Nouvelles recettes

Cornulette

Cornulette

Je pourrais les appeler "les croissants de mon enfance". C'est une recette que ma mère faisait assez souvent, et nous l'avons beaucoup aimée. Je ne les ai pas fait jusqu'à présent car j'ai eu l'impression qu'ils prennent beaucoup de temps :). Aujourd'hui je me suis aussi rappelé pourquoi ça a pris autant de temps : parce que ma mère n'a jamais fait une seule portion... C'est ce qui arrive aux familles nombreuses (trois personnes avec leur mère... lol).
Mais revenons à nos croissants. Ils ne sont pas si compliqués et ils sont tendres et très bons.

  • 300g de farine
  • 1 verre de lait (voir photo)
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café de levure sèche (ou un peu de levure fraîche)
  • 250 g de beurre ou de saindoux
  • merde coupée en morceaux
  • noix
  • sucre en poudre

Portions : -

Temps de préparation: moins de 90 minutes

PRÉPARATION DE LA RECETTE Cornulete :

Mélanger tous les ingrédients et pétrir une pâte élastique facile à façonner. Si nécessaire, ajoutez de la farine.

Étaler la pâte sur une table bien farinée en une feuille mince. Avec un rouleau dentelé, nous coupons des carrés d'un côté de 5-6 cm.
Dans un coin on met un morceau de merde ou un quart de cerne de noix et on le roule pour former un croissant.

Placer les croissants dans une poêle graissée avec du beurre et cuire à feu moyen jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés sur les bords.

Rouleau chaud dans du sucre en poudre.


Cornulete de Presbourg

Tamiser la farine, laver les œufs, désinfecter et rincer à l'eau froide. Séparez les blancs d'œufs des jaunes. Le jaune d'oeuf en poudre est dissous dans environ 70 ml d'eau tiède. Le blanc d'oeuf en poudre est dissous dans environ 300 ml d'eau tiède. Le bicarbonate de soude se dissout dans le vinaigre. Le noyau de noix est sélectionné parmi les impuretés et broyé.

La levure est dissoute dans environ 100 ml d'eau tiède à une température de 35-40°C.

Préparation de la pâte

Faire mousser le beurre avec le sucre, ajouter progressivement les jaunes d'œufs, le sel, continuer à mélanger (battre) jusqu'à ce que la composition devienne la consistance d'une crème, puis ajouter la levure dissoute dans l'eau tiède, le bicarbonate de soude dissous dans le vinaigre, la farine et mélanger délicatement jusqu'à incorporer la totalité de la farine, puis laisser refroidir environ 30 minutes.

Préparation de la garniture

Battre les blancs d'œufs avec le sucre et la vanille jusqu'à dissolution complète du sucre. Mélanger ensuite avec les cerneaux de noix jusqu'à consistance lisse.

Modelage et pâtisserie

La pâte est divisée en 100 morceaux égaux, qui sont façonnés sur la plaque saupoudrée de farine en feuilles ovales d'une épaisseur d'environ 0,3 cm. Au milieu de chaque morceau, déposez environ 22 g de farce, à l'aide d'une pos avec un dui, roulez-la vers le haut, façonnez-la en forme de corne et placez-la dans le plateau. Laisser lever 10-15 minutes à température ambiante, puis placer au réfrigérateur à environ + 4°C, où ils se conservent 10-15 minutes. Graisser la surface avec du jaune d'œuf, laisser sécher le jaune et graisser à nouveau. Enfourner et cuire à température modérée (180-220°C). Après cuisson et refroidissement, ils sont placés dans des emballages pour assurer leur intégrité pendant le stockage et le transport.


La farine est mélangée avec de la levure chimique et du sel.

Ajouter le saindoux et mélanger avec les doigts.

Ajouter les noix moulues, l'eau, l'essence de vanille et pétrir une pâte homogène.

Couvrir la pâte d'un film alimentaire et réfrigérer 2 heures.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Des boules de taille égale sont formées à l'aide des paumes.

Les boules sont roulées et des croissants sont formés.

Mettez-les dans la poêle et mettez-les au four jusqu'à ce qu'ils brunissent.

Rouler dans le sucre glace encore chaud.

Il est conservé dans des boîtes métalliques et dure longtemps.

Les noix peuvent être remplacées par des noisettes, des amandes moulues ou même du beurre de cacahuète.


