Nouvelles recettes

Sauce Sriracha au miel et bruine Come to Pizza Hut

Sauce Sriracha au miel et bruine Come to Pizza Hut

Pizza Hut lance un tout nouveau look pour ses tartes, avec de nouvelles sauces, bruines et saveurs de croûte. Le point culminant des nouveaux ajouts au menu est la bruine de sriracha au miel, mais d'autres éléments de menu que vous verrez bientôt sur le menu remanié de Pizza Hut incluent des saveurs de croûte comme l'asiago grillé, le bretzel salé, le parmesan grillé, le poivron rouge ardent, le cheddar grillé, le beurre à l'ail mélanger, Ginger boom boom, et "se laisser emporter. " Il y aura aussi de nouvelles sauces en plus des classiques, comme la tomate concassée, l'ail parmesan, Buffalo, barbecue et miel sriracha. Vous pouvez également choisir de nouvelles garnitures pour votre pizza comme des poivrons banane tranchés, des poivrons cerises péruviens, des épinards frais et des boulettes de viande classiques.

Les nouvelles garnitures, sauces et bruines seront disponibles dans tout le pays d'ici le 19 novembre. Vous pourrez également trouver les tranches maigres hypocaloriques et les commandes mobiles dans tout le pays d'ici la fin novembre.

"Nous savons que les goûts et les préférences des Américains évoluent, et ce nouveau menu est conçu pour les épater complètement", a déclaré le chef exécutif mondial de Pizza Hut, Wiley Bates, III, dans un communiqué. «Alors que certains clients trouveront des moyens d'apporter des saveurs aux pizzas dont ils sont tombés amoureux, d'autres les essaieront peut-être pour la première fois. Et, avec autant d'options, il y en a certainement pour tous les goûts.

Et si vous n'arrivez pas à vous décider sur les combinaisons à essayer, Pizza Hut en a pensé pour vous, comme la Sweet Sriracha Dynamite (sauce sriracha au miel garnie de poulet grillé, de piments jalapeño tranchés, d'ananas doux et de poivrons cerises péruviens ) ou le 7-Alarm Fire (sauce tomate écrasée garnie de pepperoni, de piments jalapeño tranchés, de poivrons cerises péruviens, de poivrons bananes tranchés et de poivrons verts frais).

Pour les derniers événements dans le monde de la nourriture et des boissons, visitez notre Actualités culinaires page.

Joanna Fantozzi est rédactrice en chef adjointe de The Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @JoannaFantozzi


À quoi ressemble le nouveau menu radical de Pizza Hut

La demi-douzaine de serveurs étaient vêtus de noir, jusqu'aux gants de cuir élégants qu'ils portaient lorsqu'ils distribuaient des tranches de Pretzel Piggy, Old Fashioned Meatbrawl et Cherry Pepper Bombshell. Sur le côté : sauces balsamique, buffalo, barbecue et sriracha au miel, ou dans le nouveau langage de Pizza Hut, &ldquodrizzles.&rdquo Le tout était entouré d'un nouveau logo, de nouvelles boîtes de livraison, de nouveaux uniformes à l'allure décontractée et d'une nouvelle devise : &ldquoLa saveur du présent.&rdquo

Voici le nouveau Pizza Hut, parfois méconnaissable. Ou, du moins, c'était celui montré aux membres des médias lundi après-midi pour marquer ce que David Gibbs, le PDG nouvellement installé, appelle "l'un des plus grands mouvements que nous ayons jamais faits dans notre histoire".

Le 19 novembre, Pizza Hut relancera essentiellement toute sa marque, en changeant la nourriture qu'elle sert, la façon dont elle est commandée et même le logo de l'entreprise. Il y a 11 nouvelles pizzas signature, six nouvelles sauces, 10 nouvelles saveurs de croûte et quatre bruines - suffisamment d'options pour permettre 2 milliards de combinaisons de pizzas uniques. Pour l'entreprise connue pour ses produits de base tels que Stuffed Crust, Meat Lover & Supreme, le nouveau menu est l'équivalent en restauration rapide d'un pass Hail Mary.

&ldquoC&rsquo&rsquo une peur de la non-pertinence,», explique Darren Tristano, analyste de l'industrie alimentaire chez Technomic. “Mais le potentiel d'influencer négativement leur clientèle actuelle est certainement là.”

C'est un risque que Pizza Hut est prêt à prendre, bien qu'ils couvrent les paris en gardant ces vieux favoris au menu. Les ventes de la plus grande chaîne de pizzas du pays sont en baisse depuis deux ans, alors que Domino, Little Caesars et Papa John, les chaînes n° 2, 3 et 4, respectivement, ont coupé les affaires de Pizza Hut. Les chaînes de pizza régionales à créer soi-même comme Blaze et Pieology et les marques de restauration rapide à forte personnalisation comme Chipotle attirent également les convives du dépôt de pizza à la poêle.

« Les goûts des Américains changent », déclare Gibbs. “Les gens sont intéressés par de nouvelles saveurs audacieuses. C'est une décision assez naturelle d'être le seul à prendre la catégorie des pizzas là où personne ne l'a pris auparavant avec toutes ces nouvelles saveurs et ingrédients.

Domino a proposé un modèle en 2009, lorsque l'entreprise a admis que sa sauce et sa croûte n'étaient pas si bonnes et a invité les clients à goûter la nouvelle version. Ils ont renforcé leur campagne avec une présence mise à jour sur les réseaux sociaux et une commande en ligne plus fluide pour répondre aux besoins de la génération Y. Les ventes ont grimpé en flèche depuis, ce qui est autant une raison pour laquelle Pizza Hut arrose de sauce piquante sur des croûtes à l'ail comme quoi que ce soit.

Alors, quel goût a la « saveur du présent » ? Heureusement, mieux qu'il n'y paraît (The Cock-a-Doodle Bacon. Pourquoi ?).

Nous avons commencé avec les nouveaux gressins asiago de Pizza Hut aux côtés de quatre trempettes : balsamique, barbecue, buffle et sriracha au miel. Ils sont à des kilomètres de votre marinara de base ou de votre sauce au fromage, mais pas nécessairement pour le mieux. Qu'il s'agisse de tremper dans le barbecue balsamique doux mais doux, piquant, riche en mélasse, de buffle immortel ou de sriracha au miel légèrement épicé, mes bâtonnets d'asiago aspiraient à une sauce rouge.

Les pizzas dernier cri avaient tendance à mieux se marier. La tarte au bacon Cock-a-Doodle est tartinée d'une sauce crémeuse à l'ail et au parmesan garnie de poulet grillé et de bacon. Le riff d'Alfredo est suffisamment riche pour que vous ne manquiez pas la marinara.

L'Old Fashioned Meatbrawl est une mise à jour raisonnablement sobre de la garniture classique : les boulettes de viande sont suffisamment petites pour ne pas dominer chaque bouchée, et une croûte à l'ail ajoute une touche salée supplémentaire.

Cherry Pepper Bombshell est également meilleur qu'il n'y paraît. Les poivrons cerises et le filet de balsamique ajoutent un punch sucré qui se marie bien avec le salami charnu. Mais la douche d'épinards frais sur le dessus n'a pas ajouté grand-chose. Cela semblait tout aussi inutile sur le Pretzel Piggy, qui est l'une des combinaisons les plus alambiquées du nouveau menu de signature. Une croûte de bretzel salée avec la sauce crémeuse à l'ail et au parmesan du Cock-a-Doodle est garnie de bacon, de champignons et d'épinards, puis complétée par un filet de balsamique. Cela a fonctionné, en quelque sorte, même si vous devez être dans une humeur particulière pour en décrocher un en solo.

