Nouvelles recettes

Les meilleurs chefs cuisinent pour lutter contre la faim et plus d'actualités

Les meilleurs chefs cuisinent pour lutter contre la faim et plus d'actualités

Dans le Media Mix d'aujourd'hui, un regard d'enquête sur l'élevage industriel, plus une nouvelle coopérative à Brooklyn

Le Media Mix de The Daily Meal vous apporte les plus grandes nouvelles du monde de l'alimentation.

Co-Op vise à se diversifier : Alors que la coopérative Park Slope fait toujours l'actualité après le boycott des produits israéliens et le départ d'Adrien Grenier, la coopérative de Greene Hill cherche à attirer plus de clients avec plus de variété. [Nouvelles quotidiennes de New York]

La faim en Inde est imputée à plus que la nourriture : Un examen plus approfondi de l'approvisionnement alimentaire en baisse de l'Inde - et des citoyens affamés - révèle que c'est plus qu'un manque de nourriture qui fait du mal aux Indiens ; c'est aussi un manque de soins médicaux. [Le journal Wall Street]

McDonald's quitte le Conseil exécutif législatif américain: Rejoignant d'autres géants de l'alimentation - Kraft, PepsiCo et Coca-Cola - la chaîne de restauration rapide a décidé de quitter le groupe, qui rédige une législation en faveur du marché libre. Des groupes comme Color of Change ont fait pression sur l'entreprise et d'autres pour qu'ils quittent l'ALEC au milieu des critiques selon lesquelles l'ALEC a soutenu la suppression des électeurs. [Mère Jones]

Le prix humain d'un œuf: Nicholas Kristof enquête sur les usines d'œufs, et c'est aussi troublant que vous l'imaginez : les œufs qui coulent dans les lignes d'usine ont été testés positifs pour la salmonelle, les poules étaient entassées dans des cages trop étroites et les souris sévissaient. [Le New York Times]

Les meilleurs cuisiniers Bénéfice contre la faim pour hôtes: Nyesha Arrington et Chris "Malibu" Crary animeront un rôti de porc au profit du chapitre de Los Angeles de Share Our Strength's Taste of the Nation. Plusieurs autres Excellent chef les concurrents aideront, notamment Alex Reznik, Antonia Lofaso, Ilan Hall, Jamie Lauren, Marcel Vigneron et CJ Jacobson. [Los Angeles Times]


De la ferme au plateau : lutter contre la faim

Je suis émerveillé. Je viens de terminer un an et demi de plaidoyer social en tant que créateur et directeur d'une cuisine satellite pop-up à Park Slope, à Brooklyn, nourrissant 185 000 victimes de l'ouragan Sandy, je dois vous parler des réalisations extraordinaires de Michael Ottley chez Holy Apostles. Soupe populaire à New York. Sans mon expérience chez CBE FEEDS, je ne pense pas pouvoir saisir pleinement les défis liés à la cuisine et au service de repas nutritifs à 1 000 personnes dans le besoin cinq jours par semaine.

En tant que directeur des opérations pendant plus de cinq ans (ayant été chef exécutif de grands hôtels pendant 28 ans), M. Ottley parvient à le faire avec dignité et plaisir. Il n'aurait jamais imaginé que cela deviendrait l'œuvre de sa vie, mais lorsqu'il a vu une file de personnes s'étendre sur tout un pâté de maisons de la 28e rue ouest et a découvert le plus grand centre d'alimentation d'urgence de New York, il a dit "Je peux le faire". L'église Holy Apostles est immense, et manger dans la vaste salle à manger rappelle un repas imaginaire à l'Université d'Oxford (mais sans le sens de la classe et du privilège). Du lundi au vendredi, plus de 1 000 personnes font la queue pour leur seul repas chaud par jour. Environ la moitié sont sans abri, les autres sont membres de familles à faible revenu qui doivent réduire leurs achats de nourriture pour payer leur loyer. Selon le directeur exécutif, le révérend Glenn Chalmers, ils « voient de nouveaux visages chaque jour ». C'est la nouvelle réalité de la crise économique alors qu'elle s'estompe dans les manchettes de plus petite taille. Plus de 60 bénévoles viennent servir et aider chaque jour.

Holy Apostles Soup Kitchen est la plus grande soupe populaire de New York et la deuxième des États-Unis. En opération depuis 1982 (faites le calcul), tous les jours de la semaine entre 10 h 30 et 12 h 30, 1 000 repas nutritifs et durables sont servis, sous la bannière socialement responsable de « Farm-to-Tray ». Le mandat de M. Ottley est de servir des fruits et légumes frais tous les jours et de s'approvisionner le plus possible en produits locaux. Ce qui est encore plus remarquable, c'est qu'au cours des trois dernières années, il a réussi à supprimer tous les aliments transformés des menus. Selon M. Ottley, « pour certains de nos invités, c'est leur seul repas et il doit être sain et nutritif. S'il peut le faire pour sa « famille élargie », alors nous pouvons certainement commencer à penser à le faire dans les cuisines des écoles publiques, et certainement à la maison.

Les cuisiniers, les préparateurs et les lave-vaisselle viennent du Doe Fund en tant que stagiaires. Ils sont formés par M. Ottley et semblent également aimer ce qu'ils font. C'est incroyable que seulement deux cuisiniers (et 1 cuisinier de préparation) puissent préparer toute cette nourriture et encore plus remarquable que cela puisse être fait pour moins de 2 $ par repas. Les chiffres sont stupéfiants : plus de 24 000 pommes distribuées par semaine, 100 douzaines de petits pains à grains entiers servis quotidiennement. City Harvest et Whole Foods sont des partenaires réguliers pour leur garantir des ingrédients frais.

Les menus de M. Ottley ressemblent à quelque chose que vous pourriez obtenir chez Sweetgreen ou dans un autre grand magasin urbain d'aliments sains : primavera de pâtes de blé entier, salade de tomates à la campagne, chou-fleur rôti, salade de frijole, ragoût de haricots colombiens, fruits de saison, yaourt du nord de l'État de New York.

Non seulement la nourriture est une partie importante de ce rituel quotidien pour beaucoup, mais aussi l'engagement social d'être simplement là. New York Times La journaliste Anna Quindlen a qualifié le magnifique sanctuaire de cette église emblématique de « la salle à manger la plus majestueuse de New York ». Et sa mission va plus loin pour fournir "l'intégralité" à ceux qui n'en ont pas. Ses services comprennent des conseils, des plaidoyers et des références, des cours d'écriture et des soirées cinéma. J'ai rencontré un homme merveilleux, à la fin des années 70, qui était enthousiasmé par le roman qu'il écrivait. Il est l'invité du Saint-Apôtre depuis des années et je n'oublierai jamais sa poignée de main ou son sourire bien nourri.