Croissants au chocolat avec 3 ingrédients

Préchauffer le four à 180 degrés et tapisser une grande plaque à pâtisserie de papier sulfurisé. Battre l'oeuf dans un bol et ajouter l'eau au moment de mélanger.

Saupoudrer de farine sur le plan de travail et étaler la pâte française à l'aide d'un fouet jusqu'à obtenir un carré de 40 cm.

Couper la pâte en rectangles d'environ 8/4 cm, puis découper les rectangles ainsi formés en deux, en diagonale.

Placez deux cuillères à café de flocons de chocolat ou de chocolat râpé au centre de chaque triangle, et roulez du grand bord vers le haut du triangle pour obtenir des croissants.

Pliez un peu les croissants pour qu'ils ressemblent à un croissant et placez chaque morceau dans la plaque, avec la partie roulée en dessous, afin qu'il ne se désagrège pas à la cuisson.

Graisser les croissants avec l'œuf battu et cuire au four environ 25 minutes, jusqu'à ce que les croissants soient dorés.

Servir aussi bien chaud, frais du four que froid. Je vais parfaitement avec une grande tasse de lait ou de yaourt.

3 / 5 - 1 Commentaires)

Cornulette - Recettes

Publié par Postolache Violeta le 28 novembre 2018 dans recettes avec des recettes de jeûne de merde recettes d'enfance | Commentaires : 3


Les maïs tendres au bortsch, comme leur nom l'indique, sont très tendres et savoureux ! La recette est tirée du livre de recettes de ma mère et j'ai évité de l'essayer pendant longtemps car je ne me souvenais pas de leur goût, je ne sais pas pourquoi le fait qu'ils borschaient dans la composition ne les rendait pas trop sympathiques !
Ne vous inquiétez pas, vous ne vous rendrez même pas compte qu'ils ont du bortsch dans leur composition, son rôle est juste de les adoucir !

je te recommande aussi croissants tendres au saindoux.

N'oubliez pas que je vous attends sur la page facebook du blog ici, ou dans le groupe de discussion du blog ici et si vous voulez être au courant des nouvelles recettes, je vous invite à vous abonner ici. Vous pouvez aussi me retrouver sur instagram ici.


Cornulete de Presbourg

Tamiser la farine, laver les œufs, désinfecter et rincer à l'eau froide. Séparez les blancs d'œufs des jaunes. Le jaune d'oeuf en poudre est dissous dans environ 70 ml d'eau tiède. Le blanc d'oeuf en poudre est dissous dans environ 300 ml d'eau tiède. Le bicarbonate de soude se dissout dans le vinaigre. Le noyau de noix est sélectionné parmi les impuretés et broyé.

La levure est dissoute dans environ 100 ml d'eau tiède à une température de 35-40°C.

Préparation de la pâte

Faire mousser le beurre avec le sucre, ajouter progressivement les jaunes d'œufs, le sel, continuer à mélanger (battre) jusqu'à ce que la composition devienne la consistance d'une crème, puis ajouter la levure dissoute dans l'eau tiède, le bicarbonate de soude dissous dans le vinaigre, la farine et mélanger délicatement jusqu'à incorporer la totalité de la farine, puis laisser refroidir environ 30 minutes.

Préparation de la garniture

Battre les blancs d'œufs avec le sucre et la vanille jusqu'à dissolution complète du sucre. Mélanger ensuite avec les cerneaux de noix jusqu'à consistance lisse.

Modelage et pâtisserie

La pâte est divisée en 100 morceaux égaux, qui sont façonnés sur la plaque saupoudrée de farine en feuilles ovales d'une épaisseur d'environ 0,3 cm. Au milieu de chaque morceau, déposez environ 22 g de farce, à l'aide d'une pos avec un dui, roulez-la vers le haut, façonnez-la en forme de corne et placez-la dans le plateau. Laisser lever 10-15 minutes à température ambiante, puis placer au réfrigérateur à environ + 4°C, où ils se conservent 10-15 minutes. Graisser la surface avec du jaune d'œuf, laisser sécher le jaune et graisser à nouveau. Mettre au four et cuire à température modérée (180-220°C). Après cuisson et refroidissement, ils sont placés dans des emballages pour assurer leur intégrité pendant le stockage et le transport.


