fin du clip.

Brian Hurt a déclaré aux médias locaux: "Une fois que je l'ai retiré, vous pouvez vraiment faire la différence, car c'était comme si l'air pouvait être correct à ce moment-là."

Après leur aide, l'ours a nagé vers le rivage en toute sécurité.

Ceci est le résultat de l'impact des humains sur l'habitat aquatique.

Plus de 70% de la vie marine est affectée en raison de la pollution de l'eau. Le plastique et d'autres substances toxiques déversées dans l'eau constituent une menace pour la vie marine. Il a un effet mortel sur la faune.

Notre océan et la multitude d'espèces qui y habitent succombent au poison du plastique.


Une famille sauve un ourson retrouvé en train de nager avec un pot collé sur la tête

Tricia Hurt, son mari Brian et leur fils Brady pêchaient lorsqu'ils ont aperçu l'animal nageant dans le lac et ont décidé de donner un coup de main.

Une famille du Wisconsin faisait du bateau sur le lac Marshmiller dans le comté de Chippewa, dans le Wisconsin, au cours du week-end et est tombée sur un petit ours qui avait du mal à nager avec ce qui semblait être un pot de boule de fromage collé sur sa tête.

Tricia Hurt, son mari Brian et leur fils Brady pêchaient lorsqu'ils ont aperçu l'animal nageant dans le lac et ont décidé de donner un coup de main.

"Nous savions que si nous ne faisions pas quelque chose, nous sommes à peu près sûrs qu'il ne serait pas arrivé à terre", a déclaré Tricia Hurt à CNN. "C'était vraiment soufflant et soufflant, a déclaré mon mari."

La famille Hurt a remarqué quelque chose qui flottait dans l'eau alors qu'elle se dirigeait vers le débarcadère après une journée de pêche sur le lac Marsh-Miller samedi,

Brady Hurt, 26 ans, a pensé que ce pourrait être un rocher, jusqu'à ce qu'il le voit bouger. Alors que son père, Brian Hurt, a dit qu'il s'agissait probablement d'un chien. C'est sa mère, Tricia Hurt, qui s'est rendu compte que c'était quelque chose de plus inhabituel.

"J'ai dit : 'Ce n'est pas un chien. Je pense que c'est un ours'", a déclaré Tricia Hurt au Milwaukee Journal Sentinel. "Nous nous sommes rapprochés et j'ai dit : 'Ouais, c'est un ours qui a faim et qui s'est coincé la tête dans un seau.'"

Le jeune ours noir traversait le lac à la nage et luttait pour respirer avec un contenant de boule de fromage en plastique autour de sa tête.

Le ministère des Ressources naturelles du Wisconsin avait été contacté à plusieurs reprises mais n'avait pas été en mesure de le localiser grâce au paysage rural et boisé, a déclaré Hurt.

Depuis que Hurt a publié la vidéo sur son Facebook dimanche, elle a accumulé près de 800 000 vues.


Un ours avec la tête coincée dans un bocal sauvé après une poursuite sauvage et disputée

Avec seulement une corde et une lampe de poche, quatre habitants du centre de la Pennsylvanie se sont lancés dans une course poursuite pour sauver un jeune ours dont la tête était restée coincée dans un bocal en plastique pendant au moins 11 jours.

Le bruin effrayé mais puissant est tombé dans une piscine au moins deux fois au cours de l'épreuve, selon un rapport publié samedi dans le Presse Entreprise de Bloomsburg. Mais le groupe a finalement arraché le bocal et libéré l'animal.

"Je me suis dit:" Personne ne va nous croire "", a déclaré Morgan Laskowski, 22 ans, barman du Jamison City Hotel et membre de l'équipe impromptue de lutte contre les ours.

Les résidents de la région ont repéré pour la première fois le bruin de 100 livres avec la tête dans un bocal rouge le 3 juin, mais il a échappé aux gardes-chasse. L'animal a été attiré par le récipient parce qu'il semblait avoir déjà contenu de l'huile de cuisson.

"Il a mis la tête dedans et a eu un problème", a déclaré Mike Jurbala, 68 ans, un autre sauveteur. « Il serait mort dans quelques jours de plus.

Jurbala a vu l'ours jeudi soir alors qu'il quittait le bar du Jamison City Hotel. Il a appelé Jeff Hubler, un employé local de la State Game Commission qui avait été parmi ceux qui tentaient de le capturer pendant des jours avec un lasso.