Le 15 mai 2014, les Saints Apôtres tiendront leur collecte de fonds très attendue "De la ferme au plateau" au profit de leur vaillante mission. Et bon nombre des meilleurs chefs de New York seront là pour apporter leur soutien et leur statut. Inclus dans la programmation sont le chef exécutif Colt Taylor de One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce et Preston Madson, de Freemans & ISA, Frank Tujague de The Westin at Times Square, Laurence Edelman de la rive gauche, Max Convertini de Zio Ristorante, Raphael Abrahante, de Thalassa et Yvan Lemoine de Bodega Negra à Dream Downtown. Selon Sara Pandolfi, la force créatrice derrière l'événement de l'année dernière, "Ce nouveau véhicule de collecte de fonds est particulièrement crucial parce que le financement gouvernemental ne couvre que 8 pour cent des dépenses annuelles de la soupe populaire." Pour plus d'informations : www.farmtotray.org. Tél. : 212-924-0167.

Rozanne Gold est une chef primée à quatre reprises par James Beard et auteur de Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radially Simple: Brilliant Flavours with Breathtaking Ease.


De la ferme au plateau : lutter contre la faim

Je suis émerveillé. Je viens de terminer un an et demi de plaidoyer social en tant que créateur et directeur d'une cuisine satellite pop-up à Park Slope, à Brooklyn, nourrissant 185 000 victimes de l'ouragan Sandy, je dois vous parler des réalisations extraordinaires de Michael Ottley chez Holy Apostles. Soupe populaire à New York. Sans mon expérience chez CBE FEEDS, je ne pense pas pouvoir saisir pleinement les défis liés à la cuisine et au service de repas nutritifs à 1 000 personnes dans le besoin cinq jours par semaine.

En tant que directeur des opérations pendant plus de cinq ans (ayant été chef exécutif de grands hôtels pendant 28 ans), M. Ottley parvient à le faire avec dignité et plaisir. Il n'aurait jamais imaginé que cela deviendrait l'œuvre de sa vie, mais lorsqu'il a vu une file de personnes s'étendre sur tout un pâté de maisons de la 28e rue ouest et a découvert le plus grand centre d'alimentation d'urgence de New York, il a dit "Je peux le faire". L'église Holy Apostles est immense, et manger dans la vaste salle à manger rappelle un repas imaginaire à l'Université d'Oxford (mais sans le sens de la classe et du privilège). Du lundi au vendredi, plus de 1 000 personnes font la queue pour leur seul repas chaud par jour. Environ la moitié sont sans abri, les autres sont membres de familles à faible revenu qui doivent réduire leurs achats de nourriture pour payer leur loyer. Selon le directeur exécutif, le révérend Glenn Chalmers, ils « voient de nouveaux visages chaque jour ». C'est la nouvelle réalité de la crise économique alors qu'elle s'estompe dans les manchettes de plus petite taille. Plus de 60 bénévoles viennent servir et aider chaque jour.

Holy Apostles Soup Kitchen est la plus grande soupe populaire de New York et la deuxième des États-Unis. En opération depuis 1982 (faites le calcul), tous les jours de la semaine entre 10 h 30 et 12 h 30, 1 000 repas nutritifs et durables sont servis, sous la bannière socialement responsable de « de la ferme au plateau ». Le mandat de M. Ottley est de servir des fruits et légumes frais tous les jours et de s'approvisionner le plus possible en produits locaux. Ce qui est encore plus remarquable, c'est qu'au cours des trois dernières années, il a réussi à supprimer tous les aliments transformés des menus. Selon M. Ottley, « pour certains de nos invités, c'est leur seul repas et il doit être sain et nutritif. S'il peut le faire pour sa « famille élargie », alors nous pouvons certainement commencer à penser à le faire dans les cuisines des écoles publiques, et certainement à la maison.

Les cuisiniers, les préparateurs et les lave-vaisselle viennent du Doe Fund en tant que stagiaires. Ils sont formés par M. Ottley et semblent également aimer ce qu'ils font. C'est incroyable que seulement deux cuisiniers (et 1 cuisinier de préparation) puissent préparer toute cette nourriture et encore plus remarquable que cela puisse être fait pour moins de 2 $ par repas. Les chiffres sont stupéfiants : plus de 24 000 pommes distribuées par semaine, 100 douzaines de petits pains à grains entiers servis quotidiennement. City Harvest et Whole Foods sont des partenaires réguliers pour leur garantir des ingrédients frais.

Les menus de M. Ottley ressemblent à quelque chose que vous pourriez obtenir chez Sweetgreen ou dans un autre grand magasin urbain d'aliments sains : primavera de pâtes de blé entier, salade de tomates à la campagne, chou-fleur rôti, salade de frijole, ragoût de haricots colombiens, fruits de saison, yaourt du nord de l'État de New York.

Non seulement la nourriture est une partie importante de ce rituel quotidien pour beaucoup, mais aussi l'engagement social d'être simplement là. New York Times La journaliste Anna Quindlen a qualifié le magnifique sanctuaire de cette église emblématique de « la salle à manger la plus majestueuse de New York ». Et sa mission va plus loin pour fournir "l'intégralité" à ceux qui n'en ont pas. Ses services comprennent des conseils, des plaidoyers et des références, des cours d'écriture et des soirées cinéma. J'ai rencontré un homme merveilleux, à la fin des années 70, qui était enthousiasmé par le roman qu'il écrivait. Il est l'invité du Saint-Apôtre depuis des années et je n'oublierai jamais sa poignée de main ou son sourire bien nourri.

Le 15 mai 2014, les Saints Apôtres tiendront leur collecte de fonds très attendue "De la ferme au plateau" au profit de leur vaillante mission. Et bon nombre des meilleurs chefs de New York seront là pour apporter leur soutien et leur statut. Inclus dans la programmation sont le chef exécutif Colt Taylor de One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce et Preston Madson, de Freemans & ISA, Frank Tujague de The Westin at Times Square, Laurence Edelman de la rive gauche, Max Convertini de Zio Ristorante, Raphael Abrahante, de Thalassa et Yvan Lemoine de Bodega Negra à Dream Downtown. Selon Sara Pandolfi, la force créatrice derrière l'événement de l'année dernière, "Ce nouveau véhicule de collecte de fonds est particulièrement crucial parce que le financement gouvernemental ne couvre que 8 pour cent des dépenses annuelles de la soupe populaire." Pour plus d'informations : www.farmtotray.org. Tél. : 212-924-0167.