Cornulette - Recettes

Publié par Postolache Violeta le 28 novembre 2018 dans recettes avec des recettes de jeûne de merde recettes d'enfance | Commentaires : 3


Les maïs tendres au bortsch, comme leur nom l'indique, sont très tendres et savoureux ! La recette est tirée du livre de recettes de ma mère et j'ai évité de l'essayer pendant longtemps car je ne me souvenais pas de leur goût, je ne sais pas pourquoi le fait qu'ils borschaient dans la composition ne les rendait pas trop sympathiques !
Ne vous inquiétez pas, vous ne vous rendrez même pas compte qu'ils ont du bortsch dans leur composition, son rôle est juste de les adoucir !

je te recommande aussi croissants tendres au saindoux.

N'oubliez pas que je vous attends sur la page facebook du blog ici, ou dans le groupe de discussion du blog ici et si vous voulez être au courant des nouvelles recettes, je vous invite à vous abonner ici. Vous pouvez aussi me retrouver sur instagram ici.


Croissants frais au bortsch et beurre (lard, huile)

J'ai continué à voir dans la blogosphère des beignets qui sont préparés avec du bortsch, j'ai pensé que ça valait la peine d'essayer et je me suis arrêté aux indications du blog Savori Urbane et j'ai bien fait car, dans mon cas, je n'aurais pas réussi à étaler la feuille de pâte fragile sans la pointe de placer la pâte à gâteau entre deux plaques à pâtisserie, légèrement farinées celle à la base. J'écris les quantités comme dans la recette originale, afin que vous puissiez étaler 4 feuilles de 26-28 cm de diamètre. J'ai dosé le tout à 500 g de farine, je voulais moins de 60-80 morceaux (j'en ai eu environ 42) et j'ai dû couper la pâte en 3 et couper avec une assiette de plus petit diamètre.
J'utilise du beurre clarifié au ghee à la place du saindoux, j'ai mélangé du ghee et du beurre avec 80% de matière grasse. Je considère que ce n'est pas une recette même pour les débutants, ma pâte ne s'est pas laissée manipuler très facilement, j'ai dû travailler très vite, car à cause de la chaleur dans la cuisine la pâte a continué à ramollir et je l'ai étirée un peu plus épaisse, environ 5 millimètres.
Le goût vaut tout cet exercice, il s'agit des meilleurs croissants, certainement du bortsch, j'apporte quelque chose de très connu depuis l'enfance. Ils sont très tendres.
La garniture peut être variée, mais elle doit avoir une consistance ferme pour qu'elle ne coule pas autour des extrémités du croissant : merde, moitiés de dattes (j'en ai fait quelques unes ici), magiun, confiture de baies (chauffez le bocal et égouttez-les dans un tamis, pour ne pas avoir de sirop), des noix broyées mélangées à de la confiture, etc.

Je l'ai testé ici avec du beurre, mais Mya (Savori Urbane) nous donne la proportion pour d'autres options grasses, vous pouvez aussi les jeûner :
seulement du saindoux - mettre 270 g
uniquement du beurre gras - mettre 385 g
mélange : 200 g de saindoux + 100 g de beurre
à jeun : 270 ml d'huile de tournesol (au lieu de 200 g de saindoux et 100 g de beurre)

Temps de préparation 50 minutes

Temps de cuisson 20 minutes

Durée totale 1 heure 10 minutes

Ingrédients

Pour la pâte

  • 600 g de farine blanche 000
  • 200 g de saindoux
  • 100 g de beurre à 82% de matière grasse
  • 220 ml de sachets
  • 5g de sel
  • 5 g de levure fraîche ou 2 g sèche
  • 5 g de sucre en poudre (pour la levure) - 1 cuillère à café
  • zeste d'un citron - race
  • 300 g de merde ou confiture dure (ou noix avec confiture)

Sucre vanillé en poudre

1. Moudre du sucre en poudre avec un moulin à café et couper sur un lit de sucre les baguettes de merde ou préparer une autre garniture, comme je l'ai écrit plus haut.

2. Tamisez la farine dans un grand bol.
3. Frottez la levure avec une cuillère à café de sucre en poudre jusqu'à ce qu'elle soit liquéfiée.
4. Faites fondre le saindoux + le beurre et versez le bortsch froid dessus en le ramenant à température ambiante sans coaguler. Râpez le zeste de citron et ajoutez-le au bortsch.