Les croûtes personnalisées sont une tentative de Pizza Hut de rendre le choix de votre pâte aussi courant que le choix de vos garnitures. Parmi les deux nouveaux que j'ai essayés, le Ginger Boom Boom croûte&mdash avec du fromage ordinaire et de la marinara&mdash était subtil, un peu aillé, avec seulement un léger goût de gingembre. La croûte de sriracha au miel (avec une garniture au pepperoni), quant à elle, était collante et un peu trop puissante.

Alors, est-ce vraiment ce dont les millennials raffolent ? Peut-être. Pizza Hut rejettera probablement une bruine, une croûte saupoudrée de saveur ou une tarte à la viande s'il s'avère qu'elle ne se vend pas. D'ailleurs, ce n'est pas comme si Pizza Hut était un puriste de la sauce et de la pâte.

&ldquoNous&rsquo avons toujours été celui qui a amené la catégorie à de nouveaux endroits,&rdquo dit Gibbs, PDG de Pizza Hut&rsquos. &ldquoOui, les clients plus jeunes sont plus intéressés que les personnes plus âgées à expérimenter les saveurs. Mais je pense qu'à travers toutes les données démographiques, il y a quelque chose au menu pour tout le monde.


À quoi ressemble le nouveau menu radical de Pizza Hut

La demi-douzaine de serveurs étaient vêtus de noir, jusqu'aux gants de cuir élégants qu'ils portaient lorsqu'ils distribuaient des tranches de bretzel piggy, Old Fashioned Meatbrawl et Cherry Pepper Bombshell. Sur le côté : sauces balsamique, buffalo, barbecue et sriracha au miel, ou dans le nouveau langage de Pizza Hut, &ldquodrizzles.&rdquo Le tout était entouré d'un nouveau logo, de nouvelles boîtes de livraison, de nouveaux uniformes décontractés et d'une nouvelle devise : &ldquoLa saveur du présent.&rdquo

Voici le nouveau Pizza Hut, parfois méconnaissable. Ou, du moins, c'était celui montré aux membres des médias lundi après-midi pour marquer ce que David Gibbs, le PDG nouvellement installé, appelle "l'un des plus grands mouvements que nous ayons jamais faits dans notre histoire".

Le 19 novembre, Pizza Hut relancera essentiellement toute sa marque, en changeant la nourriture qu'elle sert, la façon dont elle est commandée et même le logo de l'entreprise. Il y a 11 nouvelles pizzas signature, six nouvelles sauces, 10 nouvelles saveurs de croûte et quatre bruines - suffisamment d'options pour permettre 2 milliards de combinaisons de pizzas uniques. Pour la société connue pour ses produits de base tels que Stuffed Crust, Meat Lover & Supreme, le nouveau menu est l'équivalent en restauration rapide d'un pass Hail Mary.

&ldquoC&rsquo&rsquo une peur de la non-pertinence,», explique Darren Tristano, analyste de l'industrie alimentaire chez Technomic. “Mais le potentiel d'influencer négativement leur clientèle actuelle est certainement là.”

C'est un risque que Pizza Hut est prêt à prendre, bien qu'ils couvrent les paris en gardant ces vieux favoris au menu. Les ventes de la plus grande chaîne de pizzas du pays sont en baisse depuis deux ans, alors que Domino, Little Caesars et Papa John, les chaînes n° 2, 3 et 4, respectivement, ont coupé les affaires de Pizza Hut. Les chaînes de pizza régionales à créer soi-même comme Blaze et Pieology et les marques de fast-casual à forte personnalisation comme Chipotle attirent également les convives du dépôt de pizza pan.

« Les goûts des Américains changent », déclare Gibbs. “Les gens sont intéressés par de nouvelles saveurs audacieuses. C'est une décision assez naturelle d'être le seul à prendre la catégorie des pizzas là où personne ne l'a pris auparavant avec toutes ces nouvelles saveurs et ingrédients.

Domino a proposé un modèle en 2009, lorsque la société a admis que sa sauce et sa croûte n'étaient pas si bonnes et a invité les clients à goûter la nouvelle version. Ils ont renforcé leur campagne avec une présence mise à jour sur les réseaux sociaux et une commande en ligne plus fluide pour répondre aux besoins de la génération Y. Les ventes ont grimpé en flèche depuis, ce qui est autant une raison pour laquelle Pizza Hut arrose de sauce piquante sur des croûtes à l'ail comme quoi que ce soit.

Alors, quel goût a la « saveur du présent » ? Heureusement, mieux qu'il n'y paraît (The Cock-a-Doodle Bacon. Pourquoi ?).

Nous avons commencé avec les nouveaux gressins asiago de Pizza Hut aux côtés de quatre trempettes : balsamique, barbecue, buffle et sriracha au miel. Ils sont à des kilomètres de votre marinara de base ou de votre sauce au fromage, mais pas nécessairement pour le mieux. Qu'il s'agisse de tremper dans le barbecue balsamique doux mais doux, piquant, riche en mélasse, de buffle immortel ou de sriracha au miel légèrement épicé, mes bâtonnets d'asiago aspiraient à une sauce rouge.

Les pizzas dernier cri avaient tendance à mieux se marier. La tarte au bacon Cock-a-Doodle est tartinée d'une sauce crémeuse à l'ail et au parmesan garnie de poulet grillé et de bacon. Le riff d'Alfredo est suffisamment riche pour que vous ne manquiez pas la marinara.

L'Old Fashioned Meatbrawl est une mise à jour raisonnablement sobre de la garniture classique : les boulettes de viande sont suffisamment petites pour ne pas dominer chaque bouchée, et une croûte à l'ail ajoute une touche salée supplémentaire.

Cherry Pepper Bombshell est également meilleur qu'il n'y paraît. Les poivrons cerises et le filet de balsamique ajoutent un punch sucré qui se marie bien avec le salami charnu. Mais la douche d'épinards frais sur le dessus n'a pas ajouté grand-chose. Cela semblait tout aussi inutile sur le Pretzel Piggy, qui est l'une des combinaisons les plus alambiquées du nouveau menu de signature. Une croûte de bretzel salée avec la sauce crémeuse à l'ail et au parmesan du Cock-a-Doodle est garnie de bacon, de champignons et d'épinards, puis complétée par un filet de balsamique. Cela a fonctionné, en quelque sorte, même si vous devez être dans une humeur particulière pour en décrocher un en solo.

Les croûtes personnalisées sont une tentative de Pizza Hut de rendre le choix de votre pâte aussi courant que le choix de vos garnitures. Parmi les deux nouveaux que j'ai essayés, le Ginger Boom Boom croûte&mdash avec du fromage ordinaire et de la marinara&mdash était subtil, un peu aillé, avec seulement un léger goût de gingembre. La croûte de sriracha au miel (avec une garniture au pepperoni), quant à elle, était collante et un peu trop puissante.

Alors, est-ce vraiment ce dont les millennials raffolent ? Peut-être. Pizza Hut rejettera probablement une bruine, une croûte saupoudrée de saveur ou une tarte à la viande s'il s'avère qu'elle ne se vend pas. D'ailleurs, ce n'est pas comme si Pizza Hut était un puriste de la sauce et de la pâte.