Rozanne Gold est une chef primée à quatre reprises par James Beard et auteur de Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radially Simple: Brilliant Flavours with Breathtaking Ease.


De la ferme au plateau : lutter contre la faim

Je suis émerveillé. Je viens de terminer un an et demi de plaidoyer social en tant que créateur et directeur d'une cuisine satellite pop-up à Park Slope, à Brooklyn, nourrissant 185 000 victimes de l'ouragan Sandy, je dois vous parler des réalisations extraordinaires de Michael Ottley chez Holy Apostles. Soupe populaire à New York. Sans mon expérience chez CBE FEEDS, je ne pense pas pouvoir saisir pleinement les défis liés à la cuisine et au service de repas nutritifs à 1 000 personnes dans le besoin cinq jours par semaine.

En tant que directeur des opérations pendant plus de cinq ans (ayant été chef exécutif de grands hôtels pendant 28 ans), M. Ottley parvient à le faire avec dignité et plaisir. Il n'aurait jamais imaginé que cela deviendrait l'œuvre de sa vie, mais lorsqu'il a vu une file de personnes s'étendre sur tout un pâté de maisons de la 28e rue ouest et a découvert le plus grand centre d'alimentation d'urgence de New York, il a dit "Je peux le faire". L'église Holy Apostles est immense et manger dans la vaste salle à manger rappelle un repas imaginaire à l'Université d'Oxford (mais sans le sens de la classe et du privilège). Du lundi au vendredi, plus de 1 000 personnes font la queue pour leur seul repas chaud par jour. Environ la moitié sont sans abri, les autres sont membres de familles à faible revenu qui doivent réduire leurs achats de nourriture pour payer leur loyer. Selon le directeur exécutif, le révérend Glenn Chalmers, ils « voient de nouveaux visages chaque jour ». C'est la nouvelle réalité de la crise économique alors qu'elle s'estompe dans les manchettes de plus petite taille. Plus de 60 bénévoles viennent servir et aider chaque jour.

Holy Apostles Soup Kitchen est la plus grande soupe populaire de New York et la deuxième des États-Unis. En opération depuis 1982 (faites le calcul), tous les jours de la semaine entre 10 h 30 et 12 h 30, 1 000 repas nutritifs et durables sont servis, sous la bannière socialement responsable de « Farm-to-Tray ». Le mandat de M. Ottley est de servir des fruits et légumes frais tous les jours et de s'approvisionner le plus possible en produits locaux. Ce qui est encore plus remarquable, c'est qu'au cours des trois dernières années, il a réussi à supprimer tous les aliments transformés des menus. Selon M. Ottley, « pour certains de nos invités, c'est leur seul repas et il doit être sain et nutritif. S'il peut le faire pour sa « famille élargie », alors nous pouvons certainement commencer à penser à le faire dans les cuisines des écoles publiques, et certainement à la maison.

Les cuisiniers, les préparateurs et les lave-vaisselle viennent du Doe Fund en tant que stagiaires. Ils sont formés par M. Ottley et semblent également aimer ce qu'ils font. C'est incroyable que seulement deux cuisiniers (et 1 cuisinier de préparation) puissent préparer toute cette nourriture et encore plus remarquable que cela puisse être fait pour moins de 2 $ par repas. Les chiffres sont stupéfiants : plus de 24 000 pommes distribuées par semaine, 100 douzaines de petits pains à grains entiers servis quotidiennement. City Harvest et Whole Foods sont des partenaires réguliers pour leur garantir des ingrédients frais.

Les menus de M. Ottley ressemblent à quelque chose que vous pourriez obtenir chez Sweetgreen ou dans un autre grand magasin urbain d'aliments sains : primavera de pâtes de blé entier, salade de tomates à la campagne, chou-fleur rôti, salade de frijole, ragoût de haricots colombiens, fruits de saison, yaourt du nord de l'État de New York.

Non seulement la nourriture est une partie importante de ce rituel quotidien pour beaucoup, mais aussi l'engagement social d'être simplement là. New York Times La journaliste Anna Quindlen a qualifié le magnifique sanctuaire de cette église emblématique de « la salle à manger la plus majestueuse de New York ». Et sa mission va plus loin pour fournir "l'intégralité" à ceux qui n'en ont pas. Ses services comprennent des conseils, des plaidoyers et des références, des cours d'écriture et des soirées cinéma. J'ai rencontré un homme merveilleux, à la fin des années 70, qui était enthousiasmé par le roman qu'il écrivait. Il est l'invité du Saint-Apôtre depuis des années et je n'oublierai jamais sa poignée de main ou son sourire bien nourri.

Le 15 mai 2014, les Saints Apôtres tiendront leur collecte de fonds très attendue "De la ferme au plateau" au profit de leur vaillante mission. Et bon nombre des meilleurs chefs de New York seront là pour apporter leur soutien et leur statut. Inclus dans la programmation sont le chef exécutif Colt Taylor de One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce et Preston Madson, de Freemans & ISA, Frank Tujague de The Westin at Times Square, Laurence Edelman de la rive gauche, Max Convertini de Zio Ristorante, Raphael Abrahante, de Thalassa et Yvan Lemoine de Bodega Negra à Dream Downtown. Selon Sara Pandolfi, la force créatrice derrière l'événement de l'année dernière, "Ce nouveau véhicule de collecte de fonds est particulièrement crucial parce que le financement gouvernemental ne couvre que 8 pour cent des dépenses annuelles de la soupe populaire." Pour plus d'informations : www.farmtotray.org. Tél. : 212-924-0167.

Rozanne Gold est une chef primée à quatre reprises par James Beard et auteur de Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radially Simple: Brilliant Flavours with Breathtaking Ease.


De la ferme au plateau : lutter contre la faim

Je suis émerveillé. Je viens de terminer un an et demi de plaidoyer social en tant que créateur et directeur d'une cuisine satellite pop-up à Park Slope, à Brooklyn, nourrissant 185 000 victimes de l'ouragan Sandy, je dois vous parler des réalisations extraordinaires de Michael Ottley chez Holy Apostles. Soupe populaire à New York. Sans mon expérience chez CBE FEEDS, je ne pense pas pouvoir saisir pleinement les défis liés à la cuisine et au service de repas nutritifs à 1 000 personnes dans le besoin cinq jours par semaine.