5. Faites un trou dans la farine et versez le mélange liquide et la levure. Pétrir seulement tant qu'elle est homogène, étant une pâte fragile, elle ne pétrit pas beaucoup. Couvrir la pâte de papier d'aluminium, mettre une serviette épaisse sur le bol et laisser reposer pendant 30 minutes. Il ne grandira pas qui sait quoi.

6. Après la levée, mettez le four à 180 degrés. Étalez du papier sulfurisé sur le plan de travail et farinez-le. Couper la pâte en 4, former une boule d'un quart, l'aplatir entre les mains, mettre un autre carré de papier cuisson dessus et étaler au rouleau à pâtisserie une feuille de pâte d'environ 5 mm d'épaisseur, pas trop fine pour manipuler les croissants à roulant. Avec une assiette de 26-28 cm de diamètre découpez un cercle.

7. Couper en appuyant avec un couteau long ou un rouleau à pizza 12 secteurs et mettre la merde dans le bout large. Vous exécuterez les cornets du bord du cercle au centre :

8. Placez-les dans la plaque sur du papier sulfurisé. Vous les ferez cuire pendant 30 minutes si la porte de votre ancien four ne ferme pas hermétiquement et 20 minutes dans les fours intelligents modernes.

9. Étant très tendre, lors du saupoudrage avec du sucre vanillé, je recommande de les mettre sur du sucre, et avec une cuillère pour verser sur les croissants du sucre dans l'assiette. Vous les promenez dans le sucre. La pâte ne contient pas de sucre, il est donc important de les saupoudrer d'espoir.

Ce sont les croissants qui se trouvent sur notre table de Noël, aptes à être divisés en paquets pour les âmes de ceux que nous aimons dans l'au-delà. Ils sont très savoureux.


Croissants frais au bortsch et beurre (saindoux, huile)

J'ai continué à voir dans la blogosphère des beignets qui sont préparés avec du bortsch, j'ai pensé que ça valait la peine d'essayer et je me suis arrêté aux indications du blog Savori Urbane et j'ai bien fait car, dans mon cas, je n'aurais pas réussi à étaler la feuille de pâte fragile sans la pointe de placer la pâte à gâteau entre deux plaques à pâtisserie, légèrement farinées celle à la base. J'écris les quantités comme dans la recette originale, afin que vous puissiez étaler 4 feuilles de 26-28 cm de diamètre. J'ai dosé le tout à 500 g de farine, je voulais moins de 60-80 morceaux (j'en ai eu environ 42) et j'ai dû couper la pâte en 3 et couper avec une assiette de plus petit diamètre.
J'utilise du beurre clarifié au ghee à la place du saindoux, j'ai mélangé du ghee et du beurre avec 80% de matière grasse. Je considère que ce n'est pas une recette même pour les débutants, ma pâte ne s'est pas laissée manipuler très facilement, j'ai dû travailler très vite, car à cause de la chaleur dans la cuisine la pâte a continué à ramollir et je l'ai étirée un peu plus épaisse, environ 5 millimètres.
Le goût vaut tout cet exercice, il s'agit des meilleurs croissants, certainement du bortsch, j'apporte quelque chose de très connu depuis l'enfance. Ils sont très tendres.
La garniture peut être variée, mais elle doit avoir une consistance ferme pour qu'elle ne coule pas autour des extrémités du croissant : merde, moitiés de dattes (j'en ai fait quelques unes ici), magiun, confiture de baies (chauffez le bocal et égouttez-les dans un tamis, pour ne pas avoir de sirop), des noix broyées mélangées à de la confiture, etc.

Je l'ai testé ici avec du beurre, mais Mya (Savori Urbane) nous donne la proportion pour d'autres options grasses, vous pouvez aussi les jeûner :
seulement du saindoux - mettre 270 g
uniquement du beurre gras - mettre 385 g
mélange : 200 g de saindoux + 100 g de beurre
à jeun : 270 ml d'huile de tournesol (au lieu de 200 g de saindoux et 100 g de beurre)

Temps de préparation 50 minutes

Temps de cuisson 20 minutes

Durée totale 1 heure 10 minutes

Ingrédients

Pour la pâte

  • 600 g de farine blanche 000
  • 200 g de saindoux
  • 100 g de beurre à 82% de matière grasse
  • 220 ml de sachets
  • 5g de sel
  • 5 g de levure fraîche ou 2 g sèche
  • 5 g de sucre en poudre (pour la levure) - 1 cuillère à café
  • zeste d'un citron - race
  • 300 g de merde ou confiture dure (ou noix avec confiture)

Sucre vanillé en poudre

1. Moudre du sucre en poudre avec un moulin à café et couper sur un lit de sucre les baguettes de merde ou préparer une autre garniture, comme je l'ai écrit plus haut.