&ldquoNous&rsquo avons toujours été celui qui a amené la catégorie à de nouveaux endroits,&rdquo dit Gibbs, PDG de Pizza Hut&rsquos. &ldquoOui, les clients plus jeunes sont plus intéressés que les personnes plus âgées à expérimenter les saveurs. Mais je pense qu'à travers toutes les données démographiques, il y a quelque chose au menu pour tout le monde.


À quoi ressemble le nouveau menu radical de Pizza Hut

La demi-douzaine de serveurs étaient vêtus de noir, jusqu'aux gants de cuir élégants qu'ils portaient lorsqu'ils distribuaient des tranches de Pretzel Piggy, Old Fashioned Meatbrawl et Cherry Pepper Bombshell. Sur le côté : sauces balsamique, buffalo, barbecue et sriracha au miel, ou dans le nouveau langage de Pizza Hut, &ldquodrizzles.&rdquo Le tout était entouré d'un nouveau logo, de nouvelles boîtes de livraison, de nouveaux uniformes à l'allure décontractée et d'une nouvelle devise : &ldquoLa saveur du présent.&rdquo

Voici le nouveau Pizza Hut, parfois méconnaissable. Ou, du moins, c'était celui montré aux membres des médias lundi après-midi pour marquer ce que David Gibbs, le PDG nouvellement installé, appelle "l'un des plus grands mouvements que nous ayons jamais faits dans notre histoire".

Le 19 novembre, Pizza Hut relancera essentiellement toute sa marque, en changeant la nourriture qu'elle sert, la façon dont elle est commandée et même le logo de l'entreprise. Il y a 11 nouvelles pizzas signature, six nouvelles sauces, 10 nouvelles saveurs de croûte et quatre bruines - suffisamment d'options pour permettre 2 milliards de combinaisons de pizzas uniques. Pour la société connue pour ses produits de base tels que Stuffed Crust, Meat Lover & Supreme, le nouveau menu est l'équivalent en restauration rapide d'un pass Hail Mary.

&ldquoC&rsquo&rsquo une peur de la non-pertinence,», explique Darren Tristano, analyste de l'industrie alimentaire chez Technomic. “Mais le potentiel d'influencer négativement leur clientèle actuelle est certainement là.”

C'est un risque que Pizza Hut est prêt à prendre, bien qu'ils couvrent les paris en gardant ces vieux favoris au menu. Les ventes de la plus grande chaîne de pizzas du pays sont en baisse depuis deux ans, alors que Domino, Little Caesars et Papa John, les chaînes n° 2, 3 et 4, respectivement, ont coupé les affaires de Pizza Hut. Les chaînes de pizza régionales à créer soi-même comme Blaze et Pieology et les marques de restauration rapide à forte personnalisation comme Chipotle attirent également les convives du dépôt de pizza à la poêle.

« Les goûts des Américains changent », déclare Gibbs. “Les gens sont intéressés par de nouvelles saveurs audacieuses. C'est une décision assez naturelle d'être le seul à prendre la catégorie des pizzas là où personne ne l'a pris auparavant avec toutes ces nouvelles saveurs et ingrédients.

Domino a proposé un modèle en 2009, lorsque la société a admis que sa sauce et sa croûte n'étaient pas si bonnes et a invité les clients à goûter la nouvelle version. Ils ont renforcé leur campagne avec une présence mise à jour sur les réseaux sociaux et une commande en ligne plus fluide pour répondre aux besoins de la génération Y. Les ventes ont grimpé en flèche depuis, ce qui est autant une raison pour laquelle Pizza Hut arrose de sauce piquante sur des croûtes à l'ail comme quoi que ce soit.

Alors, quel goût a la « saveur du présent » ? Heureusement, mieux qu'il n'y paraît (The Cock-a-Doodle Bacon. Pourquoi ?).

Nous avons commencé avec les nouveaux gressins asiago de Pizza Hut aux côtés de quatre trempettes : balsamique, barbecue, buffle et sriracha au miel. Ils sont à des kilomètres de votre marinara de base ou de votre sauce au fromage, mais pas nécessairement pour le mieux. Qu'il s'agisse de tremper dans le barbecue balsamique doux mais doux, piquant, riche en mélasse, de buffle immortel ou de sriracha au miel légèrement épicé, mes bâtonnets d'asiago aspiraient à une sauce rouge.

Les pizzas dernier cri avaient tendance à mieux se marier. La tarte au bacon Cock-a-Doodle est tartinée d'une sauce crémeuse à l'ail et au parmesan garnie de poulet grillé et de bacon. Le riff d'Alfredo est suffisamment riche pour que vous ne manquiez pas la marinara.

L'Old Fashioned Meatbrawl est une mise à jour raisonnablement sobre de la garniture classique : les boulettes de viande sont suffisamment petites pour ne pas dominer chaque bouchée, et une croûte à l'ail ajoute une touche salée supplémentaire.

Cherry Pepper Bombshell est également meilleur qu'il n'y paraît. Les poivrons cerises et le filet de balsamique ajoutent un punch sucré qui se marie bien avec le salami charnu. Mais la douche d'épinards frais sur le dessus n'a pas ajouté grand-chose. Cela semblait tout aussi inutile sur le Pretzel Piggy, qui est l'une des combinaisons les plus alambiquées du nouveau menu de signature. Une croûte de bretzel salée avec la sauce crémeuse à l'ail et au parmesan du Cock-a-Doodle est garnie de bacon, de champignons et d'épinards, puis complétée par un filet de balsamique. Cela a fonctionné, en quelque sorte, même si vous devez être dans une humeur particulière pour en décrocher un en solo.

Les croûtes personnalisées sont une tentative de Pizza Hut de rendre le choix de votre pâte aussi courant que le choix de vos garnitures. Parmi les deux nouveaux que j'ai essayés, le Ginger Boom Boom croûte&mdash avec du fromage ordinaire et de la marinara&mdash était subtil, un peu aillé, avec seulement un léger goût de gingembre. La croûte de sriracha au miel (avec une garniture au pepperoni), quant à elle, était collante et un peu trop puissante.

Alors, est-ce vraiment ce dont les millennials raffolent ? Peut-être. Pizza Hut rejettera probablement une bruine, une croûte saupoudrée de saveur ou une tarte à la viande s'il s'avère qu'elle ne se vend pas. D'ailleurs, ce n'est pas comme si Pizza Hut était un puriste de la sauce et de la pâte.

&ldquoNous&rsquo avons toujours été celui qui a amené la catégorie à de nouveaux endroits,&rdquo dit Gibbs, PDG de Pizza Hut&rsquos. &ldquoOui, les clients plus jeunes sont plus intéressés que les personnes plus âgées à expérimenter les saveurs. Mais je pense qu'à travers toutes les données démographiques, il y a quelque chose au menu pour tout le monde.


À quoi ressemble le nouveau menu radical de Pizza Hut

La demi-douzaine de serveurs étaient vêtus de noir, jusqu'aux gants de cuir élégants qu'ils portaient lorsqu'ils distribuaient des tranches de Pretzel Piggy, Old Fashioned Meatbrawl et Cherry Pepper Bombshell. Sur le côté : sauces balsamique, buffalo, barbecue et sriracha au miel, ou dans le nouveau langage de Pizza Hut, &ldquodrizzles.&rdquo Le tout était entouré d'un nouveau logo, de nouvelles boîtes de livraison, de nouveaux uniformes décontractés et d'une nouvelle devise : &ldquoLa saveur du présent.&rdquo

Voici le nouveau Pizza Hut, parfois méconnaissable. Ou, du moins, c'était celui montré aux membres des médias lundi après-midi pour marquer ce que David Gibbs, le PDG nouvellement installé, appelle "l'un des plus grands mouvements que nous ayons jamais faits dans notre histoire".