En tant que directeur des opérations pendant plus de cinq ans (ayant été chef exécutif de grands hôtels pendant 28 ans), M. Ottley parvient à le faire avec dignité et plaisir. Il n'aurait jamais imaginé que cela deviendrait l'œuvre de sa vie, mais lorsqu'il a vu une file de personnes s'étendre sur tout un pâté de maisons de la 28e rue ouest et a découvert le plus grand centre d'alimentation d'urgence de New York, il a dit "Je peux le faire". L'église Holy Apostles est immense et manger dans la vaste salle à manger rappelle un repas imaginaire à l'Université d'Oxford (mais sans le sens de la classe et du privilège). Du lundi au vendredi, plus de 1 000 personnes font la queue pour leur seul repas chaud par jour. Environ la moitié sont sans abri, les autres sont membres de familles à faible revenu qui doivent réduire leurs achats de nourriture pour payer leur loyer. Selon le directeur exécutif, le révérend Glenn Chalmers, ils « voient de nouveaux visages chaque jour ». C'est la nouvelle réalité de la crise économique alors qu'elle s'estompe dans les manchettes de plus petite taille. Plus de 60 bénévoles viennent servir et aider chaque jour.

Holy Apostles Soup Kitchen est la plus grande soupe populaire de New York et la deuxième des États-Unis. En opération depuis 1982 (faites le calcul), tous les jours de la semaine entre 10 h 30 et 12 h 30, 1 000 repas nutritifs et durables sont servis, sous la bannière socialement responsable de « Farm-to-Tray ». Le mandat de M. Ottley est de servir des fruits et légumes frais tous les jours et de s'approvisionner le plus possible en produits locaux. Ce qui est encore plus remarquable, c'est qu'au cours des trois dernières années, il a réussi à supprimer tous les aliments transformés des menus. Selon M. Ottley, « pour certains de nos invités, c'est leur seul repas et il doit être sain et nutritif. S'il peut le faire pour sa « famille élargie », alors nous pouvons certainement commencer à penser à le faire dans les cuisines des écoles publiques, et certainement à la maison.

Les cuisiniers, les préparateurs et les lave-vaisselle viennent du Doe Fund en tant que stagiaires. Ils sont formés par M. Ottley et semblent également aimer ce qu'ils font. C'est incroyable que seulement deux cuisiniers (et 1 cuisinier de préparation) puissent préparer toute cette nourriture et encore plus remarquable que cela puisse être fait pour moins de 2 $ par repas. Les chiffres sont stupéfiants : plus de 24 000 pommes distribuées par semaine, 100 douzaines de petits pains à grains entiers servis quotidiennement. City Harvest et Whole Foods sont des partenaires réguliers pour leur garantir des ingrédients frais.

Les menus de M. Ottley ressemblent à quelque chose que vous pourriez obtenir chez Sweetgreen ou dans un autre grand magasin urbain d'aliments sains : primavera de pâtes de blé entier, salade de tomates à la campagne, chou-fleur rôti, salade de frijole, ragoût de haricots colombiens, fruits de saison, yaourt du nord de l'État de New York.

Non seulement la nourriture est une partie importante de ce rituel quotidien pour beaucoup, mais aussi l'engagement social d'être simplement là. New York Times La journaliste Anna Quindlen a qualifié le magnifique sanctuaire de cette église emblématique de « la salle à manger la plus majestueuse de New York ». Et sa mission va plus loin pour fournir "l'intégralité" à ceux qui n'en ont pas. Ses services comprennent des conseils, des plaidoyers et des références, des cours d'écriture et des soirées cinéma. J'ai rencontré un homme merveilleux, à la fin des années 70, qui était enthousiasmé par le roman qu'il écrivait. Il est l'invité du Saint-Apôtre depuis des années et je n'oublierai jamais sa poignée de main ou son sourire bien nourri.

Le 15 mai 2014, les Saints Apôtres tiendront leur collecte de fonds très attendue "De la ferme au plateau" au profit de leur vaillante mission. Et bon nombre des meilleurs chefs de New York seront là pour apporter leur soutien et leur statut. Inclus dans la programmation sont le chef exécutif Colt Taylor de One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce et Preston Madson, de Freemans & ISA, Frank Tujague de The Westin at Times Square, Laurence Edelman de la rive gauche, Max Convertini de Zio Ristorante, Raphael Abrahante, de Thalassa et Yvan Lemoine de Bodega Negra à Dream Downtown. Selon Sara Pandolfi, la force créatrice derrière l'événement de l'année dernière, "Ce nouveau véhicule de collecte de fonds est particulièrement crucial parce que le financement gouvernemental ne couvre que 8 pour cent des dépenses annuelles de la soupe populaire." Pour plus d'informations : www.farmtotray.org. Tél. : 212-924-0167.

Rozanne Gold est une chef primée à quatre reprises par James Beard et auteur de Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radially Simple: Brilliant Flavours with Breathtaking Ease.


De la ferme au plateau : lutter contre la faim

Je suis émerveillé. Je viens de terminer un an et demi de plaidoyer social en tant que créateur et directeur d'une cuisine satellite pop-up à Park Slope, à Brooklyn, nourrissant 185 000 victimes de l'ouragan Sandy, je dois vous parler des réalisations extraordinaires de Michael Ottley chez Holy Apostles. Soupe populaire à New York. Sans mon expérience chez CBE FEEDS, je ne pense pas pouvoir saisir pleinement les défis liés à la cuisine et au service de repas nutritifs à 1 000 personnes dans le besoin cinq jours par semaine.

En tant que directeur des opérations pendant plus de cinq ans (ayant été chef exécutif de grands hôtels pendant 28 ans), M. Ottley parvient à le faire avec dignité et plaisir. Il n'aurait jamais imaginé que cela deviendrait l'œuvre de sa vie, mais lorsqu'il a vu une file de personnes s'étendre sur tout un pâté de maisons de la 28e rue ouest et a découvert le plus grand centre d'alimentation d'urgence de New York, il a dit "Je peux le faire". L'église Holy Apostles est immense et manger dans la vaste salle à manger rappelle un repas imaginaire à l'Université d'Oxford (mais sans le sens de la classe et du privilège). Du lundi au vendredi, plus de 1 000 personnes font la queue pour leur seul repas chaud par jour. Environ la moitié sont sans abri, les autres sont membres de familles à faible revenu qui doivent réduire leurs achats de nourriture pour payer leur loyer. Selon le directeur exécutif, le révérend Glenn Chalmers, ils « voient de nouveaux visages chaque jour ». C'est la nouvelle réalité de la crise économique alors qu'elle s'estompe dans les manchettes de plus petite taille. Plus de 60 bénévoles viennent servir et aider chaque jour.