2. Tamisez la farine dans un grand bol.
3. Frottez la levure avec une cuillère à café de sucre en poudre jusqu'à ce qu'elle soit liquéfiée.
4. Faites fondre le saindoux + le beurre et versez le bortsch froid dessus en le ramenant à température ambiante sans coaguler. Râpez le zeste de citron et ajoutez-le au bortsch.

5. Faites un trou dans la farine et versez le mélange liquide et la levure. Pétrir seulement tant qu'elle est homogène, étant une pâte fragile, elle ne pétrit pas beaucoup. Couvrir la pâte de papier d'aluminium, mettre une serviette épaisse sur le bol et laisser reposer pendant 30 minutes. Il ne grandira pas qui sait quoi.

6. Après la levée, mettez le four à 180 degrés. Étalez du papier sulfurisé sur le plan de travail et farinez-le. Couper la pâte en 4, former une boule d'un quart, l'aplatir entre les mains, mettre un autre carré de papier cuisson dessus et étaler au rouleau à pâtisserie une feuille de pâte d'environ 5 mm d'épaisseur, pas trop fine pour manipuler les croissants à roulant. Avec une assiette de 26-28 cm de diamètre découpez un cercle.

7. Couper en appuyant avec un couteau long ou un rouleau à pizza 12 secteurs et mettre la merde dans le bout large. Vous exécuterez les cornets du bord du cercle au centre :

8. Placez-les dans la plaque sur du papier sulfurisé. Vous les ferez cuire pendant 30 minutes si la porte de votre ancien four ne ferme pas hermétiquement et 20 minutes dans les fours intelligents modernes.

9. Étant très tendre, lors du saupoudrage de sucre vanillé, je recommande de les mettre sur du sucre, et avec une cuillère pour verser sur les croissants du sucre dans l'assiette. Vous les promenez dans le sucre. La pâte ne contient pas de sucre, il est donc important de les saupoudrer d'espoir.

Ce sont les croissants qui reposent sur notre table de Noël, aptes à être divisés en paquets pour les âmes de ceux que nous aimons dans l'au-delà. Ils sont très savoureux.


Cornulette - Recettes

Publié par Postolache Violeta le 28 novembre 2018 dans recettes avec des recettes de jeûne de merde recettes d'enfance | Commentaires : 3


Les maïs tendres au bortsch, comme leur nom l'indique, sont très tendres et savoureux ! La recette est tirée du livre de recettes de ma mère et j'ai évité de l'essayer pendant longtemps car je ne me souvenais pas de leur goût, je ne sais pas pourquoi le fait qu'ils borschaient dans la composition ne les rendait pas trop sympathiques !
Ne vous inquiétez pas, vous ne vous rendrez même pas compte qu'ils ont du bortsch dans leur composition, son rôle est juste de les adoucir !

je te recommande aussi croissants tendres au saindoux.

N'oubliez pas que je vous attends sur la page facebook du blog ici, ou dans le groupe de discussion du blog ici et si vous voulez être au courant des nouvelles recettes, je vous invite à vous abonner ici. Vous pouvez aussi me retrouver sur instagram ici.


Croissants frais au bortsch et beurre (lard, huile)