Les deux ont fait équipe avec Laskowski et sa mère, la propriétaire du bar Jody Boyle, pour suivre l'ours dans l'obscurité.

"Vous saviez où il était parce que vous pouviez l'entendre taper dans les choses", a déclaré Jurbala.

Ils ont coincé l'ours dans la cour d'un résident, où il a fini par tomber plusieurs fois dans une piscine. Finalement, ils ont poussé l'animal dans une position où Hubler pourrait retirer le bocal.

"On pourrait penser que l'ours serait faible, car il n'avait ni mangé ni bu depuis une semaine, mais il était fort", a déclaré Boyle.


Bar Rescue Saison 3

Baie aux Tortues est ouvert après avoir été renommé Spirits on Bourbon. La boisson de la résurrection est toujours populaire, les revenus ont augmenté de millions de dollars et les critiques sont bonnes.

Chasseurs de têtes fermé en avril 2014 après avoir été renommé Metal and Lace, leurs reçus fiscaux semblent suggérer de faibles ventes avant la fermeture. Ils auraient cherché un nouveau local après la fin de leur bail mais n'ont pas encore rouvert.

TJ Plumes est ouvert et a changé de nom après avoir été renommé The Annex pendant Bar Rescue. Les critiques après Restaurant Impossible sont pour la plupart positives avec quelques plaintes concernant les barmans et les videurs.

Le Brixton fermé en mars 2020 après que le couple a vendu sa part dans le bar. Ils sont rapidement revenus après avoir été renommés Rocket Room 6 pendant Bar Rescue et les critiques étaient bonnes.

Zanzibar is open with good reviews. Patrons praise the pool tables and complaints are of bartenders favoring friends for service and tables. Owner Ami changed the name from Stars & Stripes Badass Billiards back to Zanzibar after the bar was renamed during the show.

The Kasbah is open. There was a shooting outside the nightclub in May 2018 and reviews are mixed.

Lona's Wardlow Station was renamed to Lona’s City Limits Cantina during the show and is open. Reviews are positive with praise for the food and service.

Dimples closed in January 2015 after the city council approved a new development where it was located. Business improved and Sal was able to clear his debt. He wasn't happy with all of the changes and undid some of them including reintroducing some of the memorabilia.

Kid Chilleen's Badass BBQ was renamed to Chilleen's on 17 and is open. After Bar Rescue, Donna quit drinking and sales were up 80%. Reviews are positive with compliments about the food, friendly staff and location.

Stand Up closed in April 2017 with plans to reopen in 2018, however this didn't happen. Owner Howard undid a number of the changes made including those to the green room and Bar Rescue had to return to repaint the exterior due to breaching local policy with the colour.

Sand Dollar is open with positive reviews complimenting the food, live music and beer.

Cashmere was renamed to Dual Ultra Nightclub and closed in May 2014 after the building was sold. The manager claimed a lot of the events on the episode were staged.

Handlebar Cafe is open and reviews are mostly positive. They were issued cease and desist orders by the Town Council for a mural and the pair of handlebars above the front entrance put in by the show and as a result took them down.

Barlow's closed in October 2017 after the bar was sold. The bar was renamed to Comeback Bar & Grill during the episode. In 2016, owner Susan Wood won a seat on the city council.

Gipsy closed in January 2014 after owner Paul stripped out the entire interior of the bar as he disliked the changes made during Bar Rescue. He planned to reopen but this doesn't appear to have happened.

Characters Quarters was renamed to MoonRunners Saloon and is open with positive reviews. In 2016, they opened a food truck.

Cliques was renamed to 22 Klicks Bar and Grill and is open. Jon revisited the bar in 2018 and they have kept Jon's drinks menu and the bar is doing well. Reviews are mixed after the episode with mostly positive reviews of the food but complaints about service.

Libad's Bar & Grill is open and reviews are mostly episode after the episode with compliments to the pizza, cheap drinks and great staff.

The Hammer closed in March 2016 after the bar was sold to new owners. The bar was renamed to Hammer & Ales.

Marley's on the Beach closed in November 2013 due to personal reasons. The bar was renamed to Marley's Beach Club as they disliked the name Jon proposed.

Rocky Point Cantina closed in August 2013 and was renamed briefly to Havana Cabana Bar and Grill. The show failed to get relevant permits for the exterior paint job which led to a city investigation finding previous modifications also weren't permitted. The owners were forced to declare bankruptcy and they had undone most of Jon's changes prior to the closure.