Le 19 novembre, Pizza Hut relancera essentiellement toute sa marque, en changeant la nourriture qu'elle sert, la façon dont elle est commandée et même le logo de l'entreprise. Il y a 11 nouvelles pizzas signature, six nouvelles sauces, 10 nouvelles saveurs de croûte et quatre bruines - suffisamment d'options pour permettre 2 milliards de combinaisons de pizzas uniques. Pour l'entreprise connue pour ses produits de base tels que Stuffed Crust, Meat Lover & Supreme, le nouveau menu est l'équivalent en restauration rapide d'un pass Hail Mary.

&ldquoC&rsquo&rsquo une peur de la non-pertinence,», explique Darren Tristano, analyste de l'industrie alimentaire chez Technomic. “Mais le potentiel d'influencer négativement leur clientèle actuelle est certainement là.”

C'est un risque que Pizza Hut est prêt à prendre, bien qu'ils couvrent les paris en gardant ces vieux favoris au menu. Les ventes de la plus grande chaîne de pizzas du pays sont en baisse depuis deux ans, alors que Domino, Little Caesars et Papa John, les chaînes n° 2, 3 et 4, respectivement, ont coupé les affaires de Pizza Hut. Les chaînes de pizza régionales à créer soi-même comme Blaze et Pieology et les marques de restauration rapide à forte personnalisation comme Chipotle attirent également les convives du dépôt de pizza à la poêle.

« Les goûts des Américains changent », déclare Gibbs. “Les gens sont intéressés par de nouvelles saveurs audacieuses. C'est une décision assez naturelle d'être le seul à prendre la catégorie des pizzas là où personne ne l'a pris auparavant avec toutes ces nouvelles saveurs et ingrédients.

Domino a proposé un modèle en 2009, lorsque l'entreprise a admis que sa sauce et sa croûte n'étaient pas si bonnes et a invité les clients à goûter la nouvelle version. Ils ont renforcé leur campagne avec une présence mise à jour sur les réseaux sociaux et une commande en ligne plus fluide pour répondre aux besoins de la génération Y. Les ventes ont grimpé en flèche depuis, ce qui est autant une raison pour laquelle Pizza Hut arrose de sauce piquante sur des croûtes à l'ail comme quoi que ce soit.

Alors, quel goût a la « saveur du présent » ? Heureusement, mieux qu'il n'y paraît (The Cock-a-Doodle Bacon. Pourquoi ?).

Nous avons commencé avec les nouveaux gressins asiago de Pizza Hut aux côtés de quatre trempettes : balsamique, barbecue, buffle et sriracha au miel. Ils sont à des kilomètres de votre marinara de base ou de votre sauce au fromage, mais pas nécessairement pour le mieux. Qu'il s'agisse de tremper dans le barbecue balsamique doux mais doux, piquant, riche en mélasse, de buffle immortel ou de sriracha au miel légèrement épicé, mes bâtonnets d'asiago aspiraient à une sauce rouge.

Les pizzas dernier cri avaient tendance à mieux se marier. La tarte au bacon Cock-a-Doodle est tartinée d'une sauce crémeuse à l'ail et au parmesan garnie de poulet grillé et de bacon. Le riff d'Alfredo est suffisamment riche pour que vous ne manquiez pas la marinara.

L'Old Fashioned Meatbrawl est une mise à jour raisonnablement sobre de la garniture classique : les boulettes de viande sont suffisamment petites pour ne pas dominer chaque bouchée, et une croûte à l'ail ajoute une touche salée supplémentaire.

Cherry Pepper Bombshell est également meilleur qu'il n'y paraît. Les poivrons cerises et le filet de balsamique ajoutent un punch sucré qui se marie bien avec le salami charnu. Mais la douche d'épinards frais sur le dessus n'a pas ajouté grand-chose. Cela semblait tout aussi inutile sur le Pretzel Piggy, qui est l'une des combinaisons les plus alambiquées du nouveau menu de signature. Une croûte de bretzel salée avec la sauce crémeuse à l'ail et au parmesan du Cock-a-Doodle est garnie de bacon, de champignons et d'épinards, puis complétée par un filet de balsamique. Cela a fonctionné, en quelque sorte, même si vous devez être dans une humeur particulière pour en décrocher un en solo.

Les croûtes personnalisées sont une tentative de Pizza Hut de rendre le choix de votre pâte aussi courant que le choix de vos garnitures. Parmi les deux nouveaux que j'ai essayés, le Ginger Boom Boom croûte&mdash avec du fromage ordinaire et de la marinara&mdash était subtil, un peu aillé, avec seulement un léger goût de gingembre. La croûte de sriracha au miel (avec une garniture au pepperoni), quant à elle, était collante et un peu trop puissante.

Alors, est-ce vraiment ce dont les millennials raffolent ? Peut-être. Pizza Hut rejettera probablement une bruine, une croûte saupoudrée de saveur ou une tarte à la viande s'il s'avère qu'elle ne se vend pas. D'ailleurs, ce n'est pas comme si Pizza Hut était un puriste de la sauce et de la pâte.

&ldquoNous&rsquo avons toujours été celui qui a amené la catégorie à de nouveaux endroits,&rdquo dit Gibbs, PDG de Pizza Hut&rsquos. &ldquoOui, les clients plus jeunes sont plus intéressés que les personnes plus âgées à expérimenter les saveurs. Mais je pense qu'à travers toutes les données démographiques, il y a quelque chose au menu pour tout le monde.


À quoi ressemble le nouveau menu radical de Pizza Hut

La demi-douzaine de serveurs étaient vêtus de noir, jusqu'aux gants de cuir élégants qu'ils portaient lorsqu'ils distribuaient des tranches de bretzel piggy, Old Fashioned Meatbrawl et Cherry Pepper Bombshell. Sur le côté : sauces balsamique, buffalo, barbecue et sriracha au miel, ou dans le nouveau langage de Pizza Hut, &ldquodrizzles.&rdquo Le tout était entouré d'un nouveau logo, de nouvelles boîtes de livraison, de nouveaux uniformes à l'allure décontractée et d'une nouvelle devise : &ldquoLa saveur du présent.&rdquo

Voici le nouveau Pizza Hut, parfois méconnaissable. Ou, du moins, c'était celui montré aux membres des médias lundi après-midi pour marquer ce que David Gibbs, le PDG nouvellement installé, appelle "l'un des plus grands mouvements que nous ayons jamais faits dans notre histoire".

Le 19 novembre, Pizza Hut relancera essentiellement toute sa marque, en changeant la nourriture qu'elle sert, la façon dont elle est commandée et même le logo de l'entreprise. Il y a 11 nouvelles pizzas signature, six nouvelles sauces, 10 nouvelles saveurs de croûte et quatre bruines - suffisamment d'options pour permettre 2 milliards de combinaisons de pizzas uniques. Pour la société connue pour ses produits de base tels que Stuffed Crust, Meat Lover & Supreme, le nouveau menu est l'équivalent en restauration rapide d'un pass Hail Mary.