Holy Apostles Soup Kitchen est la plus grande soupe populaire de New York et la deuxième des États-Unis. En opération depuis 1982 (faites le calcul), tous les jours de la semaine entre 10 h 30 et 12 h 30, 1 000 repas nutritifs et durables sont servis, sous la bannière socialement responsable de « de la ferme au plateau ». Le mandat de M. Ottley est de servir des fruits et légumes frais tous les jours et de s'approvisionner le plus possible en produits locaux. Ce qui est encore plus remarquable, c'est qu'au cours des trois dernières années, il a réussi à supprimer tous les aliments transformés des menus. Selon M. Ottley, « pour certains de nos invités, c'est leur seul repas et il doit être sain et nutritif. S'il peut le faire pour sa « famille élargie », alors nous pouvons certainement commencer à penser à le faire dans les cuisines des écoles publiques, et certainement à la maison.

Les cuisiniers, les préparateurs et les lave-vaisselle viennent du Doe Fund en tant que stagiaires. Ils sont formés par M. Ottley et semblent également aimer ce qu'ils font. C'est incroyable que seulement deux cuisiniers (et 1 cuisinier de préparation) puissent préparer toute cette nourriture et encore plus remarquable que cela puisse être fait pour moins de 2 $ par repas. Les chiffres sont stupéfiants : plus de 24 000 pommes distribuées par semaine, 100 douzaines de petits pains à grains entiers servis quotidiennement. City Harvest et Whole Foods sont des partenaires réguliers pour leur garantir des ingrédients frais.

Les menus de M. Ottley ressemblent à quelque chose que vous pourriez obtenir chez Sweetgreen ou dans un autre grand magasin urbain d'aliments sains : primavera de pâtes de blé entier, salade de tomates à la campagne, chou-fleur rôti, salade de frijole, ragoût de haricots colombiens, fruits de saison, yaourt du nord de l'État de New York.

Non seulement la nourriture est une partie importante de ce rituel quotidien pour beaucoup, mais aussi l'engagement social d'être simplement là. New York Times La journaliste Anna Quindlen a qualifié le magnifique sanctuaire de cette église emblématique de « la salle à manger la plus majestueuse de New York ». Et sa mission va plus loin pour fournir "l'intégralité" à ceux qui n'en ont pas. Ses services comprennent des conseils, des plaidoyers et des références, des cours d'écriture et des soirées cinéma. J'ai rencontré un homme merveilleux, à la fin des années 70, qui était enthousiasmé par le roman qu'il écrivait. Il est l'invité du Saint-Apôtre depuis des années et je n'oublierai jamais sa poignée de main ou son sourire bien nourri.

Le 15 mai 2014, les Saints Apôtres tiendront leur collecte de fonds très attendue "De la ferme au plateau" au profit de leur vaillante mission. Et bon nombre des meilleurs chefs de New York seront là pour apporter leur soutien et leur statut. Inclus dans la programmation sont le chef exécutif Colt Taylor de One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce et Preston Madson, de Freemans & ISA, Frank Tujague de The Westin at Times Square, Laurence Edelman de la rive gauche, Max Convertini de Zio Ristorante, Raphael Abrahante, de Thalassa et Yvan Lemoine de Bodega Negra à Dream Downtown. Selon Sara Pandolfi, la force créatrice derrière l'événement de l'année dernière, "Ce nouveau véhicule de collecte de fonds est particulièrement crucial parce que le financement gouvernemental ne couvre que 8 pour cent des dépenses annuelles de la soupe populaire." Pour plus d'informations : www.farmtotray.org. Tél. : 212-924-0167.

Rozanne Gold est une chef primée à quatre reprises par James Beard et auteur de Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radially Simple: Brilliant Flavours with Breathtaking Ease.


De la ferme au plateau : lutter contre la faim

Je suis émerveillé. Je viens de terminer un an et demi de plaidoyer social en tant que créateur et directeur d'une cuisine satellite pop-up à Park Slope, à Brooklyn, nourrissant 185 000 victimes de l'ouragan Sandy, je dois vous parler des réalisations extraordinaires de Michael Ottley chez Holy Apostles. Soupe populaire à New York. Sans mon expérience chez CBE FEEDS, je ne pense pas pouvoir saisir pleinement les défis liés à la cuisine et au service de repas nutritifs à 1 000 personnes dans le besoin cinq jours par semaine.

En tant que directeur des opérations pendant plus de cinq ans (ayant été chef exécutif de grands hôtels pendant 28 ans), M. Ottley parvient à le faire avec dignité et plaisir. Il n'aurait jamais imaginé que cela deviendrait l'œuvre de sa vie, mais lorsqu'il a vu une file de personnes s'étendre sur tout un pâté de maisons de la 28e rue ouest et a découvert le plus grand centre d'alimentation d'urgence de New York, il a dit "Je peux le faire". L'église Holy Apostles est immense et manger dans la vaste salle à manger rappelle un repas imaginaire à l'Université d'Oxford (mais sans le sens de la classe et du privilège). Du lundi au vendredi, plus de 1 000 personnes font la queue pour leur seul repas chaud par jour. Environ la moitié sont sans abri, les autres sont membres de familles à faible revenu qui doivent réduire leurs achats de nourriture pour payer leur loyer. Selon le directeur exécutif, le révérend Glenn Chalmers, ils « voient de nouveaux visages chaque jour ». C'est la nouvelle réalité de la crise économique alors qu'elle s'estompe dans les manchettes de plus petite taille. Plus de 60 bénévoles viennent servir et aider chaque jour.

Holy Apostles Soup Kitchen est la plus grande soupe populaire de New York et la deuxième des États-Unis. En opération depuis 1982 (faites le calcul), tous les jours de la semaine entre 10 h 30 et 12 h 30, 1 000 repas nutritifs et durables sont servis, sous la bannière socialement responsable de « Farm-to-Tray ». Le mandat de M. Ottley est de servir des fruits et légumes frais tous les jours et de s'approvisionner le plus possible en produits locaux. Ce qui est encore plus remarquable, c'est qu'au cours des trois dernières années, il a réussi à supprimer tous les aliments transformés des menus. Selon M. Ottley, « pour certains de nos invités, c'est leur seul repas et il doit être sain et nutritif. S'il peut le faire pour sa « famille élargie », alors nous pouvons certainement commencer à penser à le faire dans les cuisines des écoles publiques, et certainement à la maison.