The Underworld Grill & Bar was renamed to The End and closed in February 2016 after failing to renew their lease. They had moved location a few doors down and business was reportedly up 40%.

Kerry's Sports Pub was renamed to Bacon Bar and is open. Reviews are mostly positive with compliments of the food they serve.

Bungalow Bar is open and reviews are mostly positive.

The Alibi closed in December 2013 after being renamed to Garnet Lounge. The closure was due to their debts and changes in the local economy.

MT Bottle is closed in December 2019 and the bar was sold to new owners for $325,000 in January 2020. Owner Tracy passed away in April 2019. Reviews prior to closure were mixed and Jon's changes were undone and they lost their liquor licence.

Fairways Golf & Grill was renamed to Brew U and closed in December 2014 due to the excessive debt and their lease ran out. Reviews prior to the closure were mixed with complaints of service and cleanliness issues.

BoondoxXx BBQ & Juke Joint was renamed to Pit and Barrell Bar. The bar closed in November 2013 after owner Chris Ferrell committed a murder at the bar, he was sentenced to 20 years in prison in 2015.

Long Shots Sports Bar closed three months after the episode was filmed after being renamed to Badlands Country Nightclub. It appears to have closed so owner Mark could focus on the other bars he owned.

R.G.'s Loungeclosed in October 2016 after being renamed to BarCode. Sales after Bar Rescue were up 37% prior to the closure.

O'Banion's Bar & Grill is open and was renamed to Sorties Tavern. The bar was sold to new owners in 2016 due to medical reasons and prior to the sale they had to replace a number of chairs and other items as they weren't fit for commercial use. Reviews have improved under the new ownership.

KC's Bar & Grill is open. They operated as a members only bar charging a membership fee and many reviews are mixed. Patrons complain of poor service and compliment the welcoming atmosphere.

O'Face Bar is open despite Yelp claiming it is closed? Co-owner Matthew has had many brushes with the law and has been charged with sexual abuse, failing to register as a sex offender and assault. Reviews are mostly negative with consistent comment on poor service but hard to tell if all reviews are genuine due to owner's reputation.

Scoreboard was renamed Agave Junction Cantina and closed in September 2018. There was a stabbing incident with three injured at the bar in December 2016. Reviews prior to closure were mixed with negative comments on service.

The Tailgate was renamed to The Shot Exchange and is open with new owners after they sold the bar in 2015. Reviews are very mixed.

Bryant's Ice House was renamed to Wildcatter Saloon and is open. Reviews are positive with reports of a great atmosphere with great music. Jon was due to return to the bar for another rescue after the bar was damaged after Storm Harvey but had to pull out after Jon contracted pneumonia.

Pat's Cocktails is open and reviews are mostly positive with the odd complaint of poor service. Patrons enjoy the live sports, BBQ food and chilled atmosphere.

Oasis Hookah Bar closed in February 2017 after a renewal of their liquor licence was declined after a large number of 911 calls due to fights and disorderly conduct at the bar.

Mary's Outpost is open. Reviews are mostly positive on Google with compliments to the karaoke and welcoming environment but some women speak of unwanted advances by the owners.

The End Zone Sports Bar and Grill is open and reviews are mostly positive. Initially reviews were most positive with cheap drinks and good food although reviews have declined in 2019/20 with complaints of a sewage smell and poor service received.


Bear cub rescued from tree with cookie jar stuck on head

A frightened bear cub got its head stuck in an oversized cookie jar while rummaging through some trash and had to be rescued from a tree.

Environmental Protection Department spokesman Larry Ragonese said the six-month-old cub apparently found the cookie jar last Friday night in Ringwood , near the New York border.

As the 13 kg animal tried to eat what remained in the jar, he apparently pulled it over his head and it got stuck.

The cub became spooked when approached and went up a tree but got wedged about 12 metres up.

Environmental protection staffers arranged netting in case the bear fell to the ground. After the animal was tranquilized by a department biologist, it was brought down and local firefighters gingerly cut the jar off its head.


Family Saves Bear In Water Who Got Its Head Stuck In Plastic Cheese Ball Container

A Wisconsin family out for a day of fishing on a local lake saved a young bear who had gotten a cheese ball jar stuck on its head.