&ldquoC&rsquo&rsquo une peur de la non-pertinence,», explique Darren Tristano, analyste de l'industrie alimentaire chez Technomic. “Mais le potentiel d'influencer négativement leur clientèle actuelle est certainement là.”

C'est un risque que Pizza Hut est prêt à prendre, bien qu'ils couvrent les paris en gardant ces vieux favoris au menu. Les ventes de la plus grande chaîne de pizzas du pays sont en baisse depuis deux ans, alors que Domino, Little Caesars et Papa John, les chaînes n° 2, 3 et 4, respectivement, ont coupé les affaires de Pizza Hut. Les chaînes de pizza régionales à créer soi-même comme Blaze et Pieology et les marques de fast-casual à forte personnalisation comme Chipotle attirent également les convives du dépôt de pizza pan.

« Les goûts des Américains changent », déclare Gibbs. “Les gens sont intéressés par de nouvelles saveurs audacieuses. C'est une décision assez naturelle d'être celui qui prend la catégorie des pizzas là où personne ne l'a pris auparavant avec toutes ces nouvelles saveurs et ingrédients.

Domino a proposé un modèle en 2009, lorsque la société a admis que sa sauce et sa croûte n'étaient pas si bonnes et a invité les clients à goûter la nouvelle version. Ils ont renforcé leur campagne avec une présence mise à jour sur les réseaux sociaux et une commande en ligne plus fluide pour répondre aux besoins de la génération Y. Les ventes ont grimpé en flèche depuis, ce qui est autant une raison pour laquelle Pizza Hut arrose de sauce piquante sur des croûtes à l'ail comme quoi que ce soit.

Alors, quel goût a la « saveur du présent » ? Heureusement, mieux qu'il n'y paraît (The Cock-a-Doodle Bacon. Pourquoi ?).

Nous avons commencé avec les nouveaux gressins asiago de Pizza Hut aux côtés de quatre trempettes : balsamique, barbecue, buffle et sriracha au miel. Ils sont à des kilomètres de votre marinara de base ou de votre sauce au fromage, mais pas nécessairement pour le mieux. Qu'il s'agisse de tremper dans le barbecue balsamique doux mais doux, piquant, riche en mélasse, de buffle immortel ou de sriracha au miel légèrement épicé, mes bâtonnets d'asiago aspiraient à une sauce rouge.

Les pizzas dernier cri avaient tendance à mieux se marier. La tarte au bacon Cock-a-Doodle est tartinée d'une sauce crémeuse à l'ail et au parmesan garnie de poulet grillé et de bacon. Le riff d'Alfredo est suffisamment riche pour que vous ne manquiez pas la marinara.

L'Old Fashioned Meatbrawl est une mise à jour raisonnablement sobre de la garniture classique : les boulettes de viande sont suffisamment petites pour ne pas dominer chaque bouchée, et une croûte à l'ail ajoute une touche salée supplémentaire.

Cherry Pepper Bombshell est également meilleur qu'il n'y paraît. Les poivrons cerises et le filet de balsamique ajoutent un punch sucré qui se marie bien avec le salami charnu. Mais la douche d'épinards frais sur le dessus n'a pas ajouté grand-chose. Cela semblait tout aussi inutile sur le Pretzel Piggy, qui est l'une des combinaisons les plus alambiquées du nouveau menu de signature. Une croûte de bretzel salée avec la sauce crémeuse à l'ail et au parmesan du Cock-a-Doodle est garnie de bacon, de champignons et d'épinards, puis complétée par un filet de balsamique. Cela a fonctionné, en quelque sorte, même si vous devez être dans une humeur particulière pour en décrocher un en solo.

Les croûtes personnalisées sont une tentative de Pizza Hut de rendre le choix de votre pâte aussi courant que le choix de vos garnitures. Parmi les deux nouveaux que j'ai essayés, le Ginger Boom Boom croûte&mdash avec du fromage ordinaire et de la marinara&mdash était subtil, un peu aillé, avec seulement un léger goût de gingembre. La croûte de sriracha au miel (avec une garniture au pepperoni), quant à elle, était collante et un peu trop puissante.

Alors, est-ce vraiment ce dont les millennials raffolent ? Peut-être. Pizza Hut rejettera probablement une bruine, une croûte saupoudrée de saveur ou une tarte à la viande s'il s'avère qu'elle ne se vend pas. D'ailleurs, ce n'est pas comme si Pizza Hut était un puriste de la sauce et de la pâte.

&ldquoNous&rsquo avons toujours été celui qui a amené la catégorie à de nouveaux endroits,&rdquo dit Gibbs, PDG de Pizza Hut&rsquos. &ldquoOui, les clients plus jeunes sont plus intéressés que les personnes plus âgées à expérimenter les saveurs. Mais je pense qu'à travers toutes les données démographiques, il y a quelque chose au menu pour tout le monde.


À quoi ressemble le nouveau menu radical de Pizza Hut

La demi-douzaine de serveurs étaient vêtus de noir, jusqu'aux gants de cuir élégants qu'ils portaient lorsqu'ils distribuaient des tranches de Pretzel Piggy, Old Fashioned Meatbrawl et Cherry Pepper Bombshell. Sur le côté : sauces balsamique, buffalo, barbecue et sriracha au miel, ou dans le nouveau langage de Pizza Hut, &ldquodrizzles.&rdquo Le tout était entouré d'un nouveau logo, de nouvelles boîtes de livraison, de nouveaux uniformes à l'allure décontractée et d'une nouvelle devise : &ldquoLa saveur du présent.&rdquo

Voici le nouveau Pizza Hut, parfois méconnaissable. Ou, du moins, c'était celui montré aux membres des médias lundi après-midi pour marquer ce que David Gibbs, le PDG nouvellement installé, appelle "l'un des plus grands mouvements que nous ayons jamais faits dans notre histoire".

Le 19 novembre, Pizza Hut relancera essentiellement toute sa marque, en changeant la nourriture qu'elle sert, la façon dont elle est commandée et même le logo de l'entreprise. Il y a 11 nouvelles pizzas signature, six nouvelles sauces, 10 nouvelles saveurs de croûte et quatre bruines - suffisamment d'options pour permettre 2 milliards de combinaisons de pizzas uniques. Pour l'entreprise connue pour ses produits de base tels que Stuffed Crust, Meat Lover & Supreme, le nouveau menu est l'équivalent en restauration rapide d'un pass Hail Mary.

&ldquoC&rsquo&rsquo une peur de la non-pertinence,», explique Darren Tristano, analyste de l'industrie alimentaire chez Technomic. “Mais le potentiel d'influencer négativement leur clientèle actuelle est certainement là.”

C'est un risque que Pizza Hut est prêt à prendre, bien qu'ils couvrent les paris en gardant ces vieux favoris au menu. Les ventes de la plus grande chaîne de pizzas du pays sont en baisse depuis deux ans, alors que Domino, Little Caesars et Papa John, les chaînes n° 2, 3 et 4, respectivement, ont coupé les affaires de Pizza Hut. Les chaînes de pizza régionales à créer soi-même comme Blaze et Pieology et les marques de restauration rapide à forte personnalisation comme Chipotle attirent également les convives du dépôt de pizza à la poêle.

« Les goûts des Américains changent », déclare Gibbs. “Les gens sont intéressés par de nouvelles saveurs audacieuses. C'est une décision assez naturelle d'être le seul à prendre la catégorie des pizzas là où personne ne l'a pris auparavant avec toutes ces nouvelles saveurs et ingrédients.