Les cuisiniers, les préparateurs et les lave-vaisselle viennent du Doe Fund en tant que stagiaires. Ils sont formés par M. Ottley et semblent également aimer ce qu'ils font. C'est incroyable que seulement deux cuisiniers (et 1 cuisinier de préparation) puissent préparer toute cette nourriture et encore plus remarquable que cela puisse être fait pour moins de 2 $ par repas. Les chiffres sont stupéfiants : plus de 24 000 pommes distribuées par semaine, 100 douzaines de petits pains à grains entiers servis quotidiennement. City Harvest et Whole Foods sont des partenaires réguliers pour leur garantir des ingrédients frais.

Les menus de M. Ottley ressemblent à quelque chose que vous pourriez obtenir chez Sweetgreen ou dans un autre grand magasin urbain d'aliments sains : primavera de pâtes de blé entier, salade de tomates à la campagne, chou-fleur rôti, salade de frijole, ragoût de haricots colombiens, fruits de saison, yaourt du nord de l'État de New York.

Non seulement la nourriture est une partie importante de ce rituel quotidien pour beaucoup, mais aussi l'engagement social d'être simplement là. New York Times La journaliste Anna Quindlen a qualifié le magnifique sanctuaire de cette église emblématique de « la salle à manger la plus majestueuse de New York ». Et sa mission va plus loin pour fournir "l'intégralité" à ceux qui n'en ont pas. Ses services comprennent des conseils, des plaidoyers et des références, des cours d'écriture et des soirées cinéma. J'ai rencontré un homme merveilleux, à la fin des années 70, qui était enthousiasmé par le roman qu'il écrivait. Il est l'invité du Saint-Apôtre depuis des années et je n'oublierai jamais sa poignée de main ou son sourire bien nourri.

Le 15 mai 2014, les Saints Apôtres tiendront leur collecte de fonds très attendue "De la ferme au plateau" au profit de leur vaillante mission. Et bon nombre des meilleurs chefs de New York seront là pour apporter leur soutien et leur statut. Inclus dans la programmation sont le chef exécutif Colt Taylor de One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce et Preston Madson, de Freemans & ISA, Frank Tujague de The Westin at Times Square, Laurence Edelman de la rive gauche, Max Convertini de Zio Ristorante, Raphael Abrahante, de Thalassa et Yvan Lemoine de Bodega Negra à Dream Downtown. Selon Sara Pandolfi, la force créatrice derrière l'événement de l'année dernière, "Ce nouveau véhicule de collecte de fonds est particulièrement crucial parce que le financement gouvernemental ne couvre que 8 pour cent des dépenses annuelles de la soupe populaire." Pour plus d'informations : www.farmtotray.org. Tél. : 212-924-0167.

Rozanne Gold est une chef primée à quatre reprises par James Beard et auteur de Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radially Simple: Brilliant Flavours with Breathtaking Ease.


De la ferme au plateau : lutter contre la faim

Je suis émerveillé. Je viens de terminer un an et demi de plaidoyer social en tant que créateur et directeur d'une cuisine satellite pop-up à Park Slope, à Brooklyn, nourrissant 185 000 victimes de l'ouragan Sandy, je dois vous parler des réalisations extraordinaires de Michael Ottley chez Holy Apostles. Soupe populaire à New York. Sans mon expérience chez CBE FEEDS, je ne pense pas pouvoir saisir pleinement les défis liés à la cuisine et au service de repas nutritifs à 1 000 personnes dans le besoin cinq jours par semaine.

En tant que directeur des opérations pendant plus de cinq ans (ayant été chef exécutif de grands hôtels pendant 28 ans), M. Ottley parvient à le faire avec dignité et plaisir. He never imagined this would become his life's work, but when he saw a line of people spanning an entire avenue block of West 28th Street, and discovered New York's largest emergency feeding center, he said "I can do this." Holy Apostles Church is huge, and eating in the vast dining room brings to mind an imagined meal at Oxford University (but without the sense of class and privilege). Monday through Friday, more than 1,000 people line up for their one hot meal a day. About half are homeless the others are members of low-income families who need to cut back on food purchases in order to pay their rent. According to Executive Director, Reverend Glenn Chalmers, they "see new faces every day." This is the new reality of the economic crisis as it fades into smaller type headline news. More than 60 volunteers come to serve and help every day.

Holy Apostles Soup Kitchen is New York's largest soup kitchen and the second largest in the United States. In operation since 1982 (do the math), every weekday between 10:30 a.m. and 12:30 p.m., 1,000 nutritious, sustainable meals, are served, under the socially-conscious banner of "Farm-to-Tray." Mr. Ottley's mandate is to serve fresh fruit and vegetables every day and to source as many local products as possible. Even more remarkable is that over the last three years, he has been able to cut all processed food from the menus. According to Mr. Ottley, "for some of our guests, this is their only meal and it needs to be healthy and nutritious." If he can do it for his "extended family," then certainly we can begin to think about doing this in public school kitchens, and certainly at home.

The cooks, prep cooks, and dishwashers come from the Doe Fund as interns. They are cross-trained by Mr. Ottley, and also seem to love what they do. It's amazing that only two cooks (and 1 prep cook) can make all this food and even more remarkable that it can be done for less than $2 per meal. The numbers are staggering: More than 24,000 apples handed out per week, 100 dozen whole grain rolls served daily. City Harvest and Whole Foods are steady partners in securing fresh ingredients for them.

Mr. Ottley's menus sound like something you might get at Sweetgreen or another urban healthy food emporium: Whole-wheat pasta primavera, country-style tomato salad, roasted cauliflower, frijole salad, Columbian bean stew, seasonal fruit, yogurt from upstate New York.

Not only is the food an important part of this daily ritual for many but so is the social engagement of simply being there. New York Times journalist Anna Quindlen called the stunning sanctuary of this landmarked church, "the most majestic dining room in New York City." And its mission goes further to provide "wholeness" to those without. Its services include counseling, advocacy and referrals, writing classes and movie nights. I met a wonderful man, in his late '70s, who was excited about the novel he was writing. He has been a guest at Holy Apostle's for years and I will never forget his handshake or his well-fed smile.