For most people, an exciting day out fishing with the family is usually hauling in a really big catch but for the Hurt family of Wisconsin, their day out fishing on a local lake was made exciting by a run-in with a black bear! While most people would immediately head in the opposite direction if they came across a bear in the wilderness, the Hurt family went above and beyond to help this bear that was clearly in distress.

While wrapping up their day fishing on Marsh-Miller Lake in Wisconsin the Hurt family, mom Tricia, dad Brian and son Brady happened to spot something swimming in the water with a giant cheese puffs tub stuck on their head. Initially, the family speculated about what it was swimming in the water, with Brian initially thinking it might have been a dog who was in a precarious situation. The family quickly realized that what they had spotted wasn't a family pet. "I said, 'That ain't no dog. I think that's a bear,'" Tricia Hurt told the Milwaukee Journal Sentinel. "We got closer and I said, 'Yeah, that's a bear that got hungry and got its head stuck in a bucket.'"

Thankfully for the bear, the Hurt family were determined to do all they could to remove the bucket from its head. After initially making contact and Brian trying to pull the tub off the bear's head, it got scared and swam away. Tricia then instructed her son to turn the boat around and come up alongside the frightened bear where Brian was successful in pulling the tub free. Tricia captured the entire rescue on camera and posted it to her Facebook page where it quickly went viral.

Never dreamt we would ever do this in our life time. Out on Marshmiller Lake yesterday with Brian Hurt and Brady Hurt when we spotted this poor bear. He made it to shore after all that.

Posted by Tricia Hurt on Sunday, June 28, 2020

Tricia's heartwarming video has already been viewed more than 1 million times on her own Facebook page and re-posted countless times by other social media sites. Thousands of commenters have praised the family for doing all they could to help the defenseless bear. Tricia told the Sentinel that they posted the video after hearing the Wisconsin Department of Natural Resources had been looking for it. "We just happened to be in the right place at the right time," she said.

Brian Hurt also said the family is happy they came across the young bear when they did, and assumed he wouldn't have survived much longer with that tub on his head. "We honestly believe if we hadn't run into that bear, it wouldn't have made it to shore," Tricia Hurt said. "It was so disoriented, it didn't know where shore was and it was so tired."

Tricia confirmed in her Facebook post that the young bear was able to swim to the shore safely after Brian successfully removed the tub from its head.


US family rescues bear cub swimming with jar stuck on its head. Viral video

Tricia Hurt was enjoying her time with family during an outing by the Marshmiller Lake in Wisconsin, US, and had an experience of a lifetime over the weekend. Along with her husband and son, Tricia, during the boat ride, managed to rescue a baby bear, who was swimming with a jar stuck on its head.

On Facebook, Tricia shared a video of the episode and it has gone viral with over nine lakh views. While boating, Tricia and her family found a bear swimming in the lake with his head stuck in a jar.

After following the bear for a while by steering their boat towards it, Tricia's husband managed to catch hold of the bear and pulled off the jar from its head. It heaved a sigh of relief as Tricia said, "Yes. We saved our little bear. Swim happy."

"Never dreamt we would ever do this in our life time. Out on Marshmiller Lake with Brian Hurt and Brady Hurt when we spotted this poor bear. He made it to shore after all that," Tricia Hurt said in the caption of her post.

Netizens applauded Tricia Hurt and her family for rescuing the bear and thanked them in the comments section.

"Real life heroes, what wonderful people you are. Lots of love to you," a comment reads. Another user said, "So wonderful of you to help this poor bear who must've been distressed and no doubt, exhausted. Thank you!"


Wis. logger rescues stuck black bear

A black bear was seen struggling by a lumberjack after getting its head stuck inside an old milk can, WEAU-TV in Eau Claire, Wis., reports.

Garrett Smith, a logger in Rice Lake, Wis., found the bear in a cornfield a few weeks ago, the station reports. Smith got permission from the landowner to help it, using his forwarder machine, according to WEAU-TV.

The situation was caught on camera and uploaded to YouTube on July 6.

In the video, Smith operates the machine and uses the claw to hold onto the can until the bear is set free. The bear gets picked up in the air and then wiggles its way out of the can and runs away.

As of Monday evening, the clip had garnered 492,374 page views.

Just last week, a bear cub in New Jersey was saved by the state Department of Environmental Protection after getting its head stuck in a discarded animal crackers jar.


Voir la vidéo: karhun metsästyksestä näädän pyyntiin video pätkiä (Décembre 2021).