Domino a proposé un modèle en 2009, lorsque la société a admis que sa sauce et sa croûte n'étaient pas si bonnes et a invité les clients à goûter la nouvelle version. Ils ont renforcé leur campagne avec une présence mise à jour sur les réseaux sociaux et une commande en ligne plus fluide pour répondre aux besoins de la génération Y. Les ventes ont grimpé en flèche depuis, ce qui est autant une raison pour laquelle Pizza Hut arrose de sauce piquante sur des croûtes à l'ail comme quoi que ce soit.

Alors, quel goût a la « saveur du présent » ? Heureusement, mieux qu'il n'y paraît (The Cock-a-Doodle Bacon. Pourquoi ?).

Nous avons commencé avec les nouveaux gressins asiago de Pizza Hut aux côtés de quatre trempettes : balsamique, barbecue, buffle et sriracha au miel. Ils sont à des kilomètres de votre marinara de base ou de votre sauce au fromage, mais pas nécessairement pour le mieux. Qu'il s'agisse de tremper dans le barbecue balsamique doux mais doux, piquant, lourd de mélasse, de buffle immortel ou de sriracha au miel légèrement épicé, mes bâtonnets d'asiago aspiraient à une sauce rouge.

Les pizzas dernier cri avaient tendance à mieux se marier. La tarte au bacon Cock-a-Doodle est tartinée d'une sauce crémeuse à l'ail et au parmesan garnie de poulet grillé et de bacon. The riff on Alfredo is rich enough that you don’t miss the marinara.

The Old Fashioned Meatbrawl is a reasonably restrained update on the classic topping: the meatballs are small enough not to dominate each bite, and a garlic crust adds an extra salty pop.

Cherry Pepper Bombshell is also better than it sounds. The cherry peppers and balsamic drizzle add a sweet punch that goes well with meaty salami. But the shower of fresh spinach on top didn’t add much. It felt similarly unnecessary on the Pretzel Piggy, which is one of the most convoluted combinations on the new signature menu. A salted pretzel crust with the creamy garlic parmesan sauce from the Cock-a-Doodle is topped with bacon, mushrooms and spinach and then finished with a balsamic drizzle. It worked, kind of, though you’d need to be in a particular kind of mood to take one down solo.

The custom crusts are Pizza Hut’s attempt to make choosing your dough as common as picking your toppings. Of the two new ones I tried, the Ginger Boom Boom crust&mdashwith regular cheese and marinara&mdashwas subtle, a bit garlicky, with only a mildly taste of ginger. The honey sriracha crust (with a pepperoni topping), meanwhile, was sticky and a bit too overpowering.

So is this really what millennials crave? Peut-être. Pizza Hut will likely cast off a kicked-up drizzle, flavor-dusted crust or meatbrawl pie if it turns out it isn’t selling. Besides, it’s not as if Pizza Hut is a sauce and dough purist.

&ldquoWe&rsquove always been the one taking the category to new places,&rdquo says Gibbs, Pizza Hut&rsquos CEO. &ldquoYes, the younger customers are more interested than the older demographics in experimenting with flavor. But I think across all demographics, there&rsquos something on the menu for everybody.&rdquo


What Pizza Hut’s Radical New Menu Actually Tastes Like

T he half-dozen servers were dressed in all black, down to the sleek leather gloves they wore as they doled out slices of Pretzel Piggy, Old Fashioned Meatbrawl and Cherry Pepper Bombshell. On the side: balsamic, buffalo, BBQ and honey sriracha sauces, or in Pizza Hut’s new parlance, &ldquodrizzles.&rdquo All of it was surrounded by a new logo, new delivery boxes, new casual-looking uniforms, and a new motto: &ldquoThe Flavor of Now.&rdquo

This is the new, at times unrecognizable, Pizza Hut. Or, at least, it was the one shown to members of the media Monday afternoon to mark what David Gibbs, the company&rsquos newly installed CEO, calls &ldquoone of the biggest moves we&rsquove ever made in our history.&rdquo

On Nov. 19, Pizza Hut will essentially relaunch its entire brand, changing the food it serves, the way its ordered and even the company logo. There are 11 new signature pizzas, six new sauces, 10 new crust flavors and four drizzles — enough options to allow for 2 billion unique pizza combinations. For the company known for trencherman staples like Stuffed Crust, Meat Lover’s and Supreme, the new menu is the fast-food equivalent of a Hail Mary pass.

&ldquoIt&rsquos a fear of irrelevance,&rdquo says Darren Tristano, a food industry analyst at Technomic. “But the potential to negatively influence their current customer base is certainly there.”

It’s a risk Pizza Hut is willing to take, though they’re hedging bets by keeping those old favorites on the menu. Sales at the nation’s largest pizza chain have been dropping for two years, as Domino&rsquos, Little Caesars and Papa John&rsquos&mdashthe No. 2, 3 and 4 chains, respectively&mdashhave cut into Pizza Hut’s business. Regional build-your-own pizza chains like Blaze and Pieology and customization-heavy fast-casual brands like Chipotle are also luring diners from the pan pizza depot.

“America’s tastes are changing,” Gibbs says. “People are interested in bold new flavors. It’s a pretty natural move to be the one to take the pizza category where nobody’s taken it before with all these new flavors and ingredients.”

Domino’s offered a template in 2009, when the company admitted that its sauce and crust weren’t that great and invited customers to taste the new version. They bolstered their campaign with an updated social media presence and smoother online ordering to cater to millennials. Sales have soared since, which is as much a reason for Pizza Hut drizzling hot sauce on garlic crusts as anything.

So what does the “flavor of now” taste like? Thankfully, better than it sounds (The Cock-a-Doodle Bacon. Why?).

We started with Pizza Hut’s new asiago breadsticks alongside four dipping sauces: balsamic, BBQ, buffalo and honey sriracha. They&rsquore miles from your basic marinara or cheese sauce, but not necessarily for the better. Whether dipping in the sweet but mild balsamic, tangy, molasses-heavy BBQ, unmemorable buffalo or lightly spicy honey sriracha, my asiago sticks longed for a red sauce.

The newfangled pizzas tended to come together better. The Cock-a-Doodle Bacon pie is spread with a creamy garlic parmesan sauce topped with grilled chicken and bacon. The riff on Alfredo is rich enough that you don’t miss the marinara.

The Old Fashioned Meatbrawl is a reasonably restrained update on the classic topping: the meatballs are small enough not to dominate each bite, and a garlic crust adds an extra salty pop.

Cherry Pepper Bombshell is also better than it sounds. The cherry peppers and balsamic drizzle add a sweet punch that goes well with meaty salami. But the shower of fresh spinach on top didn’t add much. It felt similarly unnecessary on the Pretzel Piggy, which is one of the most convoluted combinations on the new signature menu. A salted pretzel crust with the creamy garlic parmesan sauce from the Cock-a-Doodle is topped with bacon, mushrooms and spinach and then finished with a balsamic drizzle. It worked, kind of, though you’d need to be in a particular kind of mood to take one down solo.

The custom crusts are Pizza Hut’s attempt to make choosing your dough as common as picking your toppings. Of the two new ones I tried, the Ginger Boom Boom crust&mdashwith regular cheese and marinara&mdashwas subtle, a bit garlicky, with only a mildly taste of ginger. The honey sriracha crust (with a pepperoni topping), meanwhile, was sticky and a bit too overpowering.