On May 15, 2014, Holy Apostles will hold their much-anticipated fundraiser "From Farm to Tray" to benefit their valiant mission. And many of New York's best chefs will be there to lend their support and status. Included in the line-up are Executive Chef Colt Taylor from One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce and Preston Madson, from Freemans & ISA, Frank Tujague from The Westin at Times Square, Laurence Edelman form the Left Bank, Max Convertini from Zio Ristorante, Raphael Abrahante, from Thalassa, and Yvan Lemoine from Bodega Negra at Dream Downtown. According to Sara Pandolfi, the creative force behind last year's event, "This new vehicle for fundraising is especially crucial because government funding covers only 8 percent of the soup kitchen's annual expenses." For more information: www.farmtotray.org. Tel: 212-924-0167.

Rozanne Gold is a four-time James Beard award-winning chef and author of Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radically Simple: Brilliant Flavors with Breathtaking Ease.


Farm-to-Tray: Fighting Hunger

I'm in awe. Having just completed a year-and-a-half of social advocacy as the creator and director of a pop-up satellite kitchen in Park Slope, Brooklyn feeding 185,000 victims of Hurricane Sandy, I must tell you of Michael Ottley's extraordinary accomplishments at Holy Apostles Soup Kitchen in New York City. Without my experience at CBE FEEDS, I don't think I could fully grasp the challenges involved in cooking and serving nutritious meals to 1,000 people-in-need five days a week.

As Director of Operations for more than five years (having been an executive chef for major hotels for 28 years), Mr. Ottley manages to do it with dignity and delight. He never imagined this would become his life's work, but when he saw a line of people spanning an entire avenue block of West 28th Street, and discovered New York's largest emergency feeding center, he said "I can do this." Holy Apostles Church is huge, and eating in the vast dining room brings to mind an imagined meal at Oxford University (but without the sense of class and privilege). Monday through Friday, more than 1,000 people line up for their one hot meal a day. About half are homeless the others are members of low-income families who need to cut back on food purchases in order to pay their rent. According to Executive Director, Reverend Glenn Chalmers, they "see new faces every day." This is the new reality of the economic crisis as it fades into smaller type headline news. More than 60 volunteers come to serve and help every day.

Holy Apostles Soup Kitchen is New York's largest soup kitchen and the second largest in the United States. In operation since 1982 (do the math), every weekday between 10:30 a.m. and 12:30 p.m., 1,000 nutritious, sustainable meals, are served, under the socially-conscious banner of "Farm-to-Tray." Mr. Ottley's mandate is to serve fresh fruit and vegetables every day and to source as many local products as possible. Even more remarkable is that over the last three years, he has been able to cut all processed food from the menus. According to Mr. Ottley, "for some of our guests, this is their only meal and it needs to be healthy and nutritious." If he can do it for his "extended family," then certainly we can begin to think about doing this in public school kitchens, and certainly at home.

The cooks, prep cooks, and dishwashers come from the Doe Fund as interns. They are cross-trained by Mr. Ottley, and also seem to love what they do. It's amazing that only two cooks (and 1 prep cook) can make all this food and even more remarkable that it can be done for less than $2 per meal. The numbers are staggering: More than 24,000 apples handed out per week, 100 dozen whole grain rolls served daily. City Harvest and Whole Foods are steady partners in securing fresh ingredients for them.

Mr. Ottley's menus sound like something you might get at Sweetgreen or another urban healthy food emporium: Whole-wheat pasta primavera, country-style tomato salad, roasted cauliflower, frijole salad, Columbian bean stew, seasonal fruit, yogurt from upstate New York.

Not only is the food an important part of this daily ritual for many but so is the social engagement of simply being there. New York Times journalist Anna Quindlen called the stunning sanctuary of this landmarked church, "the most majestic dining room in New York City." And its mission goes further to provide "wholeness" to those without. Its services include counseling, advocacy and referrals, writing classes and movie nights. I met a wonderful man, in his late '70s, who was excited about the novel he was writing. He has been a guest at Holy Apostle's for years and I will never forget his handshake or his well-fed smile.

On May 15, 2014, Holy Apostles will hold their much-anticipated fundraiser "From Farm to Tray" to benefit their valiant mission. And many of New York's best chefs will be there to lend their support and status. Included in the line-up are Executive Chef Colt Taylor from One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce and Preston Madson, from Freemans & ISA, Frank Tujague from The Westin at Times Square, Laurence Edelman form the Left Bank, Max Convertini from Zio Ristorante, Raphael Abrahante, from Thalassa, and Yvan Lemoine from Bodega Negra at Dream Downtown. According to Sara Pandolfi, the creative force behind last year's event, "This new vehicle for fundraising is especially crucial because government funding covers only 8 percent of the soup kitchen's annual expenses." For more information: www.farmtotray.org. Tel: 212-924-0167.

Rozanne Gold is a four-time James Beard award-winning chef and author of Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radically Simple: Brilliant Flavors with Breathtaking Ease.


Farm-to-Tray: Fighting Hunger

I'm in awe. Having just completed a year-and-a-half of social advocacy as the creator and director of a pop-up satellite kitchen in Park Slope, Brooklyn feeding 185,000 victims of Hurricane Sandy, I must tell you of Michael Ottley's extraordinary accomplishments at Holy Apostles Soup Kitchen in New York City. Without my experience at CBE FEEDS, I don't think I could fully grasp the challenges involved in cooking and serving nutritious meals to 1,000 people-in-need five days a week.

As Director of Operations for more than five years (having been an executive chef for major hotels for 28 years), Mr. Ottley manages to do it with dignity and delight. He never imagined this would become his life's work, but when he saw a line of people spanning an entire avenue block of West 28th Street, and discovered New York's largest emergency feeding center, he said "I can do this." Holy Apostles Church is huge, and eating in the vast dining room brings to mind an imagined meal at Oxford University (but without the sense of class and privilege). Monday through Friday, more than 1,000 people line up for their one hot meal a day. About half are homeless the others are members of low-income families who need to cut back on food purchases in order to pay their rent. According to Executive Director, Reverend Glenn Chalmers, they "see new faces every day." This is the new reality of the economic crisis as it fades into smaller type headline news. More than 60 volunteers come to serve and help every day.

Holy Apostles Soup Kitchen is New York's largest soup kitchen and the second largest in the United States. In operation since 1982 (do the math), every weekday between 10:30 a.m. and 12:30 p.m., 1,000 nutritious, sustainable meals, are served, under the socially-conscious banner of "Farm-to-Tray." Mr. Ottley's mandate is to serve fresh fruit and vegetables every day and to source as many local products as possible. Even more remarkable is that over the last three years, he has been able to cut all processed food from the menus. According to Mr. Ottley, "for some of our guests, this is their only meal and it needs to be healthy and nutritious." If he can do it for his "extended family," then certainly we can begin to think about doing this in public school kitchens, and certainly at home.