J'ai continué à voir dans la blogosphère des beignets qui sont préparés avec du bortsch, j'ai pensé que ça valait la peine d'essayer et je me suis arrêté aux indications du blog Savori Urbane et j'ai bien fait car, dans mon cas, je n'aurais pas réussi à étaler la feuille de pâte fragile sans la pointe de placer la pâte à gâteau entre deux plaques à pâtisserie, légèrement farinées celle à la base. J'écris les quantités comme dans la recette originale, afin que vous puissiez étaler 4 feuilles de 26-28 cm de diamètre. J'ai dosé le tout à 500 g de farine, je voulais moins de 60-80 morceaux (j'en ai eu environ 42) et j'ai dû couper la pâte en 3 et couper avec une assiette de plus petit diamètre.
J'utilise du beurre clarifié au ghee à la place du saindoux, j'ai mélangé du ghee et du beurre avec 80% de matière grasse. Je considère que ce n'est pas une recette même pour les débutants, ma pâte ne s'est pas laissée manipuler très facilement, j'ai dû travailler très vite, car à cause de la chaleur dans la cuisine la pâte a continué à ramollir et je l'ai étirée un peu plus épaisse, environ 5 millimètres.
Le goût vaut tout cet exercice, il s'agit des meilleurs croissants, certainement du bortsch, j'apporte quelque chose de très connu depuis l'enfance. Ils sont très tendres.
La garniture peut être variée, mais elle doit avoir une consistance ferme pour qu'elle ne coule pas autour des extrémités du croissant : merde, moitiés de dattes (j'en ai fait quelques unes ici), magiun, confiture de baies (chauffez le bocal et égouttez-les dans un tamis, pour ne pas avoir de sirop), des noix broyées mélangées à de la confiture, etc.

Je l'ai testé ici avec du beurre, mais Mya (Savori Urbane) nous donne la proportion pour d'autres options grasses, vous pouvez aussi les jeûner :
seulement du saindoux - mettre 270 g
uniquement du beurre gras - mettre 385 g
mélange : 200 g de saindoux + 100 g de beurre
à jeun : 270 ml d'huile de tournesol (au lieu de 200 g de saindoux et 100 g de beurre)

Temps de préparation 50 minutes

Temps de cuisson 20 minutes

Durée totale 1 heure 10 minutes

Ingrédients

Pour la pâte

  • 600 g de farine blanche 000
  • 200 g de saindoux
  • 100 g de beurre à 82% de matière grasse
  • 220 ml de sachets
  • 5g de sel
  • 5 g de levure fraîche ou 2 g sèche
  • 5 g de sucre en poudre (pour la levure) - 1 cuillère à café
  • zeste d'un citron - race
  • 300 g de merde ou confiture dure (ou noix avec confiture)

Sucre vanillé en poudre

1. Moudre du sucre en poudre avec un moulin à café et couper sur un lit de sucre les baguettes de merde ou préparer une autre garniture, comme je l'ai écrit plus haut.

2. Tamisez la farine dans un grand bol.
3. Frottez la levure avec une cuillère à café de sucre en poudre jusqu'à ce qu'elle soit liquéfiée.
4. Faites fondre le saindoux + le beurre et versez le bortsch froid dessus en le ramenant à température ambiante sans coaguler. Râpez le zeste de citron et ajoutez-le au bortsch.

5. Faites un trou dans la farine et versez le mélange liquide et la levure. Pétrir seulement tant qu'elle est homogène, étant une pâte fragile, elle pétrit peu. Couvrir la pâte de papier d'aluminium, mettre une serviette épaisse sur le bol et laisser reposer pendant 30 minutes. Il ne grandira pas qui sait quoi.

6. Après la levée, mettez le four à 180 degrés. Étalez du papier sulfurisé sur le plan de travail et farinez-le. Couper la pâte en 4, former une boule d'un quart, l'aplatir entre les mains, mettre un autre carré de papier cuisson dessus et étaler au rouleau à pâtisserie une feuille de pâte d'environ 5 mm d'épaisseur, pas trop fine pour manipuler les croissants à roulant. Avec une assiette de 26-28 cm de diamètre découpez un cercle.

7. Couper en appuyant avec un couteau long ou un rouleau à pizza 12 secteurs et mettre la merde dans le bout large. Vous exécuterez les cornets du bord du cercle au centre :

8. Placez-les dans la plaque sur du papier sulfurisé. Vous les ferez cuire pendant 30 minutes si la porte de votre ancien four ne ferme pas hermétiquement et 20 minutes dans les fours intelligents modernes.

9. Étant très tendre, lors du saupoudrage avec du sucre vanillé, je recommande de les mettre sur du sucre, et avec une cuillère pour verser sur les croissants du sucre dans l'assiette. Vous les promenez dans le sucre. La pâte ne contient pas de sucre, il est donc important de les saupoudrer d'espoir.

Ce sont les croissants qui reposent sur notre table de Noël, aptes à être divisés en paquets pour les âmes de ceux que nous aimons dans l'au-delà. Ils sont très savoureux.