So is this really what millennials crave? Peut-être. Pizza Hut will likely cast off a kicked-up drizzle, flavor-dusted crust or meatbrawl pie if it turns out it isn’t selling. Besides, it’s not as if Pizza Hut is a sauce and dough purist.

&ldquoWe&rsquove always been the one taking the category to new places,&rdquo says Gibbs, Pizza Hut&rsquos CEO. &ldquoYes, the younger customers are more interested than the older demographics in experimenting with flavor. But I think across all demographics, there&rsquos something on the menu for everybody.&rdquo


What Pizza Hut’s Radical New Menu Actually Tastes Like

T he half-dozen servers were dressed in all black, down to the sleek leather gloves they wore as they doled out slices of Pretzel Piggy, Old Fashioned Meatbrawl and Cherry Pepper Bombshell. On the side: balsamic, buffalo, BBQ and honey sriracha sauces, or in Pizza Hut’s new parlance, &ldquodrizzles.&rdquo All of it was surrounded by a new logo, new delivery boxes, new casual-looking uniforms, and a new motto: &ldquoThe Flavor of Now.&rdquo

This is the new, at times unrecognizable, Pizza Hut. Or, at least, it was the one shown to members of the media Monday afternoon to mark what David Gibbs, the company&rsquos newly installed CEO, calls &ldquoone of the biggest moves we&rsquove ever made in our history.&rdquo

On Nov. 19, Pizza Hut will essentially relaunch its entire brand, changing the food it serves, the way its ordered and even the company logo. There are 11 new signature pizzas, six new sauces, 10 new crust flavors and four drizzles — enough options to allow for 2 billion unique pizza combinations. For the company known for trencherman staples like Stuffed Crust, Meat Lover’s and Supreme, the new menu is the fast-food equivalent of a Hail Mary pass.

&ldquoIt&rsquos a fear of irrelevance,&rdquo says Darren Tristano, a food industry analyst at Technomic. “But the potential to negatively influence their current customer base is certainly there.”

It’s a risk Pizza Hut is willing to take, though they’re hedging bets by keeping those old favorites on the menu. Sales at the nation’s largest pizza chain have been dropping for two years, as Domino&rsquos, Little Caesars and Papa John&rsquos&mdashthe No. 2, 3 and 4 chains, respectively&mdashhave cut into Pizza Hut’s business. Regional build-your-own pizza chains like Blaze and Pieology and customization-heavy fast-casual brands like Chipotle are also luring diners from the pan pizza depot.

“America’s tastes are changing,” Gibbs says. “People are interested in bold new flavors. It’s a pretty natural move to be the one to take the pizza category where nobody’s taken it before with all these new flavors and ingredients.”

Domino’s offered a template in 2009, when the company admitted that its sauce and crust weren’t that great and invited customers to taste the new version. They bolstered their campaign with an updated social media presence and smoother online ordering to cater to millennials. Sales have soared since, which is as much a reason for Pizza Hut drizzling hot sauce on garlic crusts as anything.

So what does the “flavor of now” taste like? Thankfully, better than it sounds (The Cock-a-Doodle Bacon. Why?).

We started with Pizza Hut’s new asiago breadsticks alongside four dipping sauces: balsamic, BBQ, buffalo and honey sriracha. They&rsquore miles from your basic marinara or cheese sauce, but not necessarily for the better. Whether dipping in the sweet but mild balsamic, tangy, molasses-heavy BBQ, unmemorable buffalo or lightly spicy honey sriracha, my asiago sticks longed for a red sauce.

The newfangled pizzas tended to come together better. The Cock-a-Doodle Bacon pie is spread with a creamy garlic parmesan sauce topped with grilled chicken and bacon. The riff on Alfredo is rich enough that you don’t miss the marinara.

The Old Fashioned Meatbrawl is a reasonably restrained update on the classic topping: the meatballs are small enough not to dominate each bite, and a garlic crust adds an extra salty pop.

Cherry Pepper Bombshell is also better than it sounds. The cherry peppers and balsamic drizzle add a sweet punch that goes well with meaty salami. But the shower of fresh spinach on top didn’t add much. It felt similarly unnecessary on the Pretzel Piggy, which is one of the most convoluted combinations on the new signature menu. A salted pretzel crust with the creamy garlic parmesan sauce from the Cock-a-Doodle is topped with bacon, mushrooms and spinach and then finished with a balsamic drizzle. It worked, kind of, though you’d need to be in a particular kind of mood to take one down solo.

The custom crusts are Pizza Hut’s attempt to make choosing your dough as common as picking your toppings. Of the two new ones I tried, the Ginger Boom Boom crust&mdashwith regular cheese and marinara&mdashwas subtle, a bit garlicky, with only a mildly taste of ginger. The honey sriracha crust (with a pepperoni topping), meanwhile, was sticky and a bit too overpowering.

So is this really what millennials crave? Peut-être. Pizza Hut will likely cast off a kicked-up drizzle, flavor-dusted crust or meatbrawl pie if it turns out it isn’t selling. Besides, it’s not as if Pizza Hut is a sauce and dough purist.

&ldquoWe&rsquove always been the one taking the category to new places,&rdquo says Gibbs, Pizza Hut&rsquos CEO. &ldquoYes, the younger customers are more interested than the older demographics in experimenting with flavor. But I think across all demographics, there&rsquos something on the menu for everybody.&rdquo


What Pizza Hut’s Radical New Menu Actually Tastes Like

T he half-dozen servers were dressed in all black, down to the sleek leather gloves they wore as they doled out slices of Pretzel Piggy, Old Fashioned Meatbrawl and Cherry Pepper Bombshell. On the side: balsamic, buffalo, BBQ and honey sriracha sauces, or in Pizza Hut’s new parlance, &ldquodrizzles.&rdquo All of it was surrounded by a new logo, new delivery boxes, new casual-looking uniforms, and a new motto: &ldquoThe Flavor of Now.&rdquo

This is the new, at times unrecognizable, Pizza Hut. Or, at least, it was the one shown to members of the media Monday afternoon to mark what David Gibbs, the company&rsquos newly installed CEO, calls &ldquoone of the biggest moves we&rsquove ever made in our history.&rdquo

On Nov. 19, Pizza Hut will essentially relaunch its entire brand, changing the food it serves, the way its ordered and even the company logo. There are 11 new signature pizzas, six new sauces, 10 new crust flavors and four drizzles — enough options to allow for 2 billion unique pizza combinations. For the company known for trencherman staples like Stuffed Crust, Meat Lover’s and Supreme, the new menu is the fast-food equivalent of a Hail Mary pass.

&ldquoIt&rsquos a fear of irrelevance,&rdquo says Darren Tristano, a food industry analyst at Technomic. “But the potential to negatively influence their current customer base is certainly there.”

It’s a risk Pizza Hut is willing to take, though they’re hedging bets by keeping those old favorites on the menu. Sales at the nation’s largest pizza chain have been dropping for two years, as Domino&rsquos, Little Caesars and Papa John&rsquos&mdashthe No. 2, 3 and 4 chains, respectively&mdashhave cut into Pizza Hut’s business. Regional build-your-own pizza chains like Blaze and Pieology and customization-heavy fast-casual brands like Chipotle are also luring diners from the pan pizza depot.

“America’s tastes are changing,” Gibbs says. “People are interested in bold new flavors. It’s a pretty natural move to be the one to take the pizza category where nobody’s taken it before with all these new flavors and ingredients.”

Domino’s offered a template in 2009, when the company admitted that its sauce and crust weren’t that great and invited customers to taste the new version. They bolstered their campaign with an updated social media presence and smoother online ordering to cater to millennials. Sales have soared since, which is as much a reason for Pizza Hut drizzling hot sauce on garlic crusts as anything.

So what does the “flavor of now” taste like? Thankfully, better than it sounds (The Cock-a-Doodle Bacon. Why?).

We started with Pizza Hut’s new asiago breadsticks alongside four dipping sauces: balsamic, BBQ, buffalo and honey sriracha. They&rsquore miles from your basic marinara or cheese sauce, but not necessarily for the better. Whether dipping in the sweet but mild balsamic, tangy, molasses-heavy BBQ, unmemorable buffalo or lightly spicy honey sriracha, my asiago sticks longed for a red sauce.

The newfangled pizzas tended to come together better. The Cock-a-Doodle Bacon pie is spread with a creamy garlic parmesan sauce topped with grilled chicken and bacon. The riff on Alfredo is rich enough that you don’t miss the marinara.

The Old Fashioned Meatbrawl is a reasonably restrained update on the classic topping: the meatballs are small enough not to dominate each bite, and a garlic crust adds an extra salty pop.

Cherry Pepper Bombshell is also better than it sounds. The cherry peppers and balsamic drizzle add a sweet punch that goes well with meaty salami. But the shower of fresh spinach on top didn’t add much. It felt similarly unnecessary on the Pretzel Piggy, which is one of the most convoluted combinations on the new signature menu. A salted pretzel crust with the creamy garlic parmesan sauce from the Cock-a-Doodle is topped with bacon, mushrooms and spinach and then finished with a balsamic drizzle. It worked, kind of, though you’d need to be in a particular kind of mood to take one down solo.

The custom crusts are Pizza Hut’s attempt to make choosing your dough as common as picking your toppings. Of the two new ones I tried, the Ginger Boom Boom crust&mdashwith regular cheese and marinara&mdashwas subtle, a bit garlicky, with only a mildly taste of ginger. The honey sriracha crust (with a pepperoni topping), meanwhile, was sticky and a bit too overpowering.

So is this really what millennials crave? Peut-être. Pizza Hut will likely cast off a kicked-up drizzle, flavor-dusted crust or meatbrawl pie if it turns out it isn’t selling. Besides, it’s not as if Pizza Hut is a sauce and dough purist.

&ldquoWe&rsquove always been the one taking the category to new places,&rdquo says Gibbs, Pizza Hut&rsquos CEO. &ldquoYes, the younger customers are more interested than the older demographics in experimenting with flavor. But I think across all demographics, there&rsquos something on the menu for everybody.&rdquo


What Pizza Hut’s Radical New Menu Actually Tastes Like

T he half-dozen servers were dressed in all black, down to the sleek leather gloves they wore as they doled out slices of Pretzel Piggy, Old Fashioned Meatbrawl and Cherry Pepper Bombshell. On the side: balsamic, buffalo, BBQ and honey sriracha sauces, or in Pizza Hut’s new parlance, &ldquodrizzles.&rdquo All of it was surrounded by a new logo, new delivery boxes, new casual-looking uniforms, and a new motto: &ldquoThe Flavor of Now.&rdquo

This is the new, at times unrecognizable, Pizza Hut. Or, at least, it was the one shown to members of the media Monday afternoon to mark what David Gibbs, the company&rsquos newly installed CEO, calls &ldquoone of the biggest moves we&rsquove ever made in our history.&rdquo

On Nov. 19, Pizza Hut will essentially relaunch its entire brand, changing the food it serves, the way its ordered and even the company logo. There are 11 new signature pizzas, six new sauces, 10 new crust flavors and four drizzles — enough options to allow for 2 billion unique pizza combinations. For the company known for trencherman staples like Stuffed Crust, Meat Lover’s and Supreme, the new menu is the fast-food equivalent of a Hail Mary pass.

&ldquoIt&rsquos a fear of irrelevance,&rdquo says Darren Tristano, a food industry analyst at Technomic. “But the potential to negatively influence their current customer base is certainly there.”

It’s a risk Pizza Hut is willing to take, though they’re hedging bets by keeping those old favorites on the menu. Sales at the nation’s largest pizza chain have been dropping for two years, as Domino&rsquos, Little Caesars and Papa John&rsquos&mdashthe No. 2, 3 and 4 chains, respectively&mdashhave cut into Pizza Hut’s business. Regional build-your-own pizza chains like Blaze and Pieology and customization-heavy fast-casual brands like Chipotle are also luring diners from the pan pizza depot.

“America’s tastes are changing,” Gibbs says. “People are interested in bold new flavors. It’s a pretty natural move to be the one to take the pizza category where nobody’s taken it before with all these new flavors and ingredients.”

Domino’s offered a template in 2009, when the company admitted that its sauce and crust weren’t that great and invited customers to taste the new version. They bolstered their campaign with an updated social media presence and smoother online ordering to cater to millennials. Sales have soared since, which is as much a reason for Pizza Hut drizzling hot sauce on garlic crusts as anything.

So what does the “flavor of now” taste like? Thankfully, better than it sounds (The Cock-a-Doodle Bacon. Why?).

We started with Pizza Hut’s new asiago breadsticks alongside four dipping sauces: balsamic, BBQ, buffalo and honey sriracha. They&rsquore miles from your basic marinara or cheese sauce, but not necessarily for the better. Whether dipping in the sweet but mild balsamic, tangy, molasses-heavy BBQ, unmemorable buffalo or lightly spicy honey sriracha, my asiago sticks longed for a red sauce.

The newfangled pizzas tended to come together better. The Cock-a-Doodle Bacon pie is spread with a creamy garlic parmesan sauce topped with grilled chicken and bacon. The riff on Alfredo is rich enough that you don’t miss the marinara.

The Old Fashioned Meatbrawl is a reasonably restrained update on the classic topping: the meatballs are small enough not to dominate each bite, and a garlic crust adds an extra salty pop.

Cherry Pepper Bombshell is also better than it sounds. The cherry peppers and balsamic drizzle add a sweet punch that goes well with meaty salami. But the shower of fresh spinach on top didn’t add much. It felt similarly unnecessary on the Pretzel Piggy, which is one of the most convoluted combinations on the new signature menu. A salted pretzel crust with the creamy garlic parmesan sauce from the Cock-a-Doodle is topped with bacon, mushrooms and spinach and then finished with a balsamic drizzle. It worked, kind of, though you’d need to be in a particular kind of mood to take one down solo.

The custom crusts are Pizza Hut’s attempt to make choosing your dough as common as picking your toppings. Of the two new ones I tried, the Ginger Boom Boom crust&mdashwith regular cheese and marinara&mdashwas subtle, a bit garlicky, with only a mildly taste of ginger. The honey sriracha crust (with a pepperoni topping), meanwhile, was sticky and a bit too overpowering.

So is this really what millennials crave? Peut-être. Pizza Hut will likely cast off a kicked-up drizzle, flavor-dusted crust or meatbrawl pie if it turns out it isn’t selling. Besides, it’s not as if Pizza Hut is a sauce and dough purist.

&ldquoWe&rsquove always been the one taking the category to new places,&rdquo says Gibbs, Pizza Hut&rsquos CEO. &ldquoYes, the younger customers are more interested than the older demographics in experimenting with flavor. But I think across all demographics, there&rsquos something on the menu for everybody.&rdquo