The cooks, prep cooks, and dishwashers come from the Doe Fund as interns. They are cross-trained by Mr. Ottley, and also seem to love what they do. It's amazing that only two cooks (and 1 prep cook) can make all this food and even more remarkable that it can be done for less than $2 per meal. The numbers are staggering: More than 24,000 apples handed out per week, 100 dozen whole grain rolls served daily. City Harvest and Whole Foods are steady partners in securing fresh ingredients for them.

Mr. Ottley's menus sound like something you might get at Sweetgreen or another urban healthy food emporium: Whole-wheat pasta primavera, country-style tomato salad, roasted cauliflower, frijole salad, Columbian bean stew, seasonal fruit, yogurt from upstate New York.

Not only is the food an important part of this daily ritual for many but so is the social engagement of simply being there. New York Times journalist Anna Quindlen called the stunning sanctuary of this landmarked church, "the most majestic dining room in New York City." And its mission goes further to provide "wholeness" to those without. Its services include counseling, advocacy and referrals, writing classes and movie nights. I met a wonderful man, in his late '70s, who was excited about the novel he was writing. He has been a guest at Holy Apostle's for years and I will never forget his handshake or his well-fed smile.

On May 15, 2014, Holy Apostles will hold their much-anticipated fundraiser "From Farm to Tray" to benefit their valiant mission. And many of New York's best chefs will be there to lend their support and status. Included in the line-up are Executive Chef Colt Taylor from One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce and Preston Madson, from Freemans & ISA, Frank Tujague from The Westin at Times Square, Laurence Edelman form the Left Bank, Max Convertini from Zio Ristorante, Raphael Abrahante, from Thalassa, and Yvan Lemoine from Bodega Negra at Dream Downtown. According to Sara Pandolfi, the creative force behind last year's event, "This new vehicle for fundraising is especially crucial because government funding covers only 8 percent of the soup kitchen's annual expenses." For more information: www.farmtotray.org. Tel: 212-924-0167.

Rozanne Gold is a four-time James Beard award-winning chef and author of Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radically Simple: Brilliant Flavors with Breathtaking Ease.


Farm-to-Tray: Fighting Hunger

I'm in awe. Having just completed a year-and-a-half of social advocacy as the creator and director of a pop-up satellite kitchen in Park Slope, Brooklyn feeding 185,000 victims of Hurricane Sandy, I must tell you of Michael Ottley's extraordinary accomplishments at Holy Apostles Soup Kitchen in New York City. Without my experience at CBE FEEDS, I don't think I could fully grasp the challenges involved in cooking and serving nutritious meals to 1,000 people-in-need five days a week.

As Director of Operations for more than five years (having been an executive chef for major hotels for 28 years), Mr. Ottley manages to do it with dignity and delight. He never imagined this would become his life's work, but when he saw a line of people spanning an entire avenue block of West 28th Street, and discovered New York's largest emergency feeding center, he said "I can do this." Holy Apostles Church is huge, and eating in the vast dining room brings to mind an imagined meal at Oxford University (but without the sense of class and privilege). Monday through Friday, more than 1,000 people line up for their one hot meal a day. About half are homeless the others are members of low-income families who need to cut back on food purchases in order to pay their rent. According to Executive Director, Reverend Glenn Chalmers, they "see new faces every day." This is the new reality of the economic crisis as it fades into smaller type headline news. More than 60 volunteers come to serve and help every day.

Holy Apostles Soup Kitchen is New York's largest soup kitchen and the second largest in the United States. In operation since 1982 (do the math), every weekday between 10:30 a.m. and 12:30 p.m., 1,000 nutritious, sustainable meals, are served, under the socially-conscious banner of "Farm-to-Tray." Mr. Ottley's mandate is to serve fresh fruit and vegetables every day and to source as many local products as possible. Even more remarkable is that over the last three years, he has been able to cut all processed food from the menus. According to Mr. Ottley, "for some of our guests, this is their only meal and it needs to be healthy and nutritious." If he can do it for his "extended family," then certainly we can begin to think about doing this in public school kitchens, and certainly at home.

The cooks, prep cooks, and dishwashers come from the Doe Fund as interns. They are cross-trained by Mr. Ottley, and also seem to love what they do. It's amazing that only two cooks (and 1 prep cook) can make all this food and even more remarkable that it can be done for less than $2 per meal. The numbers are staggering: More than 24,000 apples handed out per week, 100 dozen whole grain rolls served daily. City Harvest and Whole Foods are steady partners in securing fresh ingredients for them.

Mr. Ottley's menus sound like something you might get at Sweetgreen or another urban healthy food emporium: Whole-wheat pasta primavera, country-style tomato salad, roasted cauliflower, frijole salad, Columbian bean stew, seasonal fruit, yogurt from upstate New York.

Not only is the food an important part of this daily ritual for many but so is the social engagement of simply being there. New York Times journalist Anna Quindlen called the stunning sanctuary of this landmarked church, "the most majestic dining room in New York City." And its mission goes further to provide "wholeness" to those without. Its services include counseling, advocacy and referrals, writing classes and movie nights. I met a wonderful man, in his late '70s, who was excited about the novel he was writing. He has been a guest at Holy Apostle's for years and I will never forget his handshake or his well-fed smile.

On May 15, 2014, Holy Apostles will hold their much-anticipated fundraiser "From Farm to Tray" to benefit their valiant mission. And many of New York's best chefs will be there to lend their support and status. Included in the line-up are Executive Chef Colt Taylor from One if by Land, Two if by Sea Ginger Pierce and Preston Madson, from Freemans & ISA, Frank Tujague from The Westin at Times Square, Laurence Edelman form the Left Bank, Max Convertini from Zio Ristorante, Raphael Abrahante, from Thalassa, and Yvan Lemoine from Bodega Negra at Dream Downtown. According to Sara Pandolfi, the creative force behind last year's event, "This new vehicle for fundraising is especially crucial because government funding covers only 8 percent of the soup kitchen's annual expenses." For more information: www.farmtotray.org. Tel: 212-924-0167.

Rozanne Gold is a four-time James Beard award-winning chef and author of Eat Fresh Food: Awesome Recipes for Teen Chefs, Healthy 1-2-3, and Radically Simple: Brilliant Flavors with Breathtaking Ease.


Voir la vidéo: Ruokaa eurolla. #Kaksinpaistelu (Octobre 